Chapitre 106 : samedi 20 août 2005

2 minutes de lecture

Accoudés au bastingage du ferry, ils voyaient se découper les montagnes de Skye sur l'horizon. La traversée s'était bien passée, la longue houle calme d'été les portant tranquillement vers le continent. Ils avaient pris le premier bateau et seraient sur Skye en fin de matinée.

- C'était un très beau séjour, soupira Maureen en appuyant sa tête contre l'épaule de Mickaël. Je suis enchantée de tout ce que nous avons fait, des gens que nous avons rencontrés...

- Même le cuisinier ?

- Oh, tu m'as fait rire ! sourit-elle largement. Lui offrir du thé...

- C'était mieux qu'une savonnette, non ? De toute façon, on n'en avait plus...

- En tout cas, nous avions bien mangé, mais...

- Mais quoi ?

- Je préfère quand c'est toi qui cuisines quand même et puis... Certes, c'était très bon, mais j'ai préféré le repas chez Fiona et Darren. Plus... simple.

- C'était totalement différent, je le reconnais, dit Mickaël. Mais, vois-tu, pour ma part, j'étais heureux de pouvoir, pour une fois, être à la table d'un bon restaurant et partager un tel repas avec toi, et pas simplement le faire dans un pub. Cela ne m'arrive pas si souvent que ça...

Elle le regarda un instant, puis dit :

- Hum, je comprends. Au fait, dit-elle en changeant de sujet, tu as réussi à joindre Mummy ?

- Oui, elle nous attend dans l'après-midi. Je lui ai dit qu'on rentrait par le Glen Shiel, c'est le plus court et comme on reprend la route demain pour Glasgow, autant s'accorder un peu de temps avec elle ce soir.

- Sam était encore là ?

- Non, elle m'a dit qu'il était reparti hier pour Aberdeen. Il voulait voir son père, répondit-il.

- Ah..., fit-elle simplement.

- Elle ne m'a rien dit de plus, hormis que mes parents étaient arrivés à leur tour et qu'ils avaient emmené Léony avec eux pour la fin des vacances. Mummy va pouvoir en profiter.

- Oh, je suis contente de les voir...

L'accueil de Mummy à leur retour fut tout aussi chaleureux que d'habitude. Ingrid et Henry étaient aussi heureux de les revoir et ils passèrent tous une soirée très agréable. L'enthousiasme de Maureen pour leur petit séjour aux Hébrides leur fit plaisir à tous, et Henry s'amusa bien à les taquiner en entendant leur récit de leur journée de pluie qui s'était terminée dans cet hôtel un peu luxueux. Mais Mummy fut très heureuse d'avoir des nouvelles de Fiona et Darren.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006

" J'étais à l'entrée d'une ruelle. Tout était gris et bleuté. Ça sentait fort la friture et le poisson. Les panneaux étaient écrits en chinois, je ne comprenais rien. Il fallait que je traverse mais mes jambes étaient paralysées. Et puis je t'ai vu au fond du couloir, j'ai tendu les bras pour t'attraper mais tu as disparu.
C'est là que j'ai hurlé "Maman".
- C'est fini, ma chérie, c'était juste un cauchemar. "
7
6
1
0
Guillaume Conpte

Le blanc. Couleur de vertu, vertu du temps froid
Où tu couvres les monts, les cimes des arbres.
Que j'aime ces instants où ton luisant éclat
Apréhende le temps et te change en marbre.

C'est d'éternité que tu gèles les saisons
Comme le peintre au sommet de son art,
Et tu figes la faune et la flore, et tu pares
De ta longue trainée les boutiques et maisons.

Mais j'ai peur de ta faux, impitoyable amie,
Qui du corps des égarés ôte la chaleur
Et dans leur coeur transi y enfouit la terreur.

Le blanc. Couleur de vertu, vertu du temps froid
Où les corps s'endorment, où les âmes s'échappent,
Car c'est de marbre aussi que les défunts se drapent.
4
0
0
1

Vous aimez lire Pom&pomme ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0