Chapitre 33

5 minutes de lecture

Ça fait déjà un mois que le médecin à plonger Kiera dans le coma pour que le traitement agisse plus vite. Il avait fonctionné, du moins en partie. Kiera était capable de respirer seule, ses poumons étaient redevenus comme neuf mais elle ne s’était toujours pas réveillée.

“-Lieutenant Faure, excusez-moi de vous déranger mais on a un problème, lui dit la reine alors qu’il avait Alicia dans ses bras.

-Qu’est-ce qu’il y a ?

-L’armée du père de Kiera est arrivée. Ils forment un blocus autour du palais. Personne ne peut sortir ni entrer. Nous sommes totalement coupés du monde extérieur. On ne pourra plus être réapprovisionner en nourriture. Je voulais vous prévenir.

-Si on se rationne, on peut tenir combien de temps ?

-Un an, peut-être deux mais c’est le maximum.

-Il sait pour Kiera et Alicia ? Il ne doit surtout pas apprendre l’existence d’Alicia.

-Je ne pense pas. Mais l’un de ses messagers est venu nous dire qu’il voulait voir Kiera.

-Mais c’est impossible !

-Justement, j’ai peur qu’il attaque plus tôt que prévu s’il n’a pas de nouvelle d’elle.

-Je vais essayer de trouver une solution avec la garde. Merci de m’avoir prévenu.

-Faites attention à vous Lieutenant, Alicia n’as plus que vous pour le moment.

-Ne vous inquiétez pas, je ne la laisserais pas.”

Maxence recoucha Alicia et appela la nourrice pour s’occuper d’elle. L’idée qu’il avait en tête était suicidaire mais il devait tenter le coup. Au milieu de la nuit, il sorti discrètement du palais dans le but de rejoindre le campement de l’armée rebelle. A peine fit-il un pas en dehors du palais, qu’il fut arrêté par des éclaireurs et emmener devant le chef de la résistance.

“-Lieutenant Faure ! Que me vaut-cette visite ?

-Je voulais vous parler de Kiera.

-C’est à elle que je peux parler, pas à toi.

-Ça ne va pas être possible.

-Comment ça ? S’énerva-t-il en se levant de son siège

-Elle est dans le coma. Elle a suivi un traitement qui as fonctionné mais elle ne s’est pas réveillée. Mais j’y pense, c’est à cause de vous au début, c’est vous qui vouliez l’affaiblir.

-Je ne vous permet pas !

-Alors pourquoi vous la haïssait à ce point ?

-Je ne la hait pas. Je suis juste...

-Jaloux ?

-Tout le monde dehors !

-Oui Monsieur.

-Qu’est-ce que tu essayes de me faire dire jeune homme ?

-Je veux juste comprendre vos motivations. Vous la faites tellement souffrir.

-Ce n'est pas moi qui l'ai fait souffrir. Mais je voulais m’excuser en lui parlant.

-J’ai du mal à vous suivre.

-Asseyez-vous, je dois vous raconter mon histoire pour que vous compreniez.”

Ils se mirent à l’aise et le chef de la résistance commença son récit.

“-Les familles Chavanie et Sarrassier ont toujours été en conflit pour obtenir le trône d’Erésia. Mais depuis près de cent ans, c’est la famille Chavanie qui règne en ne cessant de monter leur supériorité aux Sarrassier. Erine fait partie de la première famille et moi de la deuxième. Nous avons toujours été les familles les plus puissantes et les plus riches d’Erésia et le sommes encore. Cependant quand il a été l’heure pour moi de prouver à ma famille que j’avais les épaules pour supporter le poids de mon nom, mon père as voulu que je tue Erine. Ce que personne ne sait, c’est que je n’ai pas pu la tuer parce que je suis tombée amoureuse d’elle et qu’elle aussi. Pendant un an, on s’est vu en secret. Selon les lois ancestrales de nos familles, notre liaison était un crime et si mes parents l’avaient appris nous aurions été exécuter tous les deux. Ses parents été déjà mort alors nous n’avions plus rien à craindre d’eux. Cependant quand j’ai su qu’elle était enceinte, j’ai compris que nous avions tous les deux faits une erreur. Nos vies et celle de notre fille étaient en jeu. Après avoir batailler avec elle pendant plus d’une semaine, j’ai réussi à la convaincre de faire croire à tout le monde que je l’avais violé, que j’avais ensuite tuer Kiera.

