25 - Inventum

2 minutes de lecture

    09.05.2088 – Journal de Tim Carpenter


    — Prêts ? Ok, les gars, allons faire le boulot ! , s'époumone le colonel Williams en salle de contrôle. Où en sont les clones ?

— Ils sont dans les Taupes. Ouverture du sas.

— Parfait ! À eux de jouer, maintenant. Tim ?

—Oui ?

— On suit tout sur les écrans, vous vous joignez à nous ?

— J'arrive.

Je m'assois à côté de Mark, qui a entre-temps fait le deuil de Skip. Ce dernier est absorbé par les images du moniteur de contrôle des caméras. J'appréhende cette première sortie des clones et ai du mal à cacher une certaine fébrilité. Après tout, ils sont le fruit de plusieurs années de travail acharné de la part de mes équipes de chercheurs... et de moi-même.

À l'écran, l'opération sobrement appelée « Auscultation du Gouffre »  prend des allures de conquête de la Lune 1969. Des cow-boys foulant le sol rouge martien, ça sonne « déjà vu ».

— Ils arrivent près de l'entrée du gouffre, fait remarquer Mark.

Toute la base est suspendue au grand écran qui diffuse les images en direct. J'ai bien conscience que le moment est historique.

— Allô, Breath for Mars, nous entamons notre descente, intervient l'un des clones.

Tout le monde retient son souffle.

— Nous constatons une augmentation significative de l'argon dans l'air. Il y a également une attraction qui nous entraîne vers le bas. Le flux est de plus en plus puissant, nous perdons en stabilité.

— Mise en place des ancres.

— Les pierres lévitent. Début du prélèvement des échantillons.

J'observe les clones se cramponner au sol tout en essayant d'attraper quelques cailloux. Ils font preuve d'un sang-froid exemplaire.

— Cette lumière aveuglante nous empêche de voir quoique ce soit. Nous allons tenter de nous rapprocher de la source d'énergie...

Pendant de longues minutes, nous suivons la progression du groupe mètre après mètre. Tout parait pénible. Leurs silhouettes sont de plus en plus effacées.

— On distingue quelque chose qui se rapproche... C'est indéfinissable.

On a tous le nez collé à l'écran et la bouche bée en apercevant une entité de forme cylindrique venir à leur rencontre.

— Ça a l'air vivant. Si le mot vie à la même définition ici que sur Terre...

Le colonel intervient en appuyant sur le micro.

— Essayez de communiquer avec cette “chose”. On doit déterminer si c'est hostile ou pas.

Je secoue la tête :

— Non mais vous êtes sérieux, colonel ? Vous pensez réellement qu'il parle anglais ou autre ?

— Allez-y, exécution !

L'un des clones obéit, faisant de grands signes :

— Nous sommes venus de la planète Terre.

La masse informe se penche vers eux, mais ne prononce aucun son.

— Essayez encore, insiste le colonel.

— Qui êtes-vous ?

L'entité se fige, puis se rapproche doucement :

— Je suis l'Espoir.

J'ai un mouvement de recul, je n'en reviens pas.

— L'espoir ? Qu'est-ce que...

La forme se volatilise :

— Je sais pourquoi vous êtes là. Vous attendez des réponses que vous ne pensez pas pouvoir trouver sur Terre. Tout cela, je l'ai su, je le sais, je le saurai. C'est l'ordre des choses.

Tout s'évanouit d'un seul coup.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
Sterc


Je vis au sein d'une monarchie, comment est ce possible?
Monarchie démocratiquement inégalitaire,
Totalitaire à tout type d'évasion,
Imposant appareil répressif, censurant au maximum les "libertés",
Mélange incompatible entre le totalitarisme extensif fondé sur une incommensurable forme de conservatisme à en perdre la raison,
Et entre soupçon de démocratie surveillée
Toute forme d'expérience nouvelle est anticonservatisme, donc anticonstitutionnel, donc illégal.
Cette illégalité est un délit sanctionné par l'annonce de sanctions pouvant y découler.
Je cherche malgré tout un moyen de renverser le régime et de planter le drapeau français, symbole de toute les libertés

4
9
0
0
Défi
phillechat
Agglutination et rimes féminines
11
13
0
0
Défi
Calypso Dahiuty
Rêve...
Mot enchanteur qui révèle en nous les pensées les plus folles, les fantasmes inassouvis, les envies, les idées, et toutes ces choses inachevées...
Rêve...
Ne suffit-il pas de fermer les yeux, après tout ?
Pour vivre, rire et pleurer, bâtir sa vie par procuration ?
Rêve...
Un rêve. Un simple rêve, pour oublier, pour changer, remettre en place cette vie que l'on a pas su bien façonner.
Un rêve, juste un rêve... pour tout changer.
17
6
1
1

Vous aimez lire The Creator ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0