Chapitre 134 : Le temps des semailles, quatrième semaine premier jour (Domaine de sire Childebert) (1/2)

4 minutes de lecture

Chapitre 134 : Le temps des semailles, quatrième semaine premier jour (Salle de travail de sire Childebert) (1/2)

Ils sont cinq autour de la table ce matin-là à faire le point sur le conflit qui les oppose depuis plusieurs semaines aux tribus Gobelins, sire Childebert bien sûr entouré de son maître d’armes, son maître éclaireur et des deux magiciens qui ne se quittent quasiment plus depuis la capture du jeune Loup par l’église.

Le sujet du jour pourtant ne porte que sur les attaques Gobelins contre les domaines, qui de trois au début du conflit sont passés à huit à tenter de repousser les tribus qui envahissent petit à petit leur terre.

La carte étalée sur la table montre l'avancée des terrains conquis au fur et à mesure que les faucons ou les hommes de sire Gislebert amènent les renseignements qui permettent de la mettre à jour.

La conversation bat donc son plein, chacun donnant son avis sur la stratégie qu’il convient de mener.

- Où en sommes-nous dans nos pertes ?
- Une centaine de nos hommes d’armes ont déjà trouvé la mort à défendre le domaine de sire Baudri, avec trois fois plus de blessés !! Beaucoup sont très gravement atteints et ne pourront plus combattre je le crains !!
- Hum !! Voilà qui est fâcheux !! Et au niveau de la défense de nos frontières ?
- Étonnamment nous n’avons encore subi aucune attaque messire, à croire que nous sommes devenus invisibles !!
- Comment ça invisible !! Je vous saurais gré de préciser votre pensée messire Willibert.
- Je ne saurais trop donner d’explications logiques mon seigneur, juste que nos postes de guet aperçoivent de nombreuses tribus ennemies au-delà de la barrière, mais qu’aucune d’entre elles ne semble vouloir se diriger dans notre direction. Je me demande si ce n’est pas une nouvelle stratégie pour nous mettre en confiance de façon à ce que nous réduisions nos défenses aux frontières de manière drastique et ce pour nous attaquer ensuite, comme cela s’est produit sur d’autres domaines.
- Depuis quand les tribus Gobelins ont-elles cet art inné de la stratégie ??
- Peut-être depuis que quelqu’un les guide dans l’ombre !!
- Ce n’est pas la première fois que je t’entends donner cette version, rien pourtant à ce jour ne vient la corroborer !!
- Pourtant c’est la seule explication possible !! Les tribus Gobelins se détestent autant qu’elles nous détestent et du jour au lendemain, nous les retrouvons toutes en coalitions contre les domaines !! Je ne serais pas étonné d’apprendre que les Orcs, voire même les populations renégates ne se joignent bientôt à eux.
- Nous ne pourrions combattre sur tous les fronts en même temps, nos forces sont déjà à peine suffisantes pour contrer les tribus Gobelins !!
- Déjà huit des quatorze domaines subissent une invasion violente de leur part, à rajouter à cela les quatre dont le nôtre qui leur portent assistance et seul ne reste plus que les deux domaines les plus éloignés des conflits qui persistent encore à nous refuser leur aide. Je n’imagine pas que ce soit l’un d’entre eux ou même les deux qui auraient pu organiser une telle traîtrise, de plus leurs seigneurs ne sont pas parmi les plus combatifs, du moins il me semble !!

Le maître des éclaireurs se tortille sur place depuis quelques minutes déjà, n’attendant qu’un relatif silence pour prendre à son tour la parole, aussi profite-t-il de celui qui suit la diatribe de son seigneur pour le faire.

- Pourtant Maistre Dogon semble avoir raison, nos éclaireurs remontent depuis peu des informations que je me suis empressé de faire vérifier tellement celles-ci me semblaient démentes !!
- De quelles informations s’agirait-il ??
- Il semblerait que les nains aient fort à faire avec les tributs Orcs descendant des hautes montagnes, les Elfes signalent également que des groupes d’Orcs des marécages tentent de pénétrer leurs forêts !! Que ce soit le seigneur Branak ou le seigneur Glorfindel, ils auraient… "sursis" provisoirement à la demande d’aide du prince Gaétan, pour renforcer et défendre à leur tour leurs frontières.
- Que vient faire mon fils dans toute cette histoire !!! De quelle demande d’aide parles-tu donc !!
- De la même demande à laquelle vous n’avez pas vous non plus pu répondre favorablement messire, celle d’envoyer des troupes pour faire libérer l’apprenti de Maistre Ebbon !!
- Mais de quoi il se mêle à la fin !!

Maistre Dogon voit bien son ami s'empourprer de colère, aussi tente-t-il de le tempérer quelque peu.


- Peut-être serait-il bon de te calmer, le jeune prince n’essaie que de sauver son ami et je ne vois rien en cela qui pourrait amener un quelconque courroux de ta part, Gaétan ne pouvait savoir que nos alliés avaient eux aussi maille à partir dans leur propre territoire.

Childebert retrouve peu à peu son calme, conscient que les paroles de Dogon sont celles de la raison et qu’il s’est emporté un peu vite, sans doute énervé par le fait que son fils intervienne comme il le fait derrière son dos.

- Sire Willibert, pourriez-vous faire quérir le prince pour qu’il nous rejoigne céans ??

Willibert courbe le dos en signe d’accord, faisant ensuite les quelques pas nécessaires pour gagner le couloir et donner les instructions du seigneur au garde placé-là, regagnant ensuite la table où se poursuit la conversation.

- Je vais apprendre à ce jeune « j’en mêle tout », que je ne suis pas resté les bras ballants à laisser ce jeune apprenti sans réagir !! Un faucon a été envoyé au temple de Linn depuis la cité Nain et j’en ai reçu dernièrement la réponse de l‘écriture de Branak en personne, un maître guerrier devrait d’ici peu rejoindre Eldarian avec une cinquantaine de disciples du temple !! Nul doute que pour eux également, le jeune Loup représente quelqu’un d’important !! Quoique j’aie trouvé la réponse sibylline, mais ce n’est sans doute dû qu’à une erreur de transcription !!
- Puis je me permettre de poser la question à savoir en quoi cette réponse vous a semblé aussi énigmatique ??
- Juste parce que d’en lire les quelques lignes, j’ai eu l’impression que c’était Eldarian qu’ils venaient sauver alors que nous savons tous que c’est son frère que retient l’église, n’est-ce pas ??

Devant les visages troublés des deux magiciens, Childebert repose la question avec cette fois un manque manifeste d’assurance.

- N’est-ce pas ??

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0