Chapitre 6 : Premier combat dans l'espace.

8 minutes de lecture

Ceinture d'astéroïde du système Zêta; An 21 400


Le vaisseau venait de subir une attaque. De qui ? Pourquoi ? Zack n'en savait rien, mais l'adrénaline était là. Enfin de l'action. Enfin autre chose que des tâches ménagères ou de la mécanique. Il courrait vers le pont en compagnie de Kyla et Zazie, une sirène d'alarme pour poser l'ambiance du danger et de la confrontation. Arrivé sur place, il commença à prendre conscience qu'il pourrait bien regretter ce qu'il considérait comme une bonne nouvelle. La Licorne Noire faisait face seule à un croiseur lourdement armé et plusieurs frégates de combat. Ils n'étaient clairement pas en position de force. Le premier réflexe de Zazie fut d'évaluer la situation :


  • Capitaine, on a quoi comme adversaire ?

  • Un puissant gang de mafieux, adepte de la contrebande d'être humain et d'arme.

  • Ils nous veulent quoi ces cons ?

  • À ton avis ? On les dérange un peu trop, et il y a de fortes chances que cette ceinture d'astéroïde soit leur territoire.

  • Hé, gamin ! Tu sais ce que c'est mon art ?

Zack regarda l'artilleuse avec stupeur. Comment pouvait-elle prendre la situation avec tant de détente ? Elle qui, quelques minutes plus tôt, était furieuse. Zazie se plaça devant son poste de tir, l’œil concentré et un grand sourire aux lèvres. Quand il examina les commandes, il remarqua un détail lui ayant échappé. Cela ressemblait à une immense table de mixage en arc de siècle. Comment une telle structure pouvait-elle fonctionner de façon efficace ? Avec autant de touche et de combinaison à mémoriser, cela relevait plus de la folie que du génie ou de l'exploit. Pourtant, la première salve de tir le laissa sans voix. Les canons crachaient tous leurs lasers dans des directions différentes de façon autonome, et Zack savait enfin pourquoi ils avaient été montés aussi spécifiquement. Dès la première riposte, deux frégates furent entièrement balayées, et d'autres avaient subi quelques dommages.


L'artilleuse continua son œuvre, pianotant ses commandes comme si elle jouait de la musique. De l'art ? Zack comprenait mieux ce qu'elle voulait dire. Elle exécutait sa symphonie de destruction sans le moindre scrupule pour les âmes fauchées. En même temps, pourquoi en aurait-elle eu ? C'est eux qui avaient engagé les hostilités, et vu leurs activités criminelles, ils n'avaient pas plus de respect pour la vie humaine qu'elle, voire même encore moins. Cependant, la bataille était loin d'être gagnée. Si plusieurs vaisseaux ennemis étaient déjà tombés, les autres continuaient de leur tirer dessus. Les boucliers tenaient le choc, mais l'équipage était fortement secoué. C'est à ce moment qu'Abel décida de remplacer son second à la manœuvre. Karl se mit alors à exploser de rire malgré leur situation peu avantageuse.


  • Accrochez-vous à vos slibard les enfants ! Le capitaine est à la barre ! Ça va être encore plus mouvementé !

  • Aux vôtres, hein ! ajouta Zazie. On ne touche pas à celui du voisin ! Pour ça, vous verrez ça entre vous après la bataille si on est toujours en vie.

  • Mais Zazie ! s'indigna Kyla. Ça va pas de dire des trucs pareils ?

  • Désolé ma petite chérie ! J'oubliai que tu étais du genre coincé !

  • Mais pas du tout ! C'est juste que tu sous-entends des choses qui n'arriveront pas !

  • En attendant, ils nous envoient des chasseurs. Emmène donc le gamin en balade. On va avoir besoin de vous deux aux tourelles à laser pour faire le ménage.

Zack suivit la jeune femme à travers le couloir du pont principal. Là, elle ouvrit une trappe sur un côté, et lui fit comprendre de monter à l'échelle qui permettait d'accéder à ce qu'il y avait derrière. Kyla en fit de même sur l'autre paroi. Lorsqu'il arriva en haut, il se sentit nostalgique. Le siège ainsi que les commandes lui rappelaient le cockpit de son ancien chasseur de combat. Là, il était dans un environnement qu'il connaissait. Il enfila un casque à micro sur sa tête sans se poser de question. Il savait très bien à quoi il servait, y comprit comment déployer le viseur qui allait avec. Il pouvait même profiter des commentaires du reste de l'équipage. Sans surprise, la voix qui arriva à ses oreilles en première fut celle de l'artilleuse.


  • Hé Lucas ! T'es là blondinet ?

  • Lucas ? s'étonna Zack à voix haute, oubliant qu'on l'entendait également.

