Chapitre 7 : Ne pas se fier aux apparences.

13 minutes de lecture

Station orbitale frontalière des systèmes Zeta et Gamma, An 21 400.


Zack descendit du vaisseau troublé. Se retrouver dans une immense sphère d'acier aussi grande qu'une planète naine. Un tel édifice capable d'être autonome et d’héberger des populations entières, il en avait souvent entendu parler, mais jamais vu. Là, il ne pouvait que contempler la prouesse de technologie, son regard se perdant dans chaque zone qu'il tentait d'identifier. Ses yeux s'arrêtèrent alors sur le bâtiment, qu'il quittait pour la première fois depuis qu'il avait rejoint l'équipage. Il comprit enfin d'où la frégate tirait son nom : elle avait l’apparence d'un immense équidé à la proue orné d'une puissante corne en adamantium. Bon par contre, il ne s'était pas foulé. Coller la forme et la couleur, c'était un peu feignant comme méthode.


En suivant le groupe, Zack eut tout de même l'occasion de voir que c'était un jeu, une mode partagée par d'autres équipages de chasseur de prime. Il aperçut certains noms complètement invraisemblables. « La lionne indomptable » ; « Le loup téméraire » ; « le tigre fougueux ». Merde, en fait les grandes légendes se contentaient toutes d'associer un animal et un adjectif ensemble. Il ne fut pas surpris de voir les différents capitaines se saluer. Qu'ils se connaissent entre eux lui paraissait normal. Non, ce fut une autre rencontre qui l'étonna. Une jeune femme blonde qui se précipita dans leur direction en hurlant.


  • Kyla ! Ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu.

  • Lexie, comment se passe le boulot pour toi ?

  • Ma capitaine est toujours aussi aimable. Mais bon, elle se la joue vraiment mère poule avec moi. J'ai l'impression d'être une adolescente à problème pour elle ! Et toi alors ?

  • La routine habituelle. Sauf qu'on a une nouvelle recrue, et que j'en suis responsable.

  • Mais c'est qu'il est plutôt mignon. Il est à toi ou je peux te l'emprunter pour quelques heures ?

  • Ha bah non. S'il échappe à ma surveillance, c'est moi qui vais me faire engueuler.

  • C'est juste histoire de voir s'il ferait une bonne recrue chez nous. Tu vas pas me refuser ça !

  • Lexie ! Je t'ai déjà dit qu'on ne touchait pas aux membres des équipages des autres, merde !

Zack resta muet devant la scène. Beaucoup trop d'informations lui arrivaient dans la tête. Que Kyla avait une vie sociale dans l'espace; l'apparition de cette femme d'âge mûr qui inspirait un tel respect de par son aura autoritaire. Il avait l'impression de voir son supérieur en version féminine, et faillit exploser de rire. Il se retint en se mordant la joue. L'amie de Kyla, elle, était devenue pâle et timide dès qu'elle se fit rappeler à l'ordre.


  • Désolé capitaine. Mais y a que des filles chez nous, on pourrait au moins avoir celui-là.

  • C'est, non. En plus, ça serait un sacré merdier à gérer, vous passeriez votre temps à vous battre pour l'avoir.

  • Lynn a raison, gamine. Intervint Abel. Quant à vous chère madame, j'espère bien vous revoir plus tard. J'imagine que vous êtes là pour la même raison que nous ?

  • Certes, et je ne suis pas la seule. Mais trêve de bavardage. Nous règlerons cela avec les autres capitaines.

La femme s'éloigna avec Lexie tandis que Zack demeurait déconcerté par la situation. Il était resté muet pour une fois, évitant de faire des vagues, malgré qu'il soit au centre de la discussion sans l'avoir voulu. Mais ce qui l'avait le plus poussé à ne rien dire, était le fait qu'il découvrait de nouveaux visages, d'autres équipages. Il pensait en apprendre davantage en écoutant. Dommage pour lui, il n'avait eu le droit qu'à des futilités sans importance. Kyla l'avait remarqué, et lui envoyait des sourires moqueurs, lui faisant comprendre qu'elle savait et pas lui. Pourtant, il était curieux des motivations qui poussaient ces capitaines et leurs vaisseaux s'étaient regroupés ici. Concernant Lynn, il demanda à Abel lequel des bâtiments elle commandait. La rouquine semblait pressée de lui répondre, mais leur chef l'en empêcha.


