Chapitre 10 : La loi des capitaines.

12 minutes de lecture

Astroport de Gamma 15 ; an 21 400


Du repos, et une bonne gueule de bois désormais derrière eux, une partie de l'équipage arriva à l'astroport de la planète. Après le départ de Karl, Zack découvrit les lieux avec grand intérêt. La ville ressemblait à une kermès géante, entièrement peuplé de baroudeur de l'espace présent temporairement, à l'exception de quelques bâtiments administratifs et de commerces. Faradole de couleurs flottant au rythme de musiques ne s’arrêtant jamais, d'alcool et d'odeur de grillades en tout genre, voilà le décor dans lequel le jeune chasseur évoluait désormais en compagnie de Kyla et Zazie. Les deux femmes le collaient en continu, comme si elles avaient peur qu'il se retrouve seul et ne fasse une bêtise. L'artilleuse donna même l'ordre à la rouquine de lui prendre le bras, et de ne le lâcher sous aucun prétexte.


Alors que le port d'arme était autorisé dans la ville, Zack fut surpris de n'y voir aucun agent de police impériale ni aucune autorité pour surveiller. Le simple fait que Zazie soit avec eux le rassurait, il n'avait jamais connu de tel coupe-gorge, pourtant les rues malfamées il y était bien habitué, lui. Il aurait bien voulu demander conseil, mais dans la marée humaine se présenta face à lui, ce qu'il craignait arriva. Il se retrouva involontairement séparé des deux femmes. Il s'inquiétait surtout pour Kyla. Karl fut suffisamment clair avec lui : il tait responsable de sa sécurité. Sans lui ou l'artilleuse, elle serait seule dans la ville.


Il commença à courir dans les rues à sa recherche, et fini par la retrouver après s'être mises à dos plusieurs passants qu'il avait bousculés. Devant la baffe que la rouquine envoya à Zack, ils choisirent d'en rester là, et partirent avec le sourire. Si elle avait réussi à désamorcer un potentiel accrochage, lui savait qu'elle le giflait pour une tout autre raison.


  • Si tu t'éloignes encore une fois, ça va mal se passer entre nous cette journée.

  • J'ai pas fait exprès. En plus j'ai cherché à vous retrouver, rien de plus. D'ailleurs, elle est où Zazie ?

  • Elle avait un truc à faire. Elle m'a dit de ne pas te lâcher d'une semelle. Elle nous rejoindra plus tard.

  • Sérieusement ? Je croyais qu'elle devait nous accompagner. Pour éviter que je ne fasse quelque chose de stupide. Vous n'avez toujours pas confiance en moi malgré mes efforts.

  • Ça n'a rien à voir avec la confiance. Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, ici les règles sont un peu spécial.

  • Je l'ai plus que bien compris. Tu ne m'aurais pas collé autant par plaisir à mon avis. Mais ce que j'aimerais qu'on m'explique ça serait plus pratique. Et sans Zazie ça va pas être facile.

  • Je te signale que je suis là aussi pour ça. Pour faire simple, tout ici est axé autour des capitaines. C'est eux qui fixent les lois de Gamma 15, d'où ces vacances conjointes. Si on les enfreints, on engage leur réputation. Cela suffit à faire toi un paria, si tu te fais virer d'un équipage pour mauvaise conduite. Plus personne ne te recrutera et adieu le boulot.

  • Et ces règles ? Ça serait bien que je les apprenne, non ?

  • Soit plus patient. Tu les comprendras bien mieux avec de l'observation. Moi je te guide, alors tu me colles autant que possible pour ne plus t'égarer. Profite d'avoir ma permission, elle n'est valable que pour aujourd'hui.

Zack ne répondit rien, mais il n'appréciait pas vraiment la situation. Entre Kyla qui le collait, et Zazie barrée sans explication, il avait l'impression qu'on lui avait monté un plan pour qu'il passe à nouveau du temps avec la rouquine en tête à tête. Les propos de l'artilleuse étaient encore présents dans sa tête, tout comme ceux de Wilfrid. À croire que tout l'équipage s'était ligué contre eux pour les coller ensemble. Cela ne le surprendrait même pas, tant il savait ce qu'ils pensaient de son projet, et leurs volontés de ne pas le laisser faire en servant de la jeune femme.


