La vie est trop courte…

Une minute de lecture

La vie se révèle si courte,

et pourtant certains l’écourtent,

de toutes les façons possibles,

jusqu’au geste irréversible.

Pour résumer la vie,

il me vient une envie

de la réduire à sa plus

simple expression, vu !

Je nais,

tu nais,

il naît,

nous naissons,

vous naissez,

ils naissent.

Je vis,

tu vis,

il vit,

nous vivons,

vous vivez,

ils vivent.

Je meurs,

tu meurs,

il meurt,

nous mourons,

vous mourez,

ils meurent.

Et entretemps,

nous avons balbutié,

joué, étudié, baisé,

travaillé, aimé, détesté,

obéi, désobéi, maudit,

ri, parlé, dansé, valsé,

caressé, cajolé, embrassé,

souffert, savouré, rêvé,

questionné, espéré…

Oui, pendant ce temps

si court,

il ne nous est resté

que l’espoir

d’un ailleurs,

d’un après.

Et cet espoir, c’est tout !

Sans lui que vaut tout ?

Rien du tout !

Ou c’est tout ?

L’espoir en l’immortel,

L’espoir de l’éternel.

Es-Tu là ?

Réponds-moi !

Réponds-nous !

Pourquoi ce silence

si intense ?

Pourquoi ?

Allez ! Dévoile-Toi à nous !

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0