Chapitre V

4 minutes de lecture
Cher journal, cher inconnu qui lira peut être ces quelques lignes, où peut être même cher public sait on jamais, aujourd'hui est arrivé un évènement stupéfiant, inattendu et un peu inquiétant. Alors que je traversais le campus pour aller en cours, quelle ne fut pas surprise de voir Michael avec une fille. Enfin disons plutôt dans les bras d'une fille, à s'embrasser goulument comme si leur vie en dépendait. J'en lâchait mon skate de surprise et je restais comme une idiote à regarder la scène et les suivit du regard alors qu'ils s'éloignaient.
Mais qu'est ce que c'était que ce bordel ? Je me surpris à ressentir une petite pointe de jalousie. Il ne manquait plus que ça. C'était mon seul ami, je le voulais pour moi seule où bien j'aurais voulu être à la place de cette petite dinde ?
Mais non il était gay, et il ne m'avait jamais regardé avec des airs lubriques, n'avait jamais rien tenté avec moi. Une chose était sûre il n'était pas que gay.
Quant à cette Samantha, je me demandais bien ce qu'il pouvait lui trouver, elle portait de grosses lunettes qui lui donnait des yeux de poisson rouge, des fringues du siècle dernier et était d'une timidité maladive. A chaque fois qu'elle devait répondre en cours toute la classe devenait hilare, elle ne terminait jamais ses phrases, bredouillait et bégayait et finissait toute rouge.
Je m'étais pris de pitié pour elle, elle devait souffrir atrocement en fait mais c'était terminé après ce que je venais de voir.
Il fallait que je tire cette histoire au clair. Et rapidement.
Résultat des courses je suis arrivée en retard et ma popularité auprès du professeur de mathématiques est tombée au plus bas.
- Mademoiselle Spencer, merci de nous faire l'honneur de votre présence. Mais la prochaine fois essayez d'arriver à l'heure.
Je filais vers ma place et jetait un coup d'œil à Samantha. Elle me sourit, elle semblait rayonner d'un nouvel éclat.
Non mais c'est que cette petite garce serait amoureuse par dessus le marché. Je ne répondis pas à son sourire et la fixait d'un regard noir.
A l'heure du déjeuner, je restais seule. C'était rare que Michael ne me rejoigne pas pour papoter dans le parc du campus. Je mangeais sans appétit, me sentant seule et abandonnée. Pour la première fois je réalisais que je n'avais pas d'autres amis, jamais je n'avais envisagé cette hypothèse de me retrouver vraiment seule.
J'attendis impatiemment la fin des cours pour l'attendre devant le lycée, en espérant que sa nouvelle amie ne soit pas accrochée à son bras. Je n'attendis pas longtemps, il arriva bientôt. Seul.
Je m'approchais de lui et lui proposait d'aller boire un verre.
- Bonne idée, on peut aller au restau de ta mère.
- Non je ne préfère pas, en plus elle doit être à la maison. Elle reprendra son service ce soir. Allons plutôt au centre commercial.
Il semblait tout à fait normal et je me demandais quand il aborderait le sujet. Je finis par craquer alors que nous étions attablés autour d'un chocolat chaud.
- Je t'ai pas vu à l'heure du déjeuner.
- Non j'ai mangé avec quelqu'un d'autre.
- Tu sais tu peux me dire son nom. Je vous ai vus ce matin avant les cours dans le parc.
- Ben j'allais t'en parler, mais c'est tout nouveau alors j'attendais de voir un peu. Comment ça allait évoluer tout ça.
- Tout nouveau parce que tu es gay ?
- Gay ? Pas du tout mais Abby d'où est ce que tu sors ça ?
Je restais sans voix, il avait l'air sincère et surpris. Je me sentais carrément idiote maintenant.
- Ben j'ai toujours cru que tu l'étais, je t'ai jamais vu avec une fille, ni draguer ni rien. Quand tu es avec moi je ne t'ai jamais surpris le regard dans mon décolleté ou à faire des sous entendus.
- Peut être que je regarde autre chose chez toi.
- Ha oui, tu regardes mes fesses quand j'ai le dos tourné ?
- Mais non, je voulais dire que je te vois comme une fille sympa, drôle, un peu folle parfois. Dis donc j'ai bien fait de sortir avec Samantha pour lever toute ambiguïté.
- Vous formez un très beau couple en tous cas.
J'eus un peu honte de ce mensonge et je pense qu'il ne fut pas dupe.
- Et donc tu vas me laisser tomber ? on va plus se voir ?
- Mais bien sûr que non. Qu'est ce que tu racontes, on continuera à se voir normalement.
Super je m'étais ridiculisée comme jamais et je ne savais plus trop quoi lui dire sur le sujet. Je pense qu'il vit mon trouble et changea de sujet.
- On pourrait aller dans une mine ce week-end end, tous les trois avec Samantha. Elle n'y est jamais allée et ça sera une petite aventure pour elle.
Après tout, pourquoi pas, ça ne me ferait sans doute pas de mal de rencontrer une nouvelle tête.
- On prendra quelques bières et on ira explorer la mine du ruisseau perdu. C'est la plus lugubre et la plus flippante de toutes. Dommage que j'ai le véto des profs pour tourner, on aurait pu faire un bon film d'horreur.
- Ouais comme le film des zombies.
- Bon je dois rentrer vite fait ma mère va s'inquiéter. Tu rentres en bus ?
- Oui oui t'inquiètes, vas y.
Je pris mon skate et fonçais à toute allure vers la maison.


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Fx'
Fantômes de poilus n'est plus ou moins qu'un cahier d'histoires dans l'Histoire, celle de 14-18.
Un condensé de lettres à travers de courts chapitres.
Un cri humain de poilus au front...
5
9
8
2
La Mort.
Un monde où dieu et les anges ont abandonné les hommes, et où le dernier rempart de l'humanité est un chasseur de démon
3
7
158
10
Doña Ackerman Otaku Fandemanga
Tyron PARKER travail dans une entreprise de la ville spécialisé en informatique.
Un soir après une petite soirée arrosée comme c'était très souvent le cas il ne s'attendait pas à trouver cette femme...
Tant de mystère trame autour de lui autant concernant sa belle soeur que sa femme...
Il va découvrir avec dégoût tout la machination qui s'est tramé

On dit que la vérité ne se cache pas ... Elle prends sont temps pour se dévoilé ...
0
2
67
5

Vous aimez lire Feerieland ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0