Chapitre 31

2 minutes de lecture

Ma dernière famille d’accueil venait encore de me mettre à la porte. Elle avait même fait pire que les précédente. J’étais actuellement dans un bus avec un vingtaine d’autres enfants de mon âge en direction du camp d’entrainement de la garde royal. J'avais seulement dix ans et personne ne voulais d’une orpheline comme moi. Le trajet en bus à durer près de deux heures. Selon les adultes qui nous accompagnaient, le camp se trouvait dans un endroit reculer et très protéger.

Nous voilà enfin arriver, je suis la dernière à descendre du bus. Je n’ai pas envie d’être là, je ne sais pas ce qu’il m’attend. Je suis tellement stressée que je loupe la dernière marche du bus et tombe dans les bras d’un jeune homme séduisant et musclé.

“-Tu n’as rien ? Me demande-t-il

-Heu...non, merci.

-Comment-tu t’appelles ?

-Kiera, Kiera Stone, Monsieur.

-Monsieur ? Je n’ai que quinze ans, tu n’es pas obligé de m’appeler ainsi. Je m’appelle Maxence Faure. Je vais être ton mentor pendant toute la durée de ton apprentissage. Pourquoi tu es venu ici ?

-Personne ne veux de moi, commençais-je à pleurer.

-Hey, pas de ça ici. Je vais t’apprendre à devenir forte, courageuse et fiable. Je vais t’apprendre à te battre, à te défendre et défendre les plus faibles. Et ce que tu as dit c’est faux, je veux bien de toi alors tu vois.

-Tu vas m’aider ?

-Tu ne sera plus jamais seule Kiera Stone.”

Maxence. Je ne me souvenais plus de notre première rencontre. C’est aller tellement vite ce jour-là. J'avais à peine eu le temps de poser la seule valise que j’avais, de découvrir ma nouvelle maison que j’avais déjà un bâton d’entrainement dans la mains. Les dix dernières années de ma vie étaient aller tous aussi vite. J'avais forgé une relation de complicité avec Max sans même m’en rendre compte. Il était devenu mon mentor, mon ami et mon amant. La fille de dix ans que j’étais quand je suis arrivé au camp n’aurait jamais pu imaginer ça. Cette fille-là, s’était senti abandonné une deuxième fois en arrivant mais avait retrouver une famille grâce à lui.

Quand j’ai reçu la première lettre de ma mère, j’avais douze ans et j’étais en colère. Je voulais tout dire à Max mais n’en avait pas le droit. Il avait toujours su me comprendre et ce jour-là aussi. Il m’a tendu un bâton d’entrainement et ma demander de frapper le plus fort possible sur les mannequins de pailles. Il avait réussi là où tout le monde avait échouer jusqu’à présent. M’accepter, me comprendre sans savoir mon passé, sans savoir qui j’étais vraiment.

Mais aujourd'hui je me rends compte que je ne l’ai jamais remercié pour ça. Pour m’avoir sauvé d’une société qui ne voulais pas de moi.

Annotations

Recommandations

Défi
Mélanie D'Angelo
Quand j'ai connue Ash Maverick, ce n'était qu'une adolescente. La parfaite petite fille à papa, tout ce que je déteste. Seulement, voilà, dix ans plus tard, elle débarque à New York et devient correctrice pour la maison d'édition dans laquelle je travaille. Et qui plus est, dans mon département et sous mes ordres ! Mais, Ash a changée. Elle n'a plus rien avoir avec celle que j'ai connue. Envolée la fille à papa, sérieuse. Elle est sexy à se damner et j'ai un mal fou à me rappeler que, non seulement elle est la soeur de mon meilleur ami, qui me tuerait s'il savait que je m'intéresse à elle, mais qu'elle est aussi mon employée. Fréquenter des collègues pourquoi pas, mais une dont je suis le supérieur direct est un gros risque pour ma carrière. Ajoutez à ça les différents problèmes qui surgissent dans mon service depuis son arrivée, et vous comprendrez pourquoi je suis à deux doigts de craquer.
Malgré tout, Ash m'attire. La femme qu'elle est devenue m'intrigue et je me demande combien de temps encore je vais pouvoir résister à l'effet qu'elle exerce sur moi.
112
61
100
43
Défi
Merenwen
Plop !
7
4
0
1
Défi
mayauthoress
-Ce chapeau vous va à ravir madame. Mademoiselle?
-Euhh... Merci! On se connait?
-On m'appelle Unknown.
-Votre nom en français donne Inconnu (e)?!
2
0
0
2

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0