Chapitre 146 : samedi 31 décembre 2005

8 minutes de lecture

Maureen poussa un soupir de soulagement en refermant sa boutique. Elle n'avait pas arrêté de la journée et l'aide qu'Ingrid et Jenn avaient pu lui apporter avait été la bienvenue. Jenn était déjà montée à l'appartement pour se préparer et Maureen ne tarda pas à la rejoindre. Elle s'offrit d'abord une bonne douche, puis s'habilla. Elles étaient attendues au restaurant. Véra et Jimmy devaient passer les chercher.

Cela avait été totalement inattendu, mais c'était le cadeau que Véra voulait offrir à Maureen pour le réveillon : qu'elle puisse passer la soirée du Nouvel An avec Mickaël, même si celui-ci travaillait. Elle se souvenait bien de l'invitation de ses parents pour l'anniversaire de la jeune femme, et elle s'était dit que ce serait une bonne idée à renouveler. Léony était gardée par ses grands-parents et par Mummy, bien heureuse de pouvoir profiter encore un peu de son arrière-petite-fille. Mais pour que Maureen ne soit pas seule avec elle-même et Jimmy, Véra en avait aussi parlé à Sam. Et Jenn s'était retrouvée tout à fait naturellement à profiter de la quatrième place offerte à leur table.

- Ca va, Maureen ? demanda Jenn. Tu n'as pas trop mal aux jambes ?

- Ca va… J'y suis habituée, tu sais, je suis debout presque toute la journée… Mais c'est vrai que là, je viens de faire trois grosses journées et je dirais même plus : deux bonnes semaines ! Néanmoins, je suis contente, car je vais pouvoir partir l'esprit léger chez Mummy la semaine prochaine…

- Oui, j'espère que vous aurez beau temps !

Maureen finissait de s'habiller lorsque Véra frappa à la porte. Jenn alla lui ouvrir :

- Salut, Véra ! Ouah ! T'es super classe !

- Hé, on va dîner chez Harris quand même… Ce n'est pas un fast food ! Et je ne veux pas faire honte à mon frère…

Jenn sourit.

- Maureen n'est pas là ? s'inquiéta Véra.

- Si, si ! cria cette dernière. Je termine de m'habiller…

- Elle a fermé un peu plus tard que prévu, expliqua Jenn…

- Ah, mince… Ca va quand même ?

- Oui… Elle compte bien pouvoir profiter de la soirée.

Véra sourit. Maureen les rejoignit rapidement et elles quittèrent l'appartement sans tarder. Jimmy les attendait dans la voiture et afficha un grand sourire en les voyant arriver :

- Bonsoir, Jenn. Bonsoir, Maureen. Je suis un veinard… Je vais passer la soirée avec trois charmantes jeunes femmes !

- Hé, fais pas le fanfaron, veux-tu ? dit Véra en riant. Je pense que Sam et Micky ne seraient pas d'accord pour te prêter leurs dames...

Jenn sourit et cela fit plaisir à Maureen : la jeune femme était arrivée à Glasgow jeudi, déposée par sa sœur qui redescendait à Plymouth. Elle était encore très marquée par le deuil, mais avait aussi à l'esprit de se changer les idées et de profiter de la semaine de vacances que Sam et elle avaient décidé d'aller passer à Aberdeen, puis à Londres. Maureen se sentait admirative d'elle, de la voir prendre les choses avec autant de courage.

Ils arrivèrent bientôt au restaurant, Jimmy déposa les trois jeunes femmes juste devant la porte et alla se garer plus loin. L'atmosphère à l'intérieur était un peu différente des souvenirs que Maureen gardait de sa soirée d'anniversaire. La décoration était aux couleurs des fêtes, et les clients déjà arrivés étaient pour la plupart plus jeunes que ceux qui avaient dîné aux tables voisines de la leur en juillet. Mais l'accueil d'Harris et de Lisbeth fut toujours aussi professionnel et chaleureux.

Cette fois, ce fut Martina, la remplaçante de Julia, partie en congé de maternité, qui s'occupa d'eux. Et Maureen revit avec joie Timothy qui ne manqua pas de la saluer avec plaisir.

- Bonjour, Miss Maureen, dit-il avec un sourire. Je suis enchanté de vous revoir. Vous allez bien ?

- Oui, merci, Timothy. Vous aussi ?

- Oui, dit-il. Nous espérons que vous passerez une bonne soirée !

Le repas se déroula de façon assez similaire à ce que Maureen avait connu. Jimmy aimait les bonnes choses, mais il ne savait pas choisir les vins aussi bien qu'Henry, aussi suivirent-ils les conseils du sommelier. Le menu était unique, en viande ou poisson, façon découverte spéciale fêtes. Maureen choisit le menu poisson et Jenn aussi, Véra et Jimmy optèrent pour la viande.

- Bon, alors, est-ce que mon petit frère te réserve une surprise, cette fois-ci, Maureen..., glissa Véra à la jeune femme alors qu'ils dégustaient les bouchées d'apéritif au foie gras et au magret, au crabe et à la crevette.

