Chapitre 16

2 minutes de lecture

Antonin est assis au chevet de sa sœur. Une bassine d’eau est posée à côté du lit.

« -Comment va-t-elle ? Demanda la reine en entrant

-Elle souffre, dit-il en humidifiant le front de la sœur. Sa température augmente trop rapidement. J’ai peur pour elle maman.

-Je fais ce que je peux avec la commission médicale mais ils sont trop têtus. Vieux et têtu.

-Tu ne peux rien faire de plus ?

-Sans son accord à elle non. Je ne vais pas lui redonner son titre si elle ne veut pas. Dans notre accord elle devait décider seule.

-Elle va mourir maman ! Sans l’antidote il ne lui reste à peine deux voire trois jours. Elle a déjà quarante de fièvre et ses poumons sont sur le point de lâcher. Si tu ne fais rien on va la perdre.

-Je fais ce que je peux Antonin, je n’ai aucune pouvoir sur la médecine !

-Laisse-moi leur parler alors.

-Et pour dire quoi ? Tu ne peux rien faire de plus que moi.

-Je ne sais pas. J’inventerais une excuse ou je dirais que je l’aime.

-Il en est hors de question ! Si tu fais ça tu nous condamne tous.

-Seulement si on ne leur dit jamais qu’elle est ma sœur.

-J’ai dit non ! Ne t’avise pas d’aller leurs parler.

-Mais je ne vais pas rester là sans rien faire alors qu’elle est en train de mourir.

-Je vais trouver une solution. »

Elle sortit de la chambre et Antonin, furieux se reconcentra sur sa sœur pour l’aider au maximum.

-----------

Quand je repris légèrement connaissance, j’étais dans une pièce que je ne reconnaissais pas. J’avais mal partout et envie de vomir. Je me penchai sur le côté et un sceau apparut au bon moment. Je me recouchai avec l’impression que ma tête allait exploser. J’avais chaud et froid en même temps et ma poitrine m’oppressait alors que je sentais de l’oxygène frais entrer directement dans mes poumons. Un torchon humide épongea mon front et je vis Antonin sourire.

« -Salut petit sœur.

-Tu sais ?

-Maman nous a tout expliquer. Comment tu te sens ?

-Mal.

-On fait le maximum possible pour t’aider mais nous n’avons pas encore accès à l’antidote.

-Il y a un antidote ?

-Oui mais le poison qui circule dans ton corps viens du nord. L’antidote est donc rare.

-Pourquoi ?

-Il es réservé aux personnalité importante et maman ne ta pas encore officiellement reconnu. Elle voulait attendre que tu dises oui pour devenir princesse.

Je toussai et cracha du sang.

-On ne peux plus attendre, le poison est en train de te tuer Kiera. Il ne te reste que quelques jours à vivre. Alors je te le demande, est-ce que tu acceptes de devenir princesse ?

-Je ne peux pas…

-Kiera, fait le pour moi. Je ne veux pas te perdre alors que je te connais à peine. C’est la seule solution pour te sauver.

-Je suis désolé Anto mais c’est non.

-Tu fait chier Kiera !

-Anto ! »

Je voulu le retenir mais une douleur dans la poitrine et une quinte de toux m’en empêchais. Sous le coup de la fatigue et de la douleur, je me rendormis.

Annotations

Recommandations

Défi
Mélanie D'Angelo
Quand j'ai connue Ash Maverick, ce n'était qu'une adolescente. La parfaite petite fille à papa, tout ce que je déteste. Seulement, voilà, dix ans plus tard, elle débarque à New York et devient correctrice pour la maison d'édition dans laquelle je travaille. Et qui plus est, dans mon département et sous mes ordres ! Mais, Ash a changée. Elle n'a plus rien avoir avec celle que j'ai connue. Envolée la fille à papa, sérieuse. Elle est sexy à se damner et j'ai un mal fou à me rappeler que, non seulement elle est la soeur de mon meilleur ami, qui me tuerait s'il savait que je m'intéresse à elle, mais qu'elle est aussi mon employée. Fréquenter des collègues pourquoi pas, mais une dont je suis le supérieur direct est un gros risque pour ma carrière. Ajoutez à ça les différents problèmes qui surgissent dans mon service depuis son arrivée, et vous comprendrez pourquoi je suis à deux doigts de craquer.
Malgré tout, Ash m'attire. La femme qu'elle est devenue m'intrigue et je me demande combien de temps encore je vais pouvoir résister à l'effet qu'elle exerce sur moi.
112
61
100
43
Défi
Merenwen
Plop !
7
4
0
1
Défi
mayauthoress
-Ce chapeau vous va à ravir madame. Mademoiselle?
-Euhh... Merci! On se connait?
-On m'appelle Unknown.
-Votre nom en français donne Inconnu (e)?!
2
0
0
2

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0