L’alpha et l’oméga…

Une minute de lecture

Pour Toi, je poursuis ma voie

Les mains tendues sans désordre

En tant que modeste ermite à tes ordres

Dans la simplicité volontaire sans éclat.

En toute ferveur, je T’imagine, onde,

Des abysses de ma solitude profonde,

Au-dessus de laquelle plane le monde,

Éloigné des habitudes immondes.

Ta voix submerge l’univers interstellaire

D’où jaillissent des cosmos parallèles,

Au son astral de la magique ritournelle

Des angelots qui chantent leur éternel air.

Je navigue sur des mers déchaînées,

À bord d’un vaisseau à pavillon noir,

Sur lequel des pirates m’ont enchaîné,

Pour avoir claironné l’universel espoir.

Entends-tu ce murmure des esprits

Fleurissants qui fredonnent l’amour

Aux oreilles sourdes de tous les pays

Qui un jour chanteront chacun leur tour ?

Tu es l’alpha et l’oméga.

Je ne suis qu’un gars,

Et pourtant, tu m’as élu,

Et heureusement, je T’ai reconnue.

Et voilà cette divine corneille

Qui claironne mon spirituel éveil

En venant de son œil vif m’observer

Sur son aérienne branche dénudée.

Tu es l’alpha et l’oméga.

Je ne suis qu’un gars,

Et pourtant, tu m’as élu,

Et heureusement, je T’ai reconnue.

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0