  • Ha, cette voix, c'est toi le petit nouveau ? Celui qu'on a baptisé « le gamin » ?

Zack ne prit même pas la peine de répondre. Il en avait marre qu'on l'appelle ainsi, mais il avait bien compris qu'il ne pourrait rien y faire. À l'exception de Kyla, tout l'équipage semblait avoir décidé de le surnommer de la sorte. Mais bon, au moins, c'était le signe qu'ils l'avaient définitivement adopté, bien que lui, estimait que sa présence à bord comme passagère. Le temps qu'il réalise son objectif.


  • Alors Zazie, que puis-je faire pour toi ma belle ?

  • On a un croiseur très résistant en face. Tu peux m'envoyer de la puissance dans les canons à plasma ? Je vais me le faire celui-là.

  • Tu sais que si je fais ça, Wilfrid va encore gueuler parce qu'on délaisse les boucliers et la défense ?

  • C'est normal en même temps ! intervint le chef mécano. On va manger des dégâts, et qui va devoir réparer après ? Moi !

  • Arrête de te plaindre ! répliqua Lucas. T'as la petite pour t'aider, et en plus maintenant t'as le gamin en renfort. Je paierais un fût de bière pour me faire pardonner. De toute façon, nous deux on a jamais su dire non à Zazie, alors fait pas semblant devant le nouveau.

  • Hé gamin ! gueula Wilfrid à l'intention e Zack. J'espère pour toi que tu vises bien ! Dites-vous bien, toi et Kyla, que plus vous dégommerez de chasseurs, moins vous aurez de boulot à faire.

Zack se mit à exploser de rire sans le vouloir. Comme si leur état d'esprit était contagieux. En tout cas, il ne se ferait pas prier pour montrer ses talents de tireur. Mais ce n'était pas si simple. C'était la première fois pour lui qu'il ouvrait le feu dans l'espace, et la technique différait légèrement de ce qu'il connaissait. L'évaluation des distances, le timing, il mit du temps à s'y habituer. Il faillit même perdre patience en entendant Zazie féliciter Kyla pour avoir déjà abattu trois ennemis. Sérieusement, elle savait faire ça elle ? Il n'en revenait pas, mais cela avait au moins eu le mérite de piquer sa fierté. Quoi qu'il arrive, il ne la laisserait pas faire mieux que lui. La jeune femme s'aperçut qu'il essayer de la concurrencer, et n'hésita pas à le provoquer.


  • Pauvre chou, t'es impressionné par mon talent ?

  • Écrase ! Attends un peu que je me sois habitué, et tu vas voir qui est le meilleur !

  • Arrêtez de roucouler tous les deux ! intervint Zazie prise d'un fou rire. Si vous voulez pimenter les choses, pourquoi ne pas faire un pari ?

  • Un pari ? s'étonna Zack ? De quoi vous parlez, là ?

  • Celui de vous deux qui aura le pire score aura un gage. Ça vous tente ?

  • Moi j'ai rien contre, tant que c'est pas toi qui décides du gage, répondit Kyla.

  • Allons, ma petite Kyla, tu as si peu confiance en moi ?

  • Ça dépend pour quoi. Si tu choisis le gage, ça va être un truc de cul sans aucun doute.

  • Hé, j'ai pas signé pour ça intervint Zack.

  • Vous êtes pas drôle vous deux. Soit, je vous laisse vous jouer entre vous.

Pari ou pas, il n'aurait pas laissé la rouquine l'emporter contre lui. Mais d'un côté, cette histoire l'arrangeait. Il allait bien trouver un truc amusant et il pourrait se venger des gifles reçues au réveil. Il tira et toucha enfin une cible, puis deux, et trois. Il pensait avoir facilement rattrapé Kyla, sauf que celle-ci se défendait de son côté. Elle le dépassait de deux points au score et s'en vantait. Jusqu'à ce que Zazie ne vienne les calmer d'une salve de canons laser en direction des chasseurs. Appartement, elle avait décidé de rentrer dans la partie, prétextant qu'elle n'avait jamais dit qu'elle ne participerait pas. Zack et Kyla hurlèrent à la triche, mais l'artilleuse s'en fichait. Même le capitaine mit son grain de sel en usant de son autorité pour mettre fin au désaccord. Enfin, à condition qu'elle fasse passer son boulot en priorité, ce qu'elle fit en achevant les deux dernières frégates qui escortaient le croiseur.


Les échanges de tirs se firent de plus en plus violents entre les deux vaisseaux. La Licorne Noire rendait coup pour coup. Et bien que les impacts contre ses boucliers secouaient le bâtiment plus brutalement à chaque salve ennemi, le champ de protection à plasma tenait le coup. Pourtant, l'ambiance bon enfant qui animait l'équipage s'évanouissait peu à peu. Zack comprenait que quelque chose n'allait pas, mais ne pouvait pas dire quoi. Après tout, la bataille semblait tourner à leur avantage, le croiseur ennemi ayant subi plus de dommage qu'eux. Trois tirs seulement avaient percé la coque de leur appareil, que le chef mécanicien avait neutralisé en fermant les cloisons des zones concernées. C'est alors que le capitaine donna un ordre qui surprit le jeune homme.


