Prison de soie…

Une minute de lecture

Elle est si belle

et si intelligente.

Elle est née dans un petit village,

a été élevée dans la foi catholique,

et éduquée par des religieuses,

se montrant très douée pour

les études et même pour le piano.

Son enfance se passa entre une mère,

mal aimée et alitée en permanence,

et un père croyant en Dieu, qui

craignait surtout la fin du monde,

et allait se soulager chez les putes.

Un jour, elle quitta son village,

et devint putain elle-même,

reniant du coup sa famille

et tout ce qui avait meublé

son enfance et l’avait définie,

pour prouver à tous qu’elle pouvait

poursuivre des études,

souhaiter devenir écrivain,

se bâtir un avenir fleurissant,

et se détruire à petit feu.

Elle attend le jour où de l’autre

côté de la porte, ce sera son père

qui se présentera comme client

chez elle, et en perdra le souffle.

Elle affirme avoir eu trop de mères,

de ces dévotes qui peut-être

ne croyaient pas vraiment,

et pas assez de la sienne,

qui ne l’appelait jamais

et la laissait à son père.

Sa lutte pour survivre

entre une mère qui dort

sans arrêt et un père qui

craint l’apocalypse,

a entouré son cou

d’un nœud qui n’a

cessé de se resserrer,

jusqu’à ce qu’elle

en finisse avec la vie,

avec sa souffrance de vivre.

Elle était si belle

et si intelligente.

Quel gâchis !

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0