-Attendez, vous dites que tout est une mascarade depuis le début ?

-C’est ce que je dis. Avec Erine, nous avons toujours su où était Kiera, qui elle voyait, comment elle allait. On se comportait comme des parents mais loin d’elle parce qu’on n'avait pas le choix. Mais un jour, mes parents, qui sont toujours en vie, ont découvert les lettres que j’entretenais avec Erine, ils ont appris son existence et se sont mis en tête de la tuer par tous les moyens possibles avant de s’en prendre à sa mère et moi. Ils voulaient qu’elle soit morte avant nous. Ce sont eux qui l’ont blessé, empoisonné. Mes hommes n’avaient pas le choix de leur obéir mais je leur avais ordonner de dire que c’était moi le responsable. Erine y as cru elle aussi.

-Donc elle ne se s’est pas que se sont vos parents les vrais responsables ?

-Non, je ne lui aie jamais rien dit pour la protéger d’eux. Depuis ce jour, je n’ai plus aucun contact avec elle.

-Et cette armée alors ? Vous êtes bien le chef de cette rébellion ?

-En apparence je le suis oui. En réalité se sont mes parents qui sont derrière tout ça.

-Mais Kiera est le meilleur moyen d’arrêter ce conflit qui dure depuis si longtemps. Le moyen de réunir vos deux familles.

-J’ai essayé de leur faire comprendre mais c’était peine perdue. Je ne peux pas retirer mon armée à cause d’eux mais je peux vous faire parvenir des provisions jusqu’à son réveil. A ce moment-là je lui parlerais et lui dirait toute la vérité.

-Et vous confronterez vos parents ?

-On verra. Mes parents dirigent mais c’est mon armée. Il ne vous sera jamais fait aucun mal.

-Et si elle ne se réveillait que dans plusieurs années ?

-Alors j’attendrais. Je lui dois bien ça.

-Vous voulez que j’organise une rencontre avec la reine pour vous expliquer ? Elle comprendrait.

-Non ! Je ne veux pas l’impliquer.

-Vous savez qu’elle en aime un autre et qu’il vit au château avec son fils ?

-Nick et Antonin ? Oui je sais. Mais ce n’est pas pour Erine que je fais ça. C'est pour Kiera.

-Merci de m’avoir tout raconter. Je ferais mieux de rentrer maintenant.

-Merci à toi de m’avoir écouté.”

Max rentra au palais et voulu confronter la reine pour avoir son point de vue. Mais il décida de ne pas l’impliquer comme le voulais son interlocuteur. Il n’avait même pas pensé à lui demander son prénom, bouleverser d’entendre que tout n’était que mensonges et secret. Kiera avait garder le secret sur sa mère, puis sur le fait que Max était toujours en vie, et maintenant sur sa fille. Ses propres parents aussi avait dut garder de tel secret.

Annotations

Recommandations

Défi
Mélanie D'Angelo
Quand j'ai connue Ash Maverick, ce n'était qu'une adolescente. La parfaite petite fille à papa, tout ce que je déteste. Seulement, voilà, dix ans plus tard, elle débarque à New York et devient correctrice pour la maison d'édition dans laquelle je travaille. Et qui plus est, dans mon département et sous mes ordres ! Mais, Ash a changée. Elle n'a plus rien avoir avec celle que j'ai connue. Envolée la fille à papa, sérieuse. Elle est sexy à se damner et j'ai un mal fou à me rappeler que, non seulement elle est la soeur de mon meilleur ami, qui me tuerait s'il savait que je m'intéresse à elle, mais qu'elle est aussi mon employée. Fréquenter des collègues pourquoi pas, mais une dont je suis le supérieur direct est un gros risque pour ma carrière. Ajoutez à ça les différents problèmes qui surgissent dans mon service depuis son arrivée, et vous comprendrez pourquoi je suis à deux doigts de craquer.
Malgré tout, Ash m'attire. La femme qu'elle est devenue m'intrigue et je me demande combien de temps encore je vais pouvoir résister à l'effet qu'elle exerce sur moi.
112
61
100
43
Défi
Merenwen
Plop !
7
4
0
1
Défi
mayauthoress
-Ce chapeau vous va à ravir madame. Mademoiselle?
-Euhh... Merci! On se connait?
-On m'appelle Unknown.
-Votre nom en français donne Inconnu (e)?!
2
0
0
2

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0