Fait qu'il avait complètement oublié, et qu'elle prit un malin plaisir à lui rappeler, il lui fallait une tenue adaptée pour la fameuse « course au colis », bien que l'événement soit toujours un mystère pour lui. Sauf que cette fois-ci, il tenta d'échapper à la gêne qu'elle se mêle de son choix. Un échec complet, mais au moins ce fut justifier. Le maillot qu'elle lui fit prendre était conçu dans une matière permettant une flottaison totale en cas de chute dans l'eau. Même elle qui savait nager s'acheta une tenue de structure similaire, bien qu'elle mette ses charmes en valeur. Zack se surprit surtout à apprécier l'idée, malgré que cela reste involontaire de sa part.


Plusieurs rues plus loin, alors qu'ils cherchaient à retrouver Zazie, ils tombèrent sur elle en compagnie de Karl. Zack commença à vouloir les rejoindre, mais Kyla le plaqua de tout son corps contre un mur, lui faisant signe de se taire et de regarder. Apparemment, l'artilleuse et le second passaient un bon moment à rigoler, semblant même avoir oublié les deux jeunes auxiliaires de bords. La rouquine se délectait du spectacle en pouffant de rire.


  • Par pitié, promets-moi de bien graver cette image dans ta mémoire.

  • Pourquoi ? Ce genre d'histoire ne m'intéresse absolument pas. C'est eux que ça regarde, pas nous.

  • T'es bête ou tu le fais exprès ? Maintenant, on a de quoi répondre à Zazie si elle fait encore des allusions douteuses nous concernant.

  • Ne le prends pas mal, mais on parle de Zazie. Je doute que cela puisse la déranger. Elle se contenterait de nous dire d'en faire autant, et ça nous retomberait dessus plus qu'autre chose cette histoire.

  • Décidément, t'es vraiment ennuyant toi. Tant pis, je m'occuperai d'embêter Zazie sans toi, pendant que tu feras la tête dans ton coin.

Zack demeura muet pendant que Kyla faisait la moue. Il n'avait rien fait pour la fâcher, et pourtant elle lui renvoyait dans la face son choix de rester en dehors de la vie privée de l'artilleuse. Et puis, pour l'instant il avait autre chose en tête. Comprendre les règles régissant l'astroport. Ce n’était pas en espionnant ces deux-là qu'il les apprendrait. Il reprit son chemin à travers les rues, tout en remarquant que la rouquine était légèrement plus distante à son égard. Tant mieux, se disait-il. Elle le laisserait respirer comme cela.


Ils arrivèrent dans un quartier aux allures de fêtes foraines. Là encore, la compagnie de Kyla à ses côtés le rendait mal à l'aise. La tranche d'âges des personnes présentes était proche de la sienne, mais ce qui l’embarrassait dans cette situation, c'était que de nombreux couples semblaient venir ici se retrouver et s'amuser. Seul avec la rouquine, n'importe qui n'étant pas de l'équipage les aurait rangé dans cette case. Il trouva une échappatoire devant un stand de tir. Un jeune homme au teint mat avait croisé son regard et le prenait de haut. Il se mit à sourire. Si ce type voulait le défier, il s'en mordrait les doigts, car cela fait longtemps que Zack n'avait pas eu l'occasion de se défouler. Il s'avança d'un pas décidé, au grand damne de Kyla qui tenta de l'en empêcher.


  • Arrête, ne fais pas ça !

  • Fiche-moi la paix, j'ai envie de m'amuser un peu. Toi qui me trouvais ennuyeux, tu devrais être contente, non ?

  • Là, c'est pas un jeu ! Lui c'est Bilal. Ce type fait partie de l'équipage du « Tigre fougueux ». Si tu l'affrontes, c'est notre réputation qui risque d'en prendre un coup.

