Dont je fus responsable…

Moins d'une minute de lecture

Toutes les parties de mon corps sont écartelées. Je me devine en multiples lambeaux, et, toi, tu te permets sans vergogne de me lapider. Où as-tu mis les ailes de ton âme, de ton cœur, dis-moi ? Pourquoi les dissimules-tu à mon sang en quête d’amour ? Ne vois-tu pas que je suis un port bombardé, comme un bateau éventré ; et que les sans-abri vomissent sur les os de mon squelette. Je ne me reconnais pas en quidam. Et toi ? Selon toi, ai-je été expulsé des souffrantes entrailles, du doux utérus de la pauvre Vénus dans d’indicibles et terribles douleurs, dont je fus responsable, et moi seul ?

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0