La Ville idéale

Une minute de lecture

La Ville idéale était surendettées.
Les bâtiments délabrés tombaient en ruines.
Tous les riches avaient fui, seules des ombres humaines fuyaient dans les rues envahies par les rats.

Le maire réunit le conseil municipal, la discussion s'éternisait.
Soudain, une idée jaillit : l’État, qui se désengageait de tout, avait fini par déléguer aux municipalités, la gestion du temps.
Le maire proposa de sauver la Ville idéale.

C'est fini la Ville idéale va être mise en faillite. C'est une catastrophe : comment régler les dettes ?
Le problème est simple : il faudrait que la Ville idéale verse l'intégralité du PIB , pendant 1000 ans ! Impossible , sauf si , sauf si , mais oui , la solution est là : il suffit d'accélérer le temps.

Un plan est mis en place : le premier jour durera 23 heures , puis 22 , 21, 20... Ensuite les jours auront 59 , 58 , 57 secondes , ensuite chaque jour aura un dixième , un centième , un millième de seconde...

Et cela marche , très vite toutes les dettes sont payées, la Ville idéale renaît : mais, au fait, où sont les hommes ? Ils meurent dès la naissance, étrange...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Reklan
Stoppés net par le vide, la vue était incomparable : le gouffre, Andromeda, ta svelte silhouette, ta taille agile, ton nombril à la vue du monde. Je me sentais si léger, mon vertige inhibé par ton cœur et tes courbes ; je bondis alors par-dessus la balustrade ; je me sentais pousser des ailes.
7
2
0
4
BMGambler
Rien de mirobolant, c'est plus pour marquer le coup suite à mon inscription.
8
10
8
1
Défi
virgo34

Gibier abondant
le braconnier de l'été
armé d'un fusil 
 

2
3
0
0

Vous aimez lire phillechat ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0