  • Allons, mademoiselle, laissez-le donc faire, intervint Bilal. Après tout, j'engage aussi celle du mien.

  • Toi tu le fais en connaissance de cause. De plus, tu es un tireur d'élite. C'est déloyal de provoquer les gens dans ce genre de condition.

  • On va être deux à ce jeu-là, coupa Zack. Tu ne m'as jamais vu à l'œuvre. Ne t'inquiète pas, aucune raison de perdre.

  • Et moi je te dis de laisser tomber !

La rouquine insista pour rien. Zack avait déjà pris sa décision. Les deux adversaires se placèrent devant leur cible. Chacun des deux fit un carton, ce qui ne fut pas pour lui déplaire. Il avait enfin trouvé autre chose que son objectif ici. Comme pour les capitaines, un rival se présentait à lui. Comme pour Kyla, il rencontrait et échangeait avec des membres d'autres équipages. Ils s'affrontèrent jusqu'à ne plus avoir de cible. Aucun ne rata un seul tir, mais leur duel commençait à attirer des curieux venus profiter du spectacle.


Le gérant du stand y vit un moyen de se faire de l'argent. Tout faisant servir de l'alcool aux observateurs, il corsa le défi, mettant en jeu des cibles plus petites, d'autres plus éloignés, et certaines en mouvement. Cela ne suffit pas à décourager et arrêter les deux tireurs. Le public était plus qu’enthousiaste, et même Kyla s'était mis à le soutenir avec une bouteille à la main en voyant qu'elle ne pouvait plus le raisonner.


Dernier piège pour éviter l’humiliation d'un sans faute, on leur présenta une sphère de verre aux trajectoires entièrement aléatoires, impossible à anticiper. Zack se concentra, la pression sur les épaules. Les paroles de la rouquine, il ne les ignorait pas. Il se savait responsable de la réputation de son équipage à cet instant. Sa main trembla légèrement. Il tira. La boule explosa. C'était réussi. Son adversaire en fit de même. L'égalité leur convenait. Au moins aucun des deux ne déshonorerait son capitaine d'une défaite. Bilal félicita chaleureusement Zack.


  • Toi t'es un sacré cas. T'es pas un amateur.

  • Toi non plus, J'imagine que comme moi, tu bossais en solo avant de rejoindre un équipage. L'un des meilleurs tireurs de ma planète. Je ne dis pas ça pour me vanter, mais je pense avoir un don pour ça.

  • Ce qui fait de vous des futurs cadavres ! intervint une voix rauque.

Cette voix, Zack l'avait déjà entendue. C'était celle d'un capitaine, le fameux Cyberwolf. Sauf que l'avoir en face des yeux, ça restait bien plus effrayant. L'homme portait plutôt bien son surnom. Un corps mutilé, remplacer par un bras et une jambe cybernétique, tout comme une partie de son visage. Zack se retrouva tétanisé devant lui, et même Kyla se mit à dessaouler immédiatement à sa vue. Cependant, il ne comprenait pas ce que pouvait bien lui vouloir ce type, ainsi qu'à son adversaire du jour. Qu'il se mêle de ses affaires.


Enfin, ça, c'est que Zack pensait. Cyberwolf, n'avait pas l'air décidé à leur foutre la paix. Le regard dur, il les fixa quelques secondes avant de reprendre la parole :


  • Les cimetières sont remplis de petits merdeux comme vous. Toujours les premiers à crever comme des cons. Et vous savez pourquoi ? Parce qu'ils étaient doués, talentueux.

  • Ce que vous dites n'a aucun sens ! répliqua Zack. S'ils étaient tant que ça, ils seraient encore en vie.

  • Justement, à cause de ça, ils se croyaient intouchables, invulnérables, et finalement ils manquaient tant de prudence qu'ils se faisaient buter. Considérez-vous comme des merdes vous resterez en vie.

  • C'est débile, lui répondit Bilal. C'est l'absence de confiance en soi qui engendre les erreurs.

