Yve, l’ami poète de Laura

Une minute de lecture

Ce jour-là, dans les jardins étoilés

Du poète Yve, vif, plein d’énergie,

Parti chercher le secret sur la vie,

Laura cueille des cœurs dissimulés ;

Trouvés ! Mais qu’elle jette sans clémence ;

Aucun d’eux ne semble lui convenir,

Ni l’apaiser, ni foi en l’avenir,

Ni même accorder un peu d’innocence.

Son cri plaintif s’égare dans la plaine ;

Ses pleurs jusqu’aux portes de l’amitié.

Yve revient du mont de la pitié ;

Dame Sagesse quitte son domaine.

« Pourquoi ma Laura cet air miséreux

Devant ces cœurs apportés par un ange,

À l’abri sous l’aile d’une mésange ?

N’es-tu pas heureuse au jardin des vœux ?

Ma joie s’incline devant ta peine.

Je t’en prie mon amie, ma fleur,

Étouffe les sanglots de ta douleur.

Ô, toi mon enfant, ma gracieuse reine !

D’où vient ce chagrin sur ce doux minois

Qui a même alerté dame Sagesse ?

Viens là dans mes bras bercer ta détresse,

Te parler d’amour comme je le vois… »

Les mots d’Yve plus puissants que la mort

Imaginent des royaumes paisibles

Qui accueillent les artistes sensibles,

Les reconnaissent au prix de l’effort.

« Je suis venue ramasser un cœur

Réjoui pour mon pauvre et triste père,

Mais aucun d’eux n’a pu me satisfaire.

C’est alors que ma patience a pris peur. »

« Douce Laura, répond Dame sagesse,

Ils ont été plantés pour le rêveur,

Car la vie alimente la terreur,

Fuit la qualité, gomme la déesse.

Le monde est absurde, vain, hypocrite ;

Il faut beaucoup de courage à l’esprit

Pour affronter le roi de ce récit,

Occulté par l’homme et leur faux mérite.

Si tu veux un cœur joyeux pour ton père,

Parle-lui du jour de ta conception

Et ce sourire d’ange d’exception,

Le sien ne peut que le satisfaire. »

« Nous avons arraché tes parents du

Royaume qui engloutissait leurs rêves.

Tu es là, Laura, aujourd’hui tu lèves

L’espoir, demain il sera répandu. »

Annotations

Recommandations

Défi
Plume d'ébène
Ecrivons des histoires en six mots.
48
5
0
0
Astrée Argol
Venue s’enfermer dans un studio miteux, Léonore pensait échapper aux tourments du quotidien et à ses meilleurs ennemis : les autres. Pourtant, quelques minutes d’absence suffisent à faire basculer sa vie si bien réglée.
Où est Mona ? Qui est Mona ? Deux questions qu’elle n’aurait jamais dû se poser.

Premier jet en construction d'un récit que je qualifierais de "thriller psychologique".
455
801
843
205
Arnvald
Dans le murmure d’une écriture,
Nait le début d’une peinture,
Dont le crayon est le pinceau,
Et les couleurs sont les mots.

Dans le murmure d’une écriture,
Nait le début d’une aventure,
Qui permet à tous de s’évader,
De s’envoler vers un monde enchanté.

Voici un recueil où je mets tous mes poèmes (y compris ceux des défis), portant sur divers thèmes (nature, écriture, mythologie, humanité, etc.).
141
111
11
18

Vous aimez lire Hubert Pozac ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0