  • Gamin, tu viens de rencontrer le capitaine d'une frégate de combat très célèbre dans ce secteur. La Lionne indomptable. Et ne te fit pas au fait qu'il n'y ait que des femmes à bord. C'est un équipage redoutable.

  • J'imagine que vous les avez souvent côtoyés, puisque Kyla a une amie parmi elles.

  • Bien vu, gamin. Tu te sers enfin de ta tête, je suis fier de toi. Mais je te préviens, si on les recroise, il vaudrait mieux pour toi que tu restes collé à Zazie ou à Kyla. Sinon, tu risques vite de devenir une attraction pour elles.

Zack ne répondit rien, mais eut un sacré frisson dans le dos quand une pensée lui traversa l'esprit. Et si tout l'équipage était comme Zazie ? Rien que ça avait de quoi le terrifier. D'ailleurs, le jeune homme ayant perdu son pari attendait toujours son gage avec beaucoup de crainte. Il suivit son capitaine et Kyla sans dire un mot. Il espérait bien avoir l'occasion d'explorer un maximum cette station spatiale. Il fut déçu, car Abel les emmena sur un marché, certes bruyant et animé, mais uniquement dédié aux matériaux et pièces pour vaisseau. Il se douta que s'ils étaient là, lui et sa camarde, c'était pour transporter la cargaison jusqu'à leur frégate. À peine arrivée, qu'il fallait déjà s'épuiser avec des charges lourdes. Ils ramenèrent deux énormes caisses avec eux, tandis que le capitaine resta sur place à discuter avec des marchants.


Ils se retrouvèrent en compagnie du chef mécanicien et d'un homme grand et élancé. Enfin il avait un visage à mettre sur le fameux Lucas dont il avait entendu la voix durant la bataille. Après ouvertures, les deux novices remarquèrent que le contenu n’était composé que d'outils et de petites pièces détachées. C'était loin d’être suffisant pour les réparations. Karl vint les prévenir que faute de matériaux, ils auraient lui et Kyla quartier libre pour la journée. Eux deux seulement, cela ressemblait limite à un privilège. Pourtant, la rouquine déchanta à cette annonce :


  • Juste nous ? Et vous alors ?

  • On va être un peu occupé. Pour l'instant on a pas besoin de vous. C'est l'occasion de vous mettre au repos. Allez vous balader, et visiter les lieux.

  • Surtout toi Kyla. Ajouta Zazie. Tu as récemment touché ta solde. Profites-en pour aller faire les boutiques ou te faire plaisir. Mais par pitié, pas d'alcool hors de notre surveillance, tu sais que ça peut vite mal finir avec toi.

  • Tu te fiches de moi, Zazie ? T'avais juré qu'on irait ensemble à la prochaine occasion. C'est déjà la troisième fois que tu me fais le coup !

  • Désolé, ça va pas être possible ma puce. Mais on te laisse Zack en compensation. Fais-lui porter tous les paquets ou sacs que tu veux.

  • Mais Zazie t'avais promis ! C'est avec toi que je devais y aller ! Comment lui pourrait m'aider à choisir ? Et puis, y a des choses que j’avais besoin de me racheter qui nécessite vraiment ta présence.

  • Bah, désolé pour ça aussi. Après, de ce côté-là, fait au plus simple et pratique. C'est pas comme si tu avais des raisons de faire dans esthétique pour l'instant.

  • Et moi, alors ! intervint Zack. On me demande pas mon avis ? J'ai peut-être envie de faire autre chose que d'accompagner madame faire le marché.

  • Non, tu feras comme ça et pas autrement ! répliqua Zazie. Oublis pas que tu me dois un gage, gamin. Voilà qui est fait.

Zack ne chercha pas à insister. Bien que cela ne lui plaise pas, cela aurait pu être pire de la part de Zazie. Il était un peu déçu quand même. Lui aussi aurait bien voulu faire des achats, surtout l'équipement et l'armement. Il n'avait plus rien de ce côté-là depuis qu'il avait été emmené loin de son logis. Son blaster était resté sur place et on ne lui en avait pas fourni un autre. Problème, il était sans le sou et ne s'attendait pas à recevoir le moindre argent. Après tout, il venait d'intégrer l'équipage, et avait une dette envers le capitaine. Mais avant de partir, le second le prit à part :


  • On va mettre les choses au clair directement. Jusqu'à votre retour au vaisseau, tu es responsable de la sécurité de Kyla. S'il lui arrive quoi que ce soit, ça va chauffer pour ton matricule. Me suis-je bien fait comprendre ?