  • Vraiment ? Regardez ma tronche bande de petits cons. C'est votre avenir si vous persistez à péter plus haut que votre cul. Suivez mon conseil, ça vous rendra plus prudent au combat.

  • Des paroles bien sages, comme d'habitude Alann. Intervint Abel.

Il se joignit à la conversation en compagnie de Zazie et Karl. Si sa façon de parler pouvait passer pour de l'ironie ou du sarcasme, il n'en était rien. Cyberwolf ne semblait pas vexé, et sourit même en écoutant Abel.


  • On voit que tu as l'habitude de t'occuper des jeunes pousses.

  • Si tu savais comme ça m'emmerde de devoir faire. Je te laisse les gosses, moi je vais me bourrer la gueule. Et dernier conseil pour vous les mioches. Trouvez vous quelqu'un à aimer, ça vous incitera à rentrer en vie à la maison.

Cyberwolf s'éloigna sans qu'aucun n'ait à répliquer. Bilal en fit de même en les saluant, tandis que le reste de l'équipage de « La Licorne Noire » les rejoignait. Zack le trouvait étrange, mais d'une certaine façon, il lui rappelait Zazie et le capitaine. D'ailleurs, ce dernier était là depuis combien de temps ? S'il avait assisté au duel, il allait forcément lui passer un savon. Le fait que Kyla se cache derrière lui ne l'aidait pas à penser le contraire. Pourtant, il leur adressa un sourire paternaliste, ce qui était plutôt surprenant chez lui.


  • Vous avez de la chance tous les deux, c'est rarement gratuit de recevoir une perle de sagesse d'Alann. Normalement, il les réserve à son équipage. Une bande de jeunots comme vous qu'il éduque à la dure.

  • Pardonnez-moi, mais je ne comprends pas, capitaine, répondit Zack. Durant la bataille, j'avais cru deviner qu'il n'aimait pas faire ça.

  • Il se donne un genre, mais en vrai il en a fait sa raison de vivre, son devoir. Il était comme vous étant jeune, très doué, et il a failli y rester. Depuis, il a choisi de consacrer sa vie à former les débutants. Vous ne trouverez personne de plus âgé que vous dans son équipage.

  • Il est un peu comme vous ? s'étonna Zack.

  • Pas vraiment. Toi et Kyla êtes des exceptions sur mon bâtiment. D'ailleurs il connaît très bien ton cas, ainsi que ta réputation de petit con suicidaire. Si je ne t'avais pas mis la main dessus en premier, tu aurais sûrement fini sur son vaisseau.

Zack n'en revenait pas. Imaginer un instant qu'il avait une telle réputation, c'était incroyable. Par contre, il aurait préféré qu'elle soit un peu plus élogieuse. Là, il comprenait qu'il était surtout connu pour ses erreurs. Frustrant, humiliant, voilà son avis sur le sujet. Mais il n'en dit rien. Il savait bien la justification derrière. Kyla, qui se faisait discrète, décida de faire face à son capitaine. Elle n'avait pas pu empêcher Zack d'engager l'honneur de l'équipage dans un duel futile. Plus vite elle se ferait engueuler, plus vite l'orage passerait pour elle. Mais Abel ne lui laissa pas l'occasion de s'exprimer.


  • Dis-moi, Kyla. Tu t'es occupé de trouver une tenue à Zack pour la course au colis ?

  • C'est fait, et désolé pour le duel je n'ai pas pu l'empêcher.

  • J'ai tout vu et je ne t'en veux pas. Ni à Zack. C'est l'état d'esprit de Gamma 15 qui s'imprègne enfin en lui.

  • Je sais, mais et pour votre commande ?

  • Zazie et Karl s'en sont chargés. Donc tout est réglé.

  • Ils n'ont pas fait que ça.

  • De quoi tu parles ? intervint Lucas.

