Chapitre 136 : Le temps des semailles, quatrième semaine premier jour (Gaétan)

4 minutes de lecture

Chapitre 136 : Le temps des semailles, quatrième semaine premier jour (Gaétan)

Childebert fronce les sourcils, toute cette histoire ne lui amenant rien de bon pour l’avenir immédiat et va pour reprendre le cours normal de la réunion en se jurant bien d’avoir une conversation plus poussée avec les deux magiciens plus tard dans la journée, quand Gaétan fait son entrée.

Il voit bien au visage de son fils, que celui-ci n’éprouve aucune crainte d’avoir reçu cette convocation et ne peut s’empêcher d’en éprouver une certaine fierté, celle d’avoir un héritier ne manquant apparemment pas de courage.

Gaétan n’en mène pas plus large que ça de se retrouver devant une telle assemblée, il garde néanmoins un visage impassible en attendant d’apprendre la raison qui a requis sa présence.

- Depuis quand ne suis-je plus capable d’assumer ma charge, que tu en prennes les rênes sans me consulter ??

Les paroles de son père déstabilisent un instant Gaétan, cherchant ce qui dans ses actions a pu lui amener cette pensée.

- Vous vous fourvoyez sur mes intentions, père !!
- Explique-moi alors ces missives envoyées à nos alliés Nains et Elfes ??
- Ce n’était qu’à titre personnel et non pas au nom du domaine si je l’ai fait !!
- Pourtant tu sais très bien combien sont précieux les faucons messagers, surtout en temps de guerre ??

Ne sachant pas quoi répondre, le jeune prince préfère faire profil bas en baissant la tête.

- Je te demande de m’excuser, je n’avais pas vu cela de cette façon !!
- Que ça te serve de leçon !! Suis-je donc un père si terrible que tu n’oses venir me parler ??
- Mais… je l’ai fait et tu ne m’as pas écouté pour autant !!
- Il y a d’autres priorités plus urgentes que d’aller porter secours à ton ami, nous subissons des pertes en hommes bien plus importantes dans ce conflit et qu’est-ce qu’un apprenti même magicien en comparaison de la survie des domaines ?

Gaétan commence à sentir la colère le gagner.

- Le nôtre toutefois semble pourtant bien protégé des attaques, justement grâce à ce simple apprenti magicien !! Peut-être que l’information est restée bloquée aux portes du château alors que la ville entière sait déjà que la barrière qu’il a créée protège le domaine mieux que les hommes d’armes qui se la coulent douce à regarder passer au loin les tribus Gobelins !!
- Je ne te permets pas de tenir un tel langage en ma présence !!!
- Et moi je n’accepte pas que mon ami soit peut-être déjà mort faute de réactions de ta part !! Une telle ingratitude me donne envie de… vomir !!

***/***

Willibert impressionné, jette un œil vers ceux qui comme lui assistent à la prise de bec entre leur seigneur et le jeune prince, voyant bien qu’eux aussi ont tous le regard fixé sur Gaétan qui à l’évidence ne s’en laisse pas conter et défend mordicus ses convictions, jusqu’à peut-être aller un peu trop loin dans ses paroles.

Il décide donc de s’interposer avant que les choses ne dégénèrent, remarquant déjà le visage empourpré de son seigneur.

- Tout doux mes amis !! Il n’est point-là le moment d’une querelle familiale !!
- D’autant plus que le prince Gaétan n’a pas entièrement tort et qu’il serait bon que sa seigneurie vérifie ses dires !!

Dogon s’approche du jeune prince pour le prendre à part, déjà pour qu’il se calme et ensuite pour lui expliquer les démarches qu’a faites son père auprès du temple de Linn.

Willibert en profite pour rejoindre son seigneur en faisant signe à sire Gislebert de l’assister.

- Il faut excuser les paroles impulsives que la jeunesse du prince n’a su modérer !!
- L’amitié qu’il porte au jeune Loup ne peut être que louable messire et s’il s’avère qu’il soit aussi puissant qu’il y paraît, il ne fait aucun doute maintenant que cela servira un jour le domaine.

Ce que ne voient pas les deux hommes et pour cause car restant bien dissimulée par leur seigneur, c’est cette énorme bouffée d’orgueil que le père éprouve envers son fils d’être resté à défendre ses convictions jusqu’à lui en tenir tête.

Chose que de bien entendu il ne montre pas en gardant pour lui sous une apparence de forte colère, cette assurance que le domaine sera entre de bonnes mains quand son fils, alors plus mature, en aura la charge.

Un regard vers celui-ci manque de le faire sourire malgré tout, en effet Gaëtan tout en écoutant Dogon ne peut s’empêcher de l’observer du coin de l’œil avec cette tristesse d’avoir dû en arriver là, qui montre bien l’attachement sincère qu’il lui porte.

Ebbon sourit en comprenant que tout a été dit et qu’il n’y aura aucune rancune de part et d’autre, mais qu’au contraire quelque chose de très fort s’est passé qui devrait dans un avenir proche apporter plus de responsabilités au jeune prince dans la gestion des affaires.

- Bien !! C’est en avançant à petit pas que nous finirons par trouver la solution à tous nos problèmes actuels, je propose donc que nous testions cette barrière de façon à s’assurer qu’elle a bien les qualités que certains lui prêtent !! Je dois bien reconnaître que sa création rapide m’a tellement surpris que je n’avais pas envisagé une seule seconde qu’elle pût avoir cette extraordinaire faculté. Tout au plus avais-je imaginé qu’elle avait été créée identique à celle existante et ce par simple effet de copie d’un sort qui déjà aurait dû être hors de portée d’un simple garçon de ferme au tout début d’une formation extrêmement compliquée !!
- Ce qui revient à mes propos de tout à l’heure sur le fait que les jumeaux ne soient pas humains !!
- Je commence juste à comprendre le danger qu’ils représentent !!
- Un danger dis-tu ??
- Du temps des « rois dragons », autant continuer à les appeler comme ça !! Ils n’auraient pas survécu à l’accouchement de leur mère…

Ebbon comprend alors qu’il va devoir remonter loin dans ses souvenirs pour expliquer ses dernières paroles à son seigneur, aussi fait-il le geste indiquant les sièges pour que tous s’installent confortablement et écoutent ce qu’il a à dire.

Gaétan se fait des plus discrets dans son coin, afin de pouvoir en apprendre davantage sur ce que sont en réalité ses amis.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0