  • Ça va, je suis pas débile. Mais sans arme ça va être dur de la protéger. Si je pouvais en avoir une ou de l'argent pour en acheter une, ça serait mieux.

  • Tu rêves gamin. Le port d'arme est interdit dans la station. Et pour ce qui est de l'armement, mieux vaut t'éviter ça pour l'instant.

  • Pour l'instant ? Ça veut dire quoi ça ?

  • Que le capitaine a été très clair sur le sujet. Il paraît que t'es une tête brûlée toi. Donc pas d'arme pour toi, même si tu sais t'en servir. Par contre, tu vas prendre cet argent pour inviter Kyla à manger. On veut pas vous avoir dans les pattes pendant plusieurs heures. Et vois ça comme une avance pour t'acheter de quoi t'habiller un minimum pour tes moments de repos.

Zack ne répondit pas, cela n'aurait servi à rien. Il accompagna Kyla jusqu'au marché le plus proche de leur hangar. Là, l'ambiance était tout aussi animée, mais beaucoup plus décontractée. Fini les négociations dans tous les coins. C'était plutôt beuverie, concours de bras de fer, et rigolade en tout genre. Perdu entre les odeurs de grillades et les effluves d'alcools, il suivait le rythme de la rouquine. Aucun mot ne fut échangé, et cela pouvait se comprendre, la jeune femme toujours en train de bouder que Zazie ne soit pas là. Kyla le conduisit jusqu'à la partie qui l'intéressait, le marché aux vêtements. Il resta surpris de ce choix. Elle qui ne s'habillait que pour travailler, il avait du mal à l'imaginer autrement. Il eut même le droit à un défilé d'essayage de robes, jupes, t-shirt et diverses tenues civiles. Le problème, c'est qu'à chaque fois qu'elle lui demandait son avis, il ne savait jamais quoi lui répondre. Celle-ci fit la moue, et il comprit bien vite pourquoi elle avait besoin de l'artilleuse.


Après une heure de recherche, elle finit par faire son choix, se passant l'opinion de Zack qui n'aurait servi à rien. Celle-ci refila ses achats au jeune homme, puisque tel était son gage, et décida de retourner au vaisseau. Lui, ayant toujours en mémoire les consignes de Karl, insista pour l'inviter à la rouquine à s'arrêter dans un restaurant. Celle-ci ne mit pas longtemps à comprendre que puisqu'il lui était impossible d'avoir déjà reçu une solde, on lui avait demandé de le faire. Le message étant suffisamment clair pour elle, elle accepta sans même discuter. Pour éviter un tête-à-tête ennuyeux, il tenta de lui faire la conversation :


  • Dis-moi, pourquoi n'avoir acheté que des vêtements ? Tu n'avais pas de meilleure priorité ?

  • Lesquels ? J'ai tout ce qu'il me faut sur le vaisseau à part ça. J'ai besoin de rien d'autre.

  • Bah, des armes, de l'équipement, vu ton milieu de vie, ça devrait être plus important pour toi, non ?

  • Désolé, j'ai oublié de te parler de ça. Mais sache que pour tout ce qui touche au boulot, tout passe par Karl. C'est lui qui gère ça. Les achats personnels, c'est surtout les vêtements, objets de distractions, etc. Tu verras d'ailleurs que ta solde, quand tu en auras une, te paraîtra dérisoire.

  • Déjà, je doutais en avoir une, mais on m'a dit que c'était une avance qu'on me donnait aujourd'hui. Soi-disant pour m'habiller.

  • Et tu en parles que maintenant ? Sérieusement, on aurait pu faire ça en même temps que mes achats.

  • Ça aurait changé quoi ? De toute façon on m'a bien fait comprendre que je ne devais pas revenir trop tôt au vaisseau, même si j'ignore pourquoi.

  • J'en sais pas plus que toi, mais j'ai confiance en l'équipage. Ils ne font jamais rien au hasard. Si c'est les consignes de Karl, on finit le repas, on s'occupe de toi. Après tout, je suis responsable de toi, j'imagine que je vais devoir m'y coller.

