5. Alan

2 minutes de lecture

J’ai fini par m’endormir sur le canapé. Je ne supportais pas l’idée de devoir retourner dans cette pièce alors que son odeur était partout et les draps encore défaits.

C’est quelque chose de très doux qui m’a réveillé, une main que l’on passe dans mes cheveux avec beaucoup de tendresse.

« -Alors mon bichon, on émerge, commente Voix Nasillarde. »

Surpris je tente de me relever mais il me maintient contre lui.

« -T’emballe pas, tu fais de la fièvre. Fais voir ton œil. Hum, ça à l’air bien douloureux mais ce sera guérit d’ici quelques jours. Ouvre la bouche. »

A moitié dans les vapes, j’obéis. Sa langue s’introduit en moi, me force à avaler quelque chose.

« -Ton médicament pour la douleur et la fièvre, m’informe t-il. C’est bien plus agréable à donner comme ça. Maintenant, ma récompense pour cette dure journée de labeur. Approche. »

Je me rapproche et m’installe à califourchon sur lui encore un peu endormi. Il attrape ma nuque, m’embrasse, caresse ma peau et très vite je sens mon corps chauffer.

« -Si réactif, sourit-il. J’aime le fait que tu portes mes vêtements, que tu sentes mon savon. C’est très agréable, continu ainsi. »

Pour réponse je me contente de l’embrasser, il est surpris par ma prise d’initiative mais il me récompense avec un baiser qui me laisse pantelant.

Il embrasse bien, l’enfoiré. J’en oublierai presque les bleus.

« -Tu te montre tellement docile aujourd’hui. Serait-ce ta discussion avec Chae qui t’a fais changer d’avis ? »

Le sourire plaqué sur son visage me donne des sueurs froides.

Ҫa confirme son hypothèse, la maison ne regorge pas que de caméras.

« -Elle a raison. Personne ne viendra nous sauver. Tu es fort, tellement fort que je sais pertinemment qu’un seul geste de ses mains, dis-je en les prenant pour les embrasser doucement, pourraient me tuer, même si elles se sont montrés si douces envers moi hier soir. »

Douce mais intraitable quand il est question d'obtenir ce qu'il désire. Comme hier dans la chambre.

Il parait surprit, me laisse poser des baisers aussi légers qu’une plume sur ses doigts, ses phalanges et ses paumes un petit moment.

« -Tu veux survivre, finit-il par dire en me caressant la tête. Rien de bien difficile si tu veux y arriver, fais juste absolument tous ce que je te demande. Ne vois que moi, ne pense qu’à moi. Je veux devenir le centre de ton univers.

-Oui.

-Bon garçon, sourit-il. »

C’est le premier vrai sourire qu’il affiche et il transforme son visage, le rendant incroyablement beau à mes yeux.

« -Maintenant embrasse moi encore. »

Je m’exécute, les règles que j’ai décidés de suivre maintenant ne sont plus les mêmes. Ce ne sont plus les miennes ou celles de mes parents, celle de mes amis ou encore de la société.

Ce sont les siennes.

« -À table.

-Tu as le chic pour casser une bonne ambiance, râle Voix Nasillarde à l’encontre de son frère. »

Dans la cuisine Chae et Gros Nounours sont déjà attablés et je comprends soudain nettement mieux ce qu’elle essayait de me dire ce matin.

Assise sur les genoux de son propriétaire, elle ne regarde que lui et ne mange que ce qu’il approche de sa bouche.

Elle aussi, suit d’autres règles.

Annotations

Recommandations

Défi
Lilas bookine
En réponses au défi de Pillechat.
8
4
9
2
roi
Voici le chapitre 1 de ma nouvelle oeuvre qu n'est pas récente je l'avais dans mon stock merci de mettre une liker mettre un commentaire et partagéeeeee


SUR CE CIAO!!!!!!!
3
3
14
0
Plume Spirituelle

Au bord de mon corps coule le vent
Me caressant et me consolant
Il vient me rafraîchir et effacer
Toute cette sueur que les labeurs m’ont laissée
 
Aux rives de mon Moi, une routine
Faite de tâches, d’Hommes, et de nature
Tout ce paysage qui me fascine
A mesure que je coule vers mon futur
 
Au droit de mon âme, les abysses de ma vie
Une solitude irrésolue
Là où mes sentiments se lient
Et où mon esprit tumultueux se mue
 
Au fil des ans… Que j’ai grandi !
Derrière moi une longue trace indélébile.
Supporter ce fardeau est certes difficile

On s’en reposera sur notre dernier lit.
5
13
0
0

Vous aimez lire Indecise-Noctambule ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0