Chapitre 14

3 minutes de lecture

Le lendemain, je me levai tôt pour me préparer. J’étais habituée à l’effort physique mais avec la natation, j’allais faire travailler d’autres muscles. Pour midi, je me fis un repas équilibre pour être en forme. Vers treize heures et demi, je m’habillai comme une civile et retrouva Antonin chez lui.

« -Salut, commençais-je.

-Bonjour Kiera, comment vas-tu ?

-Je vais bien et toi ?

-Bien aussi. On y va ?

-Attends-moi dehors cinq minutes, je dois dire quelque chose à ton père.

-Très bien.

-Je vous écoute Kiera.

-Ma mère a été ravie d’avoir de vos nouvelles et de votre fils aussi. Elle ne savait même pas que c’était un garçon.

-Vous croyais que je devrais reprendre contact avec elle ?

-Mes grands-parents ne sont plus de ce monde, il n’y a plus personne entre vous deux. Je ne veux que le bonheur de ma mère, surtout après tout ce qu’elle à traverser.

-Merci pour votre aide. Aller rejoindre votre frère, il vous attend. »

Je sortie de la maison et Antonin attrapa mon bras pour me conduire jusqu’à la piscine. Il me rassura d’abord en me montrant que je flottais et que je ne risquais rien. De toute façon, là où nous étions, j’avais pieds. Il me donna un objet long, qu’il appelait une frite, pour que je puisse flotter et apprendre les gestes un par un. A la fin de l’après-midi, je ne savais toujours pas très bien nager mais je savais ne pas couler. C’était déjà un bon début.

« -Tu me montre comment toi tu nages ?

-Ça aurait été avec plaisir mais je ne peux pas.

-Pourquoi donc ?

-J’ai découvert il y a deux semaines que j’avais une maladie respiratoire génétique. Je l’ai su par les tests annuels, en tant que sportif de haut niveau.

-Qu’est-ce que ça veut dire pour toi et la natation ?

-Ça veut dire que c’est fini, plus de compétition, plus de championnat. C’est encore léger donc je peux nager mais avec prudence et pas autant que je le voudrais.

-Je suis désolée. Si c’est génétique, ça te vient de qui ?

-Ma mère je suppose. Mon père ne l’a pas.

-Tu sais quoi sur elle ?

-Rien et je n’ai rien voulu savoir. Je ne veux rien savoir de celle qui m’as abandonné.

-Elle ne t’a pas abandonné, enfin je ne pense pas. Elle avait peut-être des circonstances.

-Pourquoi n’a-t-elle pas essayer de me retrouver alors ?

-Peut-être qu’elle essaye en ce moment-même, qui sais.

-Qu’est-ce que tu peux bien en savoir ? Demanda-t-il méchamment

-Pas la peine de m’agresser. Moi non plus je ne connais pas ma mère. Elle a disparu dans la nature le jour de ma naissance, me laissant vivre dans des familles d'acceuil jusqu’à ce que j’entre dans le camp d’entrainement de la garde royal à dix ans.

-Excuse-moi.

-Ce n’est rien. Mais je suis sûr que ce n’est pas ce qu’elle voulait. Tu voudrais la connaitre toi ?

-Je pense oui.

-Veux-tu de l’aide ?

-Tu ferais ça ?

-Bien sûr, en échange des cours de natation.

-Tu es trop sympa Kiera, merci beaucoup.

-C’est normal, tu es mon fr…mon amie.

-On ferais mieux de rentrer maintenant, il commence à se faire tard.

-Tu as raison. »

Il me raccompagna chez lui. Avant de rentrer, j’en profita pour faire quelque chose de stupide.

« -Avez-vous quelque chose de prévu demain ?

-Je ne crois pas, répondit Nick. Anto ?

-Je n’ai rien non plus.

-Tu ne t’entraine pas ?

-Pas demain non.

-Que diriez-vous de venir déjeuner au palais dans ce cas. Pour midi ça vous vas ?

-La Reine est au courant ? S’inquiéta Nick

-Je m’occupe de la reine. Alors qu'est-ce que vous en pensez ?

-Et bien, avec plaisir.

-Moi ça me va.

-Parfais, à demain alors.

-A demain Kiera. »

Arrivé au château, je descendis en cuisine informer les cuisiniers que nous avions deux invités demain midi mais qu’il ne devait pas en parler à la reine. Que c’était une surprise. Je partie ensuite prendre une douche avant de me coucher.

Annotations

Recommandations

Défi
Mélanie D'Angelo
Quand j'ai connue Ash Maverick, ce n'était qu'une adolescente. La parfaite petite fille à papa, tout ce que je déteste. Seulement, voilà, dix ans plus tard, elle débarque à New York et devient correctrice pour la maison d'édition dans laquelle je travaille. Et qui plus est, dans mon département et sous mes ordres ! Mais, Ash a changée. Elle n'a plus rien avoir avec celle que j'ai connue. Envolée la fille à papa, sérieuse. Elle est sexy à se damner et j'ai un mal fou à me rappeler que, non seulement elle est la soeur de mon meilleur ami, qui me tuerait s'il savait que je m'intéresse à elle, mais qu'elle est aussi mon employée. Fréquenter des collègues pourquoi pas, mais une dont je suis le supérieur direct est un gros risque pour ma carrière. Ajoutez à ça les différents problèmes qui surgissent dans mon service depuis son arrivée, et vous comprendrez pourquoi je suis à deux doigts de craquer.
Malgré tout, Ash m'attire. La femme qu'elle est devenue m'intrigue et je me demande combien de temps encore je vais pouvoir résister à l'effet qu'elle exerce sur moi.
112
61
100
43
Défi
Merenwen
Plop !
7
4
0
1
Défi
mayauthoress
-Ce chapeau vous va à ravir madame. Mademoiselle?
-Euhh... Merci! On se connait?
-On m'appelle Unknown.
-Votre nom en français donne Inconnu (e)?!
2
0
0
2

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0