Chapitre 112 : Le temps des semailles, deuxième semaine quatrième jour (Apprentissage d’un jeune Elfe au maniement du « bâton ») (2/2)

5 minutes de lecture

Chapitre 112 : Le temps des semailles, deuxième semaine quatrième jour (Apprentissage d’un jeune Elfe au maniement du « bâton ») (2/2)

Voldarian voit bien le jeune Elfe s’éloigner vers les bosquets situés un peu plus loin en bordure du chemin, il pense tout naturellement qu’il y va pour satisfaire un besoin naturel et reprend ses pensées là où il les avait arrêtées avant d’entendre Lorgan se lever, jusqu’à ce qu’un bruit similaire le stoppe une nouvelle fois.

Eldarian ou plutôt Loup s’éloigne à son tour en prenant exactement la même direction que Lorgan a prise quelques instants plus tôt, la curiosité le prend alors d’en connaître la raison car il serait étonnant que les deux jeunes se retrouvent au même endroit pour ce à quoi il pensait juste avant.

Des mots en langue ancienne s’impriment dans son cerveau durant le temps nécessaire au sortilège qu’il envoie vers eux, écoutant alors la reprise d’une conversation qui lui donne rapidement la réponse à ce qu’il cherchait à savoir.

Voldarian n’étant pas spécialement un voyeur, stoppe le charme avec toutefois un petit sourire en coin qui n’échappe pas à Durin s’étant réveillé entre-temps et qui lui aussi a suivi le manège de ses deux amis.

Le jeune nain s'approche de Voldarian pour assouvir à son tour sa curiosité légendaire, très vite rejoint par Aerandir que tous ces déplacements autour de lui qui a l’ouïe fine, a fini par réveiller.

- Où sont-ils partis ??
- N’est-ce dangereux pour eux de s’éloigner seuls si près de ceux que nous poursuivons ??
- Ils ne sont pas loin, il n’y a aucune inquiétude à avoir !!

Voldarian montre du doigt le bosquet, les yeux pétillants d’amusement.

- Ils se sont mis à l’abri des regards pour satisfaire un besoin naturel bien de leur âge !!
- Encore !! Décidément c’est une manie chez les humains !!
- Sauf qu’eux ne le sont pas, de quel besoin naturel parles-tu donc ?? Ils n’en sont quand même pas venus à vider leur intestin l’un à côté de l’autre ??
- Bien sûr que non ou alors c’est un morceau qui s’est échappé ! Ha ! Ha !

Une ombre arrive au-dessus d’eux avant qu’elle ne s’asseye à leur côté et que Conrad encore à moitié endormi les interroge à son tour.

- Que se passe-t-il donc encore ?? Je croyais qu’il fallait dormir pour reprendre des forces !!
- Rien de grave, juste les jeunots qui se font du bien en pensant faire ça discrètement ! Ha ! Ha ! Apparemment c’est raté !!

***/***

« Pendant ce temps-là, cachés à l’intérieur du bosquet d’arbustes »

Loup rejoint Lorgan qui l’attendait avec une certaine appréhension, le fait de faire ces quelques mètres pour rejoindre l’endroit où il se trouve l’ayant quelque peu dégrisé de l’euphorie de la conversation.

Loup ne s’en rend pas compte pour la simple et bonne raison qu’il cogitait déjà depuis un bon bout de temps à trouver cette occasion de se vider d’un trop-