- Je ne sais pas, répondit la jeune femme. Je sais juste qu'il est parti avec des fleurs pour ce soir, mais j'ignore ce qu'il compte faire avec.

- Qu'en est-il ? demanda Jenn, curieuse.

- Et bien, dit Véra, papa et maman m'ont raconté que pour l'anniversaire de Maureen, quand ils sont venus dîner ici avec Mummy, Mickaël décorait chaque assiette avec une petite rose rouge...

- Oh ! fit Jenn. Quelle belle idée !

- C'est surtout d'un romantisme fou..., dit Véra en souriant.

- Ca, dit Jimmy, je suis désolé, ma chérie, mais ton frère a beaucoup plus d'imagination que moi !

- Bah, je t'aime comme tu es, tu sais ! lui répliqua-t-elle avec tendresse.

- Oui, je le sais...

Maureen remarqua que chacun prenait son temps pour manger, faisant durer le plaisir. Il y avait parfois quelques échanges entre les tables aussi, l'ambiance était festive. Elle se demandait comment cela se passait en cuisine, si ce n'était pas trop prenant pour l'équipe. Puis elle se souvint que Jonathan était en renfort avec eux et que ce n'était certainement pas inutile. L'heure tournait. Après une entrée de coquilles Saint Jacques, Jenn et elle avaient dégusté du homard. C'était la première fois que Maureen en mangeait et elle trouva cela délicieux. Puis ce furent les entremets au fromage, avant le dessert. Mais Mickaël avait bien veillé aux assiettes de la jeune femme et elles furent toutes agrémentées d'un petit bouton de rose rouge.

Vers la fin du repas, Harris diminua légèrement l'éclairage de la pièce et on entendit quelques "oh" étouffés. Jimmy regarda sa montre et dit :

- Ah, ça approche...

- Qu'est-ce qu'ils nous ont réservé..., se demanda Véra à haute voix.

Maureen s'interrogeait aussi.

Les deux serveuses se dirigèrent en même temps vers la cuisine pour tenir les battants de la porte grands ouverts. Jonathan et Tony apparurent en poussant un grand chariot sur lequel se trouvait un immense gâteau nappé de chocolat décoré avec les chiffres 2006. De fines bougies étincelantes étaient allumées et éclairaient l'ensemble. Les applaudissements fusèrent. Mais, pour Maureen, la plus belle surprise fut de voir toute l'équipe suivre le pâtissier et le jeune cuisinier, Sam, puis Mickaël fermant la marche.

Dans un coin, Harris surveillait l'heure. Lisbeth prenait quelques photos.

- Merci à tous, commença le patron. Je suis heureux de vous présenter toute mon équipe à l'occasion de cette nouvelle année qui ne va pas tarder à commencer...

Il présenta alors tour à tour les cuisiniers, précisa que Jonathan était leur ancien apprenti, maintenant diplômé. Chacun fut applaudi avec ferveur. Mickaël fixait Maureen, un petit sourire éclairait son visage. Elle se sentait très heureuse d'être là et de pouvoir passer le cap de cette nouvelle année avec lui. Il s'approcha de leur table et l'invita à se lever. Sam fit de même avec Jenn.

Puis Harris commença le décompte et chacun s'écria "Bonne année !"

Les convives commençaient à s'embrasser, à souhaiter à leurs voisins et voisines une belle et heureuse année.

- Bonne année, ma douce, dit Mickaël en prenant Maureen dans ses bras. Je t'aime.

- Bonne année, à toi aussi, mon amour, répondit-elle et elle se laissa embrasser même devant tout le monde.

Sam, de son côté, n'était pas en reste et avait pris Jenn dans ses bras. La jeune femme pleurait et si quelques personnes saisirent son émotion, beaucoup allaient ignorer les raisons de ses larmes.

- Je t'aime, ma Jenn, souffla-t-il à son oreille. On va vivre une belle année, je te le promets. Je serai toujours avec toi. Toujours.

Elle fut incapable de lui répondre et l'enlaça simplement plus fort.

Puis Mickaël abandonna un instant Maureen pour revenir vers ses collègues. Il prit le long couteau déposé à côté du gâteau et le tendit à Dan :

- A toi l'honneur, Dan !

- Merci, chef, répondit-il, visiblement ému.

Il ne s'était pas attendu à ce que Mickaël lui demande de couper les premières parts, il pensait qu'il aurait accordé ce geste à Tony qui avait travaillé depuis la veille à préparer le gâteau. Puis ce fut au tour du pâtissier et du reste de l'équipe. Mickaël se chargea des dernières parts qu'il prépara pour ses collègues et pour les patrons. Harris offrit le champagne à toute la clientèle et ils mirent un certain temps à trinquer les uns avec les autres. Maureen se retrouva ainsi à saluer des gens qu'elle n'avait jamais vus et ne reverrait sans doute jamais. Quand elle en eut terminé, Mickaël se rapprocha d'elle et glissa sa main dans son dos. Il se pencha vers elle et lui dit :

- Alors, vous avez passé une bonne soirée ?