  • Je ne pense pas que ça te concerne.

  • Ouais, enfin tu fais partie de l'équipage. Si je te laisse t'habiller comme un sac à patates et que ça donne une mauvaise image de nous, ça sera ma faute.

Zack tenta de répliquer, mais il n'y parvint pas. La jeune femme finit son repas et l’entraîna avec elle pour d'autres achats. Elle prenait tellement son rôle au sérieux qu'elle se permit même de se mêler du choix de ses sous-vêtements. Décidément, il avait du mal à la comprendre. Son statut d'esclave n'avait déjà plus aucun sens pour lui, tant elle semblait s'amuser de la situation. Lorsqu'ils rentrèrent au vaisseau, après avoir estimé qu'ils s'étaient absentés suffisamment longtemps, Zack eut une sacrée surprise. Il se retrouva dans une fête de bienvenu en son honneur. Apparemment, l'équipage avait attendu qu'il soit bien intégré à eux pour le considérer comme un membre à part entière.


L'état d'esprit à son égard lui était si étrange qu'il avait du mal à comprendre la situation. Wilfired et Karl s'amusaient à le faire boire, lui posaient des questions sur sa vie privée, et lui demandaient même s'il n'avait pas laissé une amoureuse derrière lui. Il ne put répondre que non, gêné qu'on s’intéresse autant à lui. Kyla, dont le second avait interdit l'alcool quelques heures plutôt, s'enivrait avec Zazie et Corryna. Habillée d'une robe de soirée pour l'occasion, cette fois-ci son image d'esclave s'était définitivement effacée de l'esprit de Zack. Il était même surpris de la voir chanter comme une casserole ou encore danser de façon délurée, encouragé par l'artilleuse et sous les rires du reste de l'équipage. Après plusieurs heures au rythme de musique électro et de discussions animées, tous allèrent se coucher les uns après les autres, à l'exception de Zazie qui s'assit à côté de lui, et d'une Kyla ivre et inconsciente qu'on lui balança sur les genoux.


  • Tiens, tu la ramèneras à sa chambre vu que vous occupez la même.

  • Pourquoi moi ? Si c'est moi qui l’emmène dans son lit, elle va sûrement s'imaginer des choses et me le reprocher.

  • T'inquiète pas, gamin. Elle est pas bête la petite. Alors, à moins de la déshabiller pour la coucher, elle devrait comprendre.

  • J'ai quand même des doutes, sans vouloir vous manquer de respect.

  • Tu sais, t'es des nôtres maintenant. Pas besoin d'être aussi formel. Je te rassure, je connais le contenu de vos discussions. Kyla a tendance à tout me dire, même un peu trop.

  • Ça veut dire quoi, ce « trop » ?

  • Je sais quels sont vos différends. Je comprends ses raisons pour qu'elle ne t'apprécie pas beaucoup. Mais en même temps, gamin, tu es fautif. On ne peut pas dire que tu as été fin avec elle.

  • Pourquoi vous me dites tout ça ? Je sais que tous ici, vous connaissez mon passé, et mes objectifs. Alors si vous en veniez directement aux faits ?

  • Détends-toi, petit, et boit un verre. Je vais te dire les choses honnêtement. Oui, on connait tous ton histoire. Mais si on comprend ton passé, on ne te laissera pas faire ce que tu veux. Parce que toi même tu n'es pas apte à comprendre la situation. Tu n'as que tes souvenirs de gosse. Connais-tu réellement les circonstances et les enjeux ?

  • Non, et je m'en fiche royalement ! Vous comprenez mon passé ? Vraiment ? J'ai tout perdu ce jour-là. Je n'ai plus rien, aucune raison valable qui me raccroche à la vie. Si je renonce à ma vengeance, il me reste quoi ?

  • Il te reste ton avenir. Tu as 22 ans, gamin. Tu as toute la vie devant toi. Tu n'as plus rien ? Alors, remonte la pente. Tu pourrais nous choisir nous. Tu pourrais la choisir, elle.

