Le voyage de Monsieur K / Chapitre 14 : L'intérêt de connaître ses classiques.

2 minutes de lecture

Sans vraiment se l’avouer, Philippe était troublé par le message sur son portable.

Pourtant, tout s’était bien passé. Comme il s’y attendait, personne n’avait voulu le suivre à part Elaine : tant pis pour eux, les zombies avaient dû se régaler.

Ils étaient hors de danger, mais le message était clair : Elaine était recherchée par tous les services de police et de renseignement.

Monsieur K se tourna vers la jeune femme, et ravisa son jugement : elle n’était pas belle, elle était extraordinairement belle. Philippe aimait les femmes mais Elaine, spontanément, lui inspirait un sentiment qui dépassait largement le désir sensuel.

Elle le regarda et dit :

- Je vous en prie, ne les croyez pas !

- On peut se tutoyer, répondit Monsieur K, en souriant.

- Philippe, je ne suis pas une criminelle, je n’ai jamais fait de mal à quiconque !

- Je te fais entièrement confiance. Seulement…

- Seulement , répéta Elaine ?

- Échapper aux zombies est une chose, échapper à toutes les forces de l’ordre en est une autre ?

- Que faire ?

- Faire quelque chose de totalement imprévisible !

- je ne te suis pas ?

- On va revenir devant l’hôtel !

En quelques minutes, ils se retrouvèrent devant l’hôtel des voyageurs.

Philippe avait gagné son pari : tous les zombies étaient dans les caves, à la recherche d’Elaine.

Monsieur K entra dans le hall. La réceptionniste, une très belle femme blonde, gisait dans une mare de sang. La culotte descendue et la petite robe remontée ne laissait guère de doute sur le viol qu’elle avait dû subir.

Philippe entendit des pas et des cris : il fallait agir vite.

Rapidement, il saisit l’arme du crime : une barre de fer ensanglantée et rejoignit sa complice, qui ne put retenir un sanglot.

Monsieur K demanda :

- Tu aimes Victor Hugo ?

- J’aime sa poésie, mais est-ce bien le moment de…

- Et pour les romans ?

- Notre- Dame de Paris est une merveille !

- Et Les Misérables, ajouta Philippe ?

- C’est un classique, répondit la belle provinciale.

- Eh bien je vais te montrer l’intérêt de connaître ses classiques.

Sous le regard étonné d’Elaine, Monsieur K saisit la barre de fer et descella la lourde plaque de fonte.

Il s’assura de la solidité de l’échelle, puis dit d’une voix de titi parisien « Allez la petite dame, aujourd’hui la visite des catacombes c’est gratuit ! »

Il descendit en bas de l’échelle, puis invita la belle à descendre. Elle le suivit et il se servit du fallacieux prétexte d’essayer la lampe torche, récupérée dans la cave, pour admirer les superbes cuisses d’Elaine.

Il remonta rapidement fixer la bouche d’égout et ils commencèrent à suivre les couloirs souterrains. Soudain son portable vibra : Monsieur K hésita à regarder le message, craignant le pire.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Reklan
Stoppés net par le vide, la vue était incomparable : le gouffre, Andromeda, ta svelte silhouette, ta taille agile, ton nombril à la vue du monde. Je me sentais si léger, mon vertige inhibé par ton cœur et tes courbes ; je bondis alors par-dessus la balustrade ; je me sentais pousser des ailes.
7
2
0
4
BMGambler
Rien de mirobolant, c'est plus pour marquer le coup suite à mon inscription.
8
10
8
1
Défi
virgo34

Gibier abondant
le braconnier de l'été
armé d'un fusil 
 

2
3
0
0

Vous aimez lire phillechat ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0