Chae

3 minutes de lecture

Le souffle court, je peine à reprendre ma respiration, étendu sur le sol de la douche incroyablement grande.

« -Ne regarde pas s’il-te-plaît. »

Je ne voulais pas qu’il le voit, ce visage indécent. Ces yeux qui brillent, ces joues et ces lèvres trop rouges, ces cheveux qui s’accrochent à ma peau à cause de la sueur et de l’humidité de l’eau chaude qui coule, transformant la douche en sauna.

Doucement mais fermement, il repousse mon bras.

« -Chae. »

La manière qu’il a de prononcé mon prénom, me liquéfie un peu plus avant qu’il ne vienne m’embrasser.

Un peu tremblante je fini par me remettre sur mes genoux et reprendre ma tâche initiale : le laver.

La douche comprend un banc incrusté sur lequel il a finit par s’asseoir. Toute cette histoire ayant débuté parce qu’il avait préférait se mettre en tailleur à même le sol ; et aussi parce que je lui avais manqué durant ces deux jours.

Je remets du savon entre mes paumes et les appliquent sur sa peau en un léger massage aux mouvements circulaires.

Les épaules, la nuque, les bras, le dos, le torse et le ventre. Je me penche pour reprendre du savon et m’attaquer à ses pieds puis ses jambes.

Arrivée à son sexe qui s’était de nouveau dressé, j’hésite.

« -Avec ta bouche. »

Je coince mes cheveux derrière mon oreille avant de commencer à le sucer. Je fais plusieurs allers-retours avant d’essayer de le prendre en entier, jusque dans ma gorge.

Ses mains viennent se poser sur ma tête pour m’y aider, puis commander le tempo.

Il va vite et j’ai du mal à retenir mes hauts de cœurs mais le plaisir qu’affiche son visage m’encourage à continuer.

« -Avale tout. »

La seconde qui suit, je sens son membre tressaillir et se vider dans le fond de ma gorge. Je respire à fond par le nez et avale petit à petit tout le sperme alors que son sexe est encore dans ma bouche.

« -Bonne fille, me complimente t-il avant de se retirer. »

Ses yeux sont emplis de satisfaction et le fait que je porte sa marque y participe beaucoup. À cette pensée, je caresse doucement la chaîne du collier autour de mon cou.

« -C’est mon tour. »

Je me redresse et me tient droite devant lui. Ses mains pleines de savon se balade librement sur mon corps, malaxent mes seins, pincent mes mamelons, caressent mes hanches et s’approchent de manière paresseuse de ma féminité.

Il me masturbe de façon indolente. Je mouille et ce n’est pas à cause de l’eau qui coule, ma respiration se fait plus hachée.

Sans prévenir, il enfonce un doigt à l’intérieur et mes jambes me lâchent.

Il m’installe sur lui à califourchon, continuant ses vas et vient rajoutant un deuxième doigt.

« -Pas un bruit. »

Je me mords les lèvres jusqu’au sang et lui enfonce mes ongles dans le dos.

Il retire ses doigts pour les remplacer par son membre de nouveau dur et se lève, j’enroule mes jambes autour de sa taille et retiens un cri de surprise quand je sens la surface froide de la paroi vitrée de la douche dans mon dos.

J’ai l’impression de flotter, je ne sens plus que son corps et parfois le frottement de ma peau contre le verre.

Il me murmure dans l’oreille à quel point je suis étroite, que je lui fais du bien, que je lui appartiens et qu’il va me faire jouir.

Je le sens qui bute au fond de moi, ses coups s’accélèrent et au moment de l’orgasme je lui mords l’épaule pour ne pas faire un bruit.

Annotations

Recommandations

Défi
Lilas bookine
En réponses au défi de Pillechat.
8
4
9
2
roi
Voici le chapitre 1 de ma nouvelle oeuvre qu n'est pas récente je l'avais dans mon stock merci de mettre une liker mettre un commentaire et partagéeeeee


SUR CE CIAO!!!!!!!
3
3
14
0
Plume Spirituelle

Au bord de mon corps coule le vent
Me caressant et me consolant
Il vient me rafraîchir et effacer
Toute cette sueur que les labeurs m’ont laissée
 
Aux rives de mon Moi, une routine
Faite de tâches, d’Hommes, et de nature
Tout ce paysage qui me fascine
A mesure que je coule vers mon futur
 
Au droit de mon âme, les abysses de ma vie
Une solitude irrésolue
Là où mes sentiments se lient
Et où mon esprit tumultueux se mue
 
Au fil des ans… Que j’ai grandi !
Derrière moi une longue trace indélébile.
Supporter ce fardeau est certes difficile

On s’en reposera sur notre dernier lit.
5
13
0
0

Vous aimez lire Indecise-Noctambule ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0