Chapitre 138 : Le temps des semailles, quatrième semaine cinquième jour (Gliresh)

4 minutes de lecture

Chapitre 138 : Le temps des semailles, quatrième semaine cinquième jour (Gliresh)

« En chemin vers la citadelle des hautes plaines, non loin du campement de Voldarian »

Les deux Gnomes avancent d’un bon pas, sentant bien à l’appel très fort qu’ils sont proches de leur but final et autant Gliresh que son fils n’a plus qu’une seule hâte, celle de retrouver leur maître respectif.

Quelques heures plus tôt quand ils ont croisé au loin les feux de camp venant d’un important groupe en armes, ils n’ont pu résister à aller y voir de plus près.

Ils décidèrent alors de faire un léger détour afin d’en connaître les intentions pour le cas échéant, prévenir leur maître s’il s’avérait qu’un quelconque danger puisse résulter de leur présence.

Qu’elle ne fut donc pas leur surprise quand ils comprirent qui étaient ces hommes, se rapprochant ensuite suffisamment pour rapidement interpréter le but de leur mission et repartir cette fois plus sereinement pour les derniers kilomètres leur restant à parcourir, conversant d’une humeur badine sur la surprise occasionnée par cette découverte.

- Voilà une aide qui devrait réjouir Voldarian !!
- À condition qu’elle arrive à temps !!
- Je ressens toujours l’appel de mon maître, c’est donc qu’il n’est pas trop tard.
- Nous allons très vite le savoir mon fils, nous serons bientôt arrivés.

Les deux Gnomes pressent alors le pas, impatients d’aller aux nouvelles.

***/***

« Campement de Voldarian »

Eldarian en pleine conversation avec Aerandir qu’il ne quitte quasiment plus depuis qu’ils se sont avoué leurs sentiments l’un envers l’autre, relève brusquement la tête bientôt suivi du prince Elfe qui vient à son tour d’entendre les mêmes bruissements qui ont suscité l’attention de son ami.

Les deux garçons sur le qui-vive se redressent alors en reprenant lentement le chemin du camp d’où ils s’étaient quelque peu éloignés pour être plus tranquille.

Voldarian les voit arriver et tout de suite remarque à leur façon de se tenir, que quelqu’un ou quelque chose leur a mis les sens en éveil.

Ce n’est qu’au moment où Aerandir s’empare de son arc alors qu’Eldarian a déjà les mains dans son dos, prêtes à dégainer ses épées, qu’il intervient en envoyant un sort de vision autour du bivouac.

Bien lui en prend puisqu’il aperçoit de suite ceux qui ont amené le trouble aux deux "jeunes" garçons, il s’empresse alors de les avertir avant qu’une nouvelle fois cela ne se termine mal pour son serviteur ou pour son fils.

- Rangez vos armes mes amis, ce ne sont que Gliresh et Kazbo qui nous rejoignent !!

Il fixe plus particulièrement le prince Elfe.

- Ils vont finir par penser qu’ils ne sont venus que pour te servir de cibles sinon ! Ha ! Ha !
- Pourquoi ne préviennent-ils pas aussi ??
- Pour cela il faudrait déjà que tu puisses les entendre !!

Eldarian plisse les yeux, visiblement étonné car en effet à quelques mètres de lui il lui semble discerner deux formes floutées s’avançant vers eux.

- Est-ce la magie de mon frère dont je me suis imprégné, ou vos serviteurs perdent de leur invisibilité ??

Durin arrivé entre temps avec ses autres compagnons, plisse à son tour les yeux.

- Me voilà magicien moi aussi ! Ha ! Ha ! Quel bonheur de voir enfin des personnes de ma taille !!

Voldarian observe ses amis qui tous maintenant ont le regard dirigé vers son serviteur et son fils, il comprend alors que ce qu’il ressentait jusque-là est bien plus grave qu’il ne le croyait.

- La magie ne se renouvelle plus sur ces terres, cela vaut autant pour moi que pour tous ceux qui en sont dépendants comme le sont nos serviteurs !!
- Et bien ça va nous permettre de voir un peu à quoi ils ressemblent ! Ha ! Ha !

Kazbo est le premier avant son père à s’apercevoir du changement, déjà à cause de tous ces regards braqués sur eux et ensuite en entendant la conversation du Nain avec le haut mage.

Il en avertit donc Gliresh qui ne se démonte pas pour autant.

- Et bien comme ça, il ne nous tirera plus dessus !! Allons plutôt prévenir mon maître des dernières nouvelles, il sera bien temps ensuite d’avoir les explications sur ce qui nous arrive.

***/***

« Au petit matin, le jour suivant »

Maric encore dans son sommeil ressent une drôle d’impression, comme si quelque chose ou quelqu’un s’était glissé avec lui sous sa couverture.

La chaleur d’un corps blotti contre le sien le réveille tout à fait, il pense tout de suite à une farce venant d’un de ses amis et surtout à Alix comme cela lui arrivait souvent alors qu’ils n’étaient encore que des enfants.

Un sourire amusé le prend alors quand il change de position en s’allongeant de tout son long sur sa copine, histoire de la faire râler un peu.

Il ne s’attend bien sûr pas à la voix masculine très reconnaissable qui s’adresse alors à lui avec une pointe prononcée de moquerie dans le ton.

- C’est seulement maintenant que tu m’avoues ton amour ?? À moi qui te considérais jusque-là uniquement comme un frère ??

Maric fait alors un bond qui éclate de rire celui qui lui a joué ce tour pendable.

- Eldarian ?? Bordel !! C’est bien toi ??

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0