Une femme parmi tant d’autres…

Une minute de lecture

Assise sur un banc public

Une femme paraît si triste

Elle ne peut rester stoïque

Son enfant est déclaré autiste

Bien sûr, elle s’en doutait

Mais quand même elle espérait

Et voilà que le diagnostic

La foudroie de plein fouet

Qu’a-t-elle fait au ciel

Pour mériter ce fiel

Elle a toujours été bonne

Agi comme une madone

Et voilà qu’on la punit

Quelle injuste infamie

Rien n’existe plus autour d’elle

Rien ne pénètre plus en elle

Ni la cacophonie de la ville

Ni la lumière de ce jour vil

Ni les fortes odeurs volatiles

Pendant une éternité

Elle ne ressent plus rien

Dans ce chaos urbain

Soudain son visage s’irradie

Peu importe cette ignominie

Elle adore son enfant tel quel

C’est tout ce qui compte pour elle

Sur cette pensée elle se met à sourire

Et se dresse prête pour un brillant avenir

Puis elle se dirige gaiement vers chez elle

À son passage les gens se retournent sur elle

Tellement ses traits dégagent de la sérénité

Alors que bouillonne en elle la félicité.

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0