- Oui, répondit-elle. C'était délicieux... Et quelle belle idée de finir l'année ainsi, avec vous tous !

- C'est une petite tradition à laquelle tient le patron. Et nous aussi, on apprécie. Mais on vous réserve une petite surprise, pour Jenn et toi, tout à l'heure.

- Ah..., fit-elle alors que son regard se faisait pétillant.

- Hum, hum, fit-il simplement avec son sourire plein de charme.

**

La majorité des convives avait quitté le restaurant, il ne restait plus que deux tables, celle de Jimmy, Véra, Maureen et Jenn, et une autre, de trois couples savourant un dernier petit verre. Si toute l'équipe, une fois le dessert dégusté, était retournée en cuisine pour effectuer le rangement, Sam revint alors dans la salle.

- Vous permettez ? dit-il en s'adressant à Jimmy et Véra. J'embarque les Princesses...

- Embarque, Sam, embarque..., dit Véra d'une voix un peu fatiguée.

Et on pouvait légitimement se demander si Véra n'avait pas pris une coupe de champagne de trop...

Les deux jeunes femmes, un peu étonnées, suivirent Sam. Il les mena jusqu'à la cuisine. Tout y était en ordre ou presque, Vincent finissait juste de passer un coup de balai.

- Vous n'aviez pas encore pu, l'une et l'autre, voir où nous travaillons, Sam et moi, dit Mickaël, alors on s'est dit que cette soirée serait la bonne occasion pour faire un petit tour en cuisine. Viens, dit-il à Maureen en lui tendant la main, que je te présente un peu plus l'équipe aussi, même si tu as vu tout le monde tout à l'heure.

Maureen serra les mains avec plaisir. Elle trouvait cette petite surprise vraiment plaisante et apprécia de pouvoir dire un petit mot gentil à chacun, de les féliciter pour le délicieux repas auquel elle avait eu droit.

Puis toute l'équipe se sépara, salua les patrons et Mickaël et Sam rejoignirent les leurs sur le trottoir. Ils avaient décidé de finir la soirée en discothèque.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Ryugord
Il était une fois, dans le Royaume de Luxerra...

Un monde fantastique ou vivait en communion les Hommes, les Elfes et les Nains sans guerre raciale entre eux. Dans ce monde-ci, la vie y est plus simple, la magie est devenu réelle et des nouvelles inventions ont vues le jour, et tout cela grâce au Mana, l'énergie vitale de la planète offerte a l'un des cinq héros a la nuit des temps par le Dieu Minrès qu'il partagea ensuite avec les peuples du monde entier.

Presque deux millénaires après, le moment où cette histoire débute, trois décennies se sont écoulées depuis la dernière guere qui opposa l'Alliane luxérienne réunissant tous les rois et reines des trois peuples de Luxera contre l'Empire de l'Est qui s'est conclue par la victoire de l'Alliance luxérienne et la décimation de la famille impériale par un traître de l'Empire. Depuis, le royaume vit en paix et se prépare à fêter le deuxième millénaire qui arrive depuis la guerre des Cinq Héros.

Mais au même moment, une des ressources primordiales de Mana se fait détruire par un groupe de rebelles appelés les Libérateurs, clamant que le Mana amènera les êtres vivants a leurs pertes. L'alliance luxérienne se réunit encore une nouvelle fois pour parlementer de la mesure a suivre, si ils doivent rentrés en guerre civile ou non.

Mais ce n'est pas tout, loin a l'est, dans le continent d'Imperex, les enfants de l'Empereur sont toujours en vie et sont prêts a tout pour récupérer le trône de leur ancêtres, du traître qui y est assis. Au Nord, le contient de Dralnor ferment toutes ses frontières par peur de se faire attaquer mais par qui ? Seul au Sud, au continent de Zénith, que la vie se passe paisiblement.

En dehors de ce continent paisible, partout plane l'odeur de la guerre. Mais à l'ouest, dans les Îles sombres de Brumenoire, une menace beaucoup plus sombre, qui ferait passer les autres pour des jeux, retenu depuis des milliers d'années, s'apprête a frapper le monde entier.
2
1
68
25
Défi
Antoine B
En cette froide soirée d'hiver, ces deux êtres vont relever le plus gros défis de leur couple. Après avoir ouvert cette porte, vont-ils le regretter ?
7
9
27
1
FearandWriting .
Pour vous l'amour est-il une drogue ?

Pour 2 minutes de lecture vous n'avez rien à perdre et tout à y gagner, si vous lisez cet énième texte peut-être deviendra-t-il spécial et provoquera quelque chose en vous de tout aussi spécial ?

Pour 2 minutes, le pari a le mérite d'être tenté !

Ce serait dommage de perdre une si belle occasion et de passé à côté.
2
3
6
4

Vous aimez lire Pom&pomme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0