Chapitre 9

2 minutes de lecture

Maxence m’accompagna dans ma chambre et ne dit rien du trajet. Il attendit que je m’asseye sur mon lit pour me prendre dans ses bras à son tour.

« -Je comprends mieux pourquoi tu ne voulais pas m’en parler.

-Je sais qu’elle est ma mère depuis mes douze ans, deux ans après mon arrivé au camp.

-Les lettres de l’amie de ta mère étaient en réalité celle de ta mère ?

-Oui.

-J’ai fait la promesse à ta mère de te protéger et je la tiendrais. Je tiens beaucoup plus à toi que tu n’as l’air de le croire.

-C’est-à-dire ?

-Ce n’est pas encore le moment de parler de ça. Mais du coup quand tu es arrivé ici…

-C’était la première fois que je voyais ma mère en vrai. Je l’avais vu à la télé comme tout le monde mais rien de plus. Elle non plus ne savais pas à quoi je ressemblais. Elle n’a compris qui j’étais que le lendemain de mon arrivée, suite à un appel.

-Ça ne te dérange pas d’être la garde personnelle de ta mère ?

-Moi non, car si elle devait mourir je devrais prendre sa place, ce que je ne veux pas, mais ça là dérange elle.

-A cause de ta blessure ?

-C’est un exemple. A propos de ça je dois te dire la vérité. Au début, c’était bien ma mère la cible mais quand il m’a vu, je suis devenue sa cible. Il savait qui j’étais.

-Comment c’est possible ? Je croyais que personne ne savait

-C’est le cas, il n’y a que trois personnes vivantes qui le savent, toi, ma mère et moi. Mais la dernière lettre a été ouverte avant qu’elle n’arrive au camp.

-Et en la lisant ils ont dû comprendre. Tu sais ce qu’on va faire ?

-Non, je t’écoute.

-Je vais demander à ce qu’un troisième garde nous rejoigne, comme ça vous serait deux à vous assurer de la sécurité de ta mère et je m’occuperais de la tienne.

-Merci. »

Il m’embrassa sur le front avant de me laisser seule. Il avait un coup de fils à passer et devait reprendre son poste auprès de ma mère. Je passai le reste de la journée à m’entrainer seule, dans la cour du palais, jusqu’à la tombée de la nuit.

Annotations

Recommandations

Défi
Mélanie D'Angelo
Quand j'ai connue Ash Maverick, ce n'était qu'une adolescente. La parfaite petite fille à papa, tout ce que je déteste. Seulement, voilà, dix ans plus tard, elle débarque à New York et devient correctrice pour la maison d'édition dans laquelle je travaille. Et qui plus est, dans mon département et sous mes ordres ! Mais, Ash a changée. Elle n'a plus rien avoir avec celle que j'ai connue. Envolée la fille à papa, sérieuse. Elle est sexy à se damner et j'ai un mal fou à me rappeler que, non seulement elle est la soeur de mon meilleur ami, qui me tuerait s'il savait que je m'intéresse à elle, mais qu'elle est aussi mon employée. Fréquenter des collègues pourquoi pas, mais une dont je suis le supérieur direct est un gros risque pour ma carrière. Ajoutez à ça les différents problèmes qui surgissent dans mon service depuis son arrivée, et vous comprendrez pourquoi je suis à deux doigts de craquer.
Malgré tout, Ash m'attire. La femme qu'elle est devenue m'intrigue et je me demande combien de temps encore je vais pouvoir résister à l'effet qu'elle exerce sur moi.
112
61
100
43
Défi
Merenwen
Plop !
7
4
0
1
Défi
mayauthoress
-Ce chapeau vous va à ravir madame. Mademoiselle?
-Euhh... Merci! On se connait?
-On m'appelle Unknown.
-Votre nom en français donne Inconnu (e)?!
2
0
0
2

Vous aimez lire Le studio d'Anaïs ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0