À cet instant, Zazie venait de pointer Kyla du doigt. Zack ne comprenait pas. C'était ça, leur raison de lui coller la rouquine dans les pattes ? Espérer qu'il s'attache à elle et qu'il renonce à se venger ? C'était vraiment le prendre pour un con. C'était pas une fille pénible, et qui le haïssait, qui allait changer ses plans. Certes, la démarche n'était pas méchante, et il en était conscient. Ils souhaitaient juste lui donner un futur, mais lui n'en voulait pas. Il s'estimait responsable des milliards d'âmes exécutées 15 ans plus tôt. S'il ne les vengeait pas, qui le ferait ? Il ne pouvait pas les trahir. Il s'était promis de le faire.


  • Franchement, c'est quoi cette histoire ? Déjà Kyla et moi on ne risque jamais de s'entendre alors votre plan est plutôt foireux.

  • C'était un exemple, gamin. T'excite pas comme ça, sauf si elle te plaît plus que tu ne veux bien le dire. Je te dis juste que ta vengeance aveugle te mènera à ta parte. Réfléchi bien à ça. En tout cas, va te coucher et raccompagne là. Vous aurez bientôt beaucoup de boulot pour tout réparer au plus vite avec Wilfrid. On a un contrat qui nous attend, et il devrait te plaire, car il sera très instructif pour toi.

Zack resta silencieux. Il prit Kyla sur son dos et la ramena jusqu'à leur cabine. Quand il la déposa dans son lit, il ne put que remarquer le style de sa chambre. Elle était remplie de peluches, de petits objets décoratifs, et d'un meuble pour ranger ses vêtements. Le tout, de couleurs vives et chaleureuses. Le tout rendait vraiment son côté de la cabine, enfantin et si innocent. Il ne l'aurait pas soupçonné de la part de Kyla et préféra se promettre de ne jamais lui en parler, ne voulant pas d'altercation avec elle, au cas où elle le prendrait mal. Zack n'eut aucun mal à comprendre que malgré leur différent, l'un comme l'autre se ressemblait beaucoup. Tout comme lui, elle non plus n'avait pas eu d'enfance ni d'adolescence. La revoyant se saouler à la soirée, il savait qu'elle s'était reconstruite et qu'elle profitait au jour le jour d'une vie qu'on lui avait volée, et qui pouvait finir du jour au lendemain. Il comprenait un peu mieux les paroles de Zazie, mais n'arrivait pas à s'y accorder. Ce qui était valable pour Kyla ne l'était pas pour lui. Elle n'était pas lui, n'avait pas le même passé. Son objectif, il l'accomplirait quoiqu'il en coûte. Pour que sa vie ait un sens, il devait aller jusqu'au bout.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

CHAD de scribopolis "limalh" LBK
Afin de préserver l’univers, il faut sauver la Terre et vaincre le Néant. La destinée de tous repose sur le Clan Darck souverain de la Magie, et ce, depuis que les sorciers ont quitté leur planète d’origine pour la tienne.

Seul problème, le Commencement des Temps trouve sa source dans le futur. Une boucle s’est formée.

L’unique chance de la briser et de bénéficier enfin du libre arbitre : la Trinité, dont le pouvoir suprême fut forgé au long des générations sous la machiavélique supervision de la Gardienne du Continuum et des Puissances Supérieurs
34
14
557
516
Scribopolis
Cinquième concours de Scribopolis.

Thème : L'Usine.
259
119
238
115
Dragon Fire
Tremblez, créatures insidieuses !

Crocs et lames déployés, rien ne peut résister à l'équipe la plus puissante et improbable des terres d'Asgara !

Sünghya et Irya sont des personnages suscitant chez la plupart pas mal de surprise :
En effet, le premier est un puissant monstre, scellé il y a plus de mille ans par un grand guerrier exorciste ; la seconde est l'une des descendantes de ce héros à la renommée légendaire.

Parcourant le vaste monde, bravant les tempêtes et terrassant leurs ennemis, ils cherchent à percer les plus grands mystères des anciens peuples. Derrière les morceaux d'une énigme tombée dans l'Oubli se cache un savoir perdu dans les sables du Temps.

Dispersée à travers les temples, les dunes et mers, le duo n'est pas le seul à s'y intéresser ! Que peut-elle donc bien cacher de si important ? Pour le monstre et la chasseresse cherchant à l'assembler, elle renferme un bien troublant passé...
236
326
1811
86

Vous aimez lire Le Loup de Scribopolis ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0