Kyla s’apprêtait à répondre, les yeux brillants de joie de pouvoir embêter Zazie. Zack l'en empêcha, voyant que c'était une mauvaise idée. Lucas et Wilfrid commençaient déjà à fusiller le second du regard, démontra ouvertement une certaine jalousie. Il comprit vite que si la rouquine parlait, cela mettrait de la tension entre les trois membres d'équipage. Il lui pinçant les fesses à son tour et en profita pour se venger de la fois où elle l'avait fait. Cette dernière saisit immédiatement le message. Il s'attendait à ce qu'elle lui reproche son geste. Elle le regarda avec amusement, bien qu'elle rougissait légèrement. Personne d'autre ne semblait y prêter attention. Non, le capitaine se contenta se prendre un air sérieux.


  • Puisque vous êtes tous là, il est temps de vous annoncer que c'est fait. Je nous ai inscrits à la course au colis.

  • C'est quoi exactement ? demanda Zack. Parce qu'avoir Kyla qui se mêle de ce que je porte, c'est assez gênant, autant que ça soit pour une bonne raison.

  • Hé, mais c'est le cas ! s'indigna Kyla. Tu me fais passer pour quoi là ?

  • Non, mais enfin... C'est juste que j'aimerais comprendre.

  • Vous semblez vous entendre à la perfection tous les deux, constata Zazie. Ça tombe bien, c'est vous qui allez jouer les colis, ainsi que Corryna.

  • Évidemment, comme si une vieille peau comme moi allait encore faire la bagarre à son âge. Répondit Corryna en pouffant de rire.

Devant le regard perdu de Zack, le capitaine lui donna plus d'explication. La course au colis était un événement ayant lieu tous les trois ans sur Gamma 15. Une première fois pour lui et Kyla. Un concours de bateau au cours de laquelle les chasseurs de primes devaient escorter leur « colis » et les pirates et corsaires, eux s'en emparer. Zack comprenait mieux pourquoi la rouquine lui avait fait acheter un maillot de bain spécifique. Maintenant, bien que déçu du rôle qu'il aurait à y jouer, il était quand même pressé de découvrir cette fameuse course. Mais, si cela se pratiquait sur l'eau, il lui restait encore une chose à faire. Continuer d'apprendre à nager avec Kyla. Et même qu'il n'ait rien contre cette idée, il n'appréciait pas trop les conséquences que ça aurait pour lui. On commençait déjà depuis plusieurs jours à faire des messes basses le concernant lui et la rouquine, et le contenu était plutôt salace.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

CHAD de scribopolis "limalh" LBK
Afin de préserver l’univers, il faut sauver la Terre et vaincre le Néant. La destinée de tous repose sur le Clan Darck souverain de la Magie, et ce, depuis que les sorciers ont quitté leur planète d’origine pour la tienne.

Seul problème, le Commencement des Temps trouve sa source dans le futur. Une boucle s’est formée.

L’unique chance de la briser et de bénéficier enfin du libre arbitre : la Trinité, dont le pouvoir suprême fut forgé au long des générations sous la machiavélique supervision de la Gardienne du Continuum et des Puissances Supérieurs
34
14
557
516
Scribopolis
Cinquième concours de Scribopolis.

Thème : L'Usine.
259
119
238
115
Dragon Fire
Tremblez, créatures insidieuses !

Crocs et lames déployés, rien ne peut résister à l'équipe la plus puissante et improbable des terres d'Asgara !

Sünghya et Irya sont des personnages suscitant chez la plupart pas mal de surprise :
En effet, le premier est un puissant monstre, scellé il y a plus de mille ans par un grand guerrier exorciste ; la seconde est l'une des descendantes de ce héros à la renommée légendaire.

Parcourant le vaste monde, bravant les tempêtes et terrassant leurs ennemis, ils cherchent à percer les plus grands mystères des anciens peuples. Derrière les morceaux d'une énigme tombée dans l'Oubli se cache un savoir perdu dans les sables du Temps.

Dispersée à travers les temples, les dunes et mers, le duo n'est pas le seul à s'y intéresser ! Que peut-elle donc bien cacher de si important ? Pour le monstre et la chasseresse cherchant à l'assembler, elle renferme un bien troublant passé...
236
326
1811
86

Vous aimez lire Le Loup de Scribopolis ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0