  • Lucas ! Wilfrid ! Préparez-vous à suivre mes instructions ! On fout le camp d'ici. Réduisez la puissance des boucliers au maximum à mon signal !

  • Mais c'est de la folie ! intervint Zack. On va être pulvérisé si on fait ça !

  • La ferme, gamin ! répliqua Karl. Le capitaine sait très bien ce qu'il fait. C'est si on reste qu'on va se faire exploser ! Au cas où t'aurais pas remarqué, ils sont mieux armés que nous en face !

  • Putain de mafieux de merde ! cracha Abel. Faudra m'expliquer un jour comment ils arrivent à se dégoter des vaisseaux aussi puissants. Même la flotte impériale en baverait pour les avoir. Alors pour nous c'est mort.

  • Capitaine, on est en place ! déclara Wilfried.

  • Transfert d'énergie paré pour la manœuvre ! ajouta Lucas.

  • Très bien on va percer à travers le champ d'astéroïde ! Envoyez du jus dans la corne !

La corne ? Quelle corne ? Zack ne comprenait rien. Il tourna sa tourelle et vit le vaisseau virer en direction de la ceinture de roche. À l'avant de la frégate, il remarqua l'immense pointe spiralée comme une foreuse. Il n'y avait pas prêtait attention jusque là, et réalisa où ils voulaient la balancer leur énergie. Mais dans quel but, ça il avait du mal à l'imaginer. Au signal du capitaine, la corne se mit à briller et vriller. Ils furent touchés par les tirs de chasseurs alors qu'ils tournaient le dos à l'ennemi. Là, Abel donna un second ordre. Le vaisseau fonça droit à travers les roches, perçant de front les objets leur barrant le passage. Lorsque le reste de la flotte adverse tenta la poursuite, ils se firent piéger dans la ceinture d'astéroïde, qui se chargea de les achever à la place de l'équipage de La Licorne Noire.


Zack n'en revenait pas. Réussir un tel coup tenait du génie. En une seule bataille, il avait enfin réalisé pourquoi Abel et les siens étaient si réputés dans l'empire. Il se sentit soulagé d'être encore en vie. Le vaisseau était endommagé, mais rien de trop grave. Lui et Kyla passèrent plusieurs jours à aider le chef mécanicien à colmater les brèches. Mais aucun des deux jeunes gens n'osa dire quoi que ce soit. Zazie avait tout de même remporté le pari, et ils s'attendaient au pire avec elle. Où allaient-ils maintenant, Zack l'ignorait, jusqu'à ce que la rouquine lui conseille de regarder dehors. Ils s'apprêtaient à rentrer dans une immense station orbitale.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

CHAD de scribopolis "limalh" LBK
Afin de préserver l’univers, il faut sauver la Terre et vaincre le Néant. La destinée de tous repose sur le Clan Darck souverain de la Magie, et ce, depuis que les sorciers ont quitté leur planète d’origine pour la tienne.

Seul problème, le Commencement des Temps trouve sa source dans le futur. Une boucle s’est formée.

L’unique chance de la briser et de bénéficier enfin du libre arbitre : la Trinité, dont le pouvoir suprême fut forgé au long des générations sous la machiavélique supervision de la Gardienne du Continuum et des Puissances Supérieurs
34
14
557
516
Scribopolis
Cinquième concours de Scribopolis.

Thème : L'Usine.
259
119
238
115
Dragon Fire
Tremblez, créatures insidieuses !

Crocs et lames déployés, rien ne peut résister à l'équipe la plus puissante et improbable des terres d'Asgara !

Sünghya et Irya sont des personnages suscitant chez la plupart pas mal de surprise :
En effet, le premier est un puissant monstre, scellé il y a plus de mille ans par un grand guerrier exorciste ; la seconde est l'une des descendantes de ce héros à la renommée légendaire.

Parcourant le vaste monde, bravant les tempêtes et terrassant leurs ennemis, ils cherchent à percer les plus grands mystères des anciens peuples. Derrière les morceaux d'une énigme tombée dans l'Oubli se cache un savoir perdu dans les sables du Temps.

Dispersée à travers les temples, les dunes et mers, le duo n'est pas le seul à s'y intéresser ! Que peut-elle donc bien cacher de si important ? Pour le monstre et la chasseresse cherchant à l'assembler, elle renferme un bien troublant passé...
236
326
1811
86

Vous aimez lire Le Loup de Scribopolis ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0