Austerlitz, Morne Plaine

Une minute de lecture

- Vous avez vu le conducteur de la voiture ?

- Non, mais j’ai vu de très près son engin foncer quasiment sur moi ! Il a bien failli m’écraser, l’animal.

- Il ressemblait à Grouchy !

- Grouchy n’était pas un animal, mais un Maréchal de France, si ma mémoire est bonne.

- Alors ce n’était peut-être pas Grouchy.

- C’était Blücher, pour sûr. Jamais un Maréchal de France n’eût écrasé un bon Français.

- C’est surprenant.

- Quoi donc ?

- Chaque fois que je vois passer Grouchy, je pense à Austerlitz.

- La gare ?

- La gare aussi, par association d’idée.

- En parlant de Grouchy, association d’idée ou pas, il n’y était pas.

- Grouchy en Gare d’Austerlitz ? Ca n’est pas étonnant.

- Non ! A la Bataille de. Il n’y était pas.

- Pour ça non. Qu’est-ce que Victor Hugo nous a bassiné avec sa morne plaine : « Grouchy ? – C’était Blücher ! »

- Je vous parle de la Bataille d’Austerlitz : il n’y était pas, Grouchy.

- Ah bon ? Et Blücher ?

- Non plus.

- Sapristi ! Ils étaient pourtant toujours tous les trois ensembles, ceux-là.

- Eh oui. Sauf à Austerlitz. La Bataille d’Austerlitz, pour être précis.

- D’où son nom.

- A la Gare ?

- Non, la Bataille, vous qui aimez la précision.

- Mais alors, d’où vient le nom d’Austerlitz à la Gare du même nom ?

- Par référence à la Bataille du même nom que la Gare, je présume.

- Vous présumez mal : elle aurait dû alors s’appeler Gare de la Bataille d’Austerlitz.

- Ou Gare de la Bataille d’Austerlitz remportée par l’Empereur Napoléon Ier.

- Oui, c’eût été plus simple.

- Et facile à retenir.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Monalisette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0