2 - Principium

3 minutes de lecture

02.05.2016

  •  Vous êtes gêné par la question ?
  •  Non, non ! Je ne suis pas gêné par la question, c'est pas ça. C'est bon, je vais y répondre.
  •  On peut prendre le temps que vous voulez...
  •  Non, heu..  Ça ira, merci... Heu... Laissez-moi juste quelques secondes pour...
  •   Je comprends. 
  •  Heu... J'aimerais... Enfin, est-ce que ça ne vous dérangerait pas de me répéter la question, s'il vous plait  ?
  •   Non, je la répète. Ma question était  : pensez-vous que le temps où la corruption était omniprésente dans la société est terminé  ?
  •  Eh bien, pour vous répondre sincèrement, j'aimerais vous dire oui. Mais on en est encore loin actuellement. Beaucoup de pays, dans ce monde, souffrent de corruption. La commission de destitution de Mme Roussef au Brésil ou l'affaire des Panama Papers en sont des exemples flagrants parmi tant d'autres. Je crois que le problème est beaucoup plus profond que la plupart des gens ne le pensent. C'est un fléau planétaire qui nécessite des années pour être totalement résorbé. L'OCDE, le FMI et les différents gouvernements touchés sont prêts à travailler main dans la main pour faire la guerre à la fraude, au blanchiment d'argent et au crime organisé. Il s'agit d'être le plus transparent possible avec les concitoyens.
  •  Pardonnez-moi si je vous parais un peu brutale mais ce discours a été prononcé des centaines de fois déjà sans qu'il y ait réellement de changement. On a l'impression que les promesses de protéger les citoyens ne sont jamais tenues. Avez-vous de réelles solutions à proposer pour résoudre ce problème  ?
  •  Heu... C'est une question délicate, Madame, et je pense que cette interview ne tourne pas de la bonne manière. Comme je l'ai dit il s'agit d'un problème profond, où chaque pays doit être en mesure de pouvoir faire le ménage devant sa porte.
  •  Vous pouvez ne pas répondre à la question, Monsieur.
  •   Ecoutez, Madame, je respecte votre travail mais vos questions me dérangent. J'ai l'impression que vous sous-entendez que je... Que nous ne travaillions pas sur ce problème. Cela fait des années que je suis sur ces dossiers, Madame, c'est un travail titanesque.
  •  J'en suis bien consciente, je ne dis pas le contraire.
  • Que les choses soient claires, Madame, je sais ce que vous faites, vous, les journalistes, lorsque vous déformez les propos des politiques. Si je vous dis que la situation est sous contrôle vous allez alarmer les gens pour rien. Je tiens à le répéter, la situation est sous contrôle.

Stop. Replay. Play.

 -  ...à vous le répéter, la situation est SOUS CONTRÔLE !


14.03.2087 - Journal de Lisa

Dès qu’un politique dit qu’une situation est sous contrôle, vous pouvez être sûr que la situation est devenue ingérable. C’est mon père qui disait ça et il n'avait pas tort. Mais en visionnant cette vidéo cachée datant du 2 mai 2016 je ne peux m’empêcher de m'interroger “ Putain, comment les gens ont-ils pu ne rien voir venir ? ”.

Vous savez, je suis une fille curieuse et j'ai parcouru les vieilles archives de ma famille à la recherche de réponses à mes questions. Qu'est-ce que le " 198ème Etat " en vérité ?

Ces montagnes de vieilles clefs usb, ces revues de presse jaunies par le temps, c'était le trésor de guerre de Georges, mon grand-père. Son hobbie avait toujours été de conserver des traces des événements marquants de sa vie. Il avait une peur bleue de la maladie d'Alzheimer alors, sans doute, ces archives lui permettaient de garder sa mémoire vivace. Il avait connu les débuts de Facebook, grand-père. Il avait aussi connu  Edward Snowden et il le considérait comme un héros.

“ C'est le seul qui a osé ouvrir sa gueule et dire ce qui se passait vraiment avec la sécurité nationale américaine. Bien sûr que ça a foutu le bordel, mais ça a aussi ouvert la voie à Wikileaks et compagnie. Les gens ont réellement commencé à douter de tout ce que le gouvernement pouvait dire. Si on en est là, maintenant, c'est un peu à cause ou grâce à Snowden.”

Il me faisait rire, le grand-père. Cette histoire datait de soixante-dix ans déjà. Mais il s'en souvenait comme si c'était hier. Quelque part, il avait raison de s'en souvenir. Parce que ça a réellement tout changé. Et maintenant il est mort. 


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 8 versions.

Recommandations

Défi
Beatrice Luminet-dupuy
Si seulement j'étais....
7
7
0
1
FearandWriting .
Je suis tombé sur cette musique, un jour : https://www.youtube.com/watch?v=2XSDDmKOzQM
L'adapter et la réécrire pour une personne précise, m'a tout de suite parue une évidence, je devais lui chanter enfin lui rapper en face-à-face, mais je n'ai jamais pu et plus jamais je ne pourrais.



Adaptation et réécriture d'une musique existante : The All Might Dubstep Rap par None Like Joshua
(Je ne suis pas propriétaire du contenu de cette vidéo, et n'ai pas l'intention de violer le droit d'auteur)
1
0
2
3
Mister Writer
C'est l'histoire d'une discussion sortie de nulle part.
4
13
11
1

Vous aimez lire The Creator ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0