invitation

3 minutes de lecture

La vie surfe sur le temps. Ce sont toutes les réactions moléculaires à cet instant précis qui font la vie, celle de la cellule, celle de l’individu, de la communauté, du biotope. Si nul ne sait si un enchainement donné va continuer l’instant suivant ou si ce grain de vie va s’interrompre définitivement, cet enchainement est la conséquence des instants précédents. L’avenir est inconnu, mais le présent dépend du passé. Vouloir connaitre le passé pour comprendre le présent, c’est l’histoire, c’est de l’histoire.

Nous connaissons notre histoire de France et son récit national, Clovis, Jeanne d’Arc, Napoléon, la Révolution, la Guerre de 14-18. Elle fait partie de notre culture. Quand on visite un château, son histoire nous est racontée, car elle fait partie de ce château.

Il y a également la petite histoire qui a des conséquences, des résonnances sur notre vie. Fernand Braudel nous explique que, à Paris, les rues Saint-Honoré et Saint-Jacques reprennent les traces historiques des passages des Néolithiques. Et on s’imagine assis à une terrasse du carrefour de ces deux rues (carrefour qui n’existe pas), regardant les Neandertals voulant aller de l’ouest vers l’est attendant au coin du feu que les Sapiens allant du nord vers le sud aient fini de passer. Parcourir ces rues, c’est continuer de faire comme les deux cents ou trois cents générations précédentes et un léger vertige nous prend sur ce chemin immémorial. Est-ce là une anecdote unique ?

Parler, lire, utiliser nos mots, c’est également l’histoire de notre langue, de notre culture, avec ses racines grecques, latines, arabes, germaniques.

Nous vivons l’instant présent et nous oublions parfois que tout a un passé, une histoire et que nous subissons, continuons, profitons de ce passé. Nous sommes inscrits dans cette grande continuité et nous traçons le passé de demain.

***

Avec un esprit observateur et curieux, beaucoup de choses que nous rencontrons, nous interrogent sur le comment ça marche, pourquoi c’est comme ça, pourquoi c’est là, à la façon des petits enfants qui prennent conscience du monde qui les entoure. Quand nous avons le temps, nous allons chercher ces informations et nous découvrons que ces interrogations sont partagées. À tel point que quand il n’y a pas d’explications rationnelles et prouvées, la créativité imaginative pallie largement ce manque. Une petite diffusion sur internet, assortie de nombreuses recopies, sert alors souvent de preuves croisées. Les gauchers ou Napoléon se voient ainsi crédités de beaucoup de choses.

***

Ce sont ces petits flashs, ces petites interrogations qui sont à la base de ce recueil d’anecdotes, limitées à celles qui nous racontent une histoire du passé. Cette recherche du passé débouche tantôt sur des choses passionnantes, nous emmenant sur des questions complexes ou fondamentales. Parfois, nous ne trouvons que des bribes, sans véritable intérêt. Comme c’est la réponse au pourquoi, autant la conserver.

Au travers de ces quelques exemples, découvrons comment nous sommes contraints par ce passé et porteurs de l’avenir. Parfois, en regardant sur le côté de l’anecdote, en tirant les fils, d’autres histoires viennent. Curieusement, même très limités, certains de ces bouts de fils commencent déjà à se rejoindre, à se tisser pour commencer la trame de notre Histoire.

***

Le classement chronologique nous fait remonter le temps et, de l’histoire des technologies, nous glissons vers nos habitudes, nos coutumes. Nous passons à la culture et de notre culture locale nous allons vers les fondements de la culture humaine. Au passage, nous verrons quelques révolutions mentales et intellectuelles, complètement intégrées aujourd’hui, mais qui nous différencient de nos ancêtres dans notre appréhension de la réalité, du temps. En continuant de remonter le temps, nous arrivons à nos gènes, gènes de notre espèce puis ceux partagés avec d’autres êtres vivants.

Cette compilation que nous souhaitons distrayante nous montre que nous, et le monde qui nous entoure, sommes dans une continuité grandiose qui nous dépasse.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Elodie Cappon
En réponse au défi sur les états de fatigue, voici un court recueil de textes sans prétention.
12
13
2
1
Défi
Louise 17
En une seconde
11
20
10
1
Défi
Coffre-à-histoires
Tout peut arriver, en une seconde. Tout peut basculer. (et moi avec...)
7
11
1
1

Vous aimez lire Jérôme Bolt ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0