Mon âme a beaucoup saigné

Une minute de lecture

Mon âme saigne

Plus rien ne baigne

À cause de toi

De mon désarroi

Les pleurs

De mon cœur, mon cœur...

Se sont entendus

De sa voix nue

Jusqu’à Paris, Londres,

New York et Singapour

Où j’ai escaladé une tour

Avec l’intention de répondre

Au plus vite à mon fatal désir

De cesser absolument de souffrir

En me jetant sans aucune voile

Dans l’espoir de joindre les étoiles

À cause de toi

De mon désarroi

Les pleurs

De mon cœur, mon cœur...

J’ai tellement et amèrement pleuré

Oui ! Mon âme a beaucoup saigné

Mais je me suis accroché

Pour ne pas décrocher

Alors j’ai cherché mon air

Et j’ai trouvé mes repères

À présent je vais bien

Oui ! Ça va bien

Mes pleurs sont derrière

Car j’ai vu la Lumière

Celle de demain et d’hier

Surtout celle d’aujourd’hui

En vérité, je te le dis

Je te le dis

Maintenant sans toi je vis

Sans toi je vis

À cause de toi

De mon désarroi

Les pleurs

De mon cœur, mon cœur...

M’ont fait grandir

Grandir

Et, à cause de toi, je ne pleure plus

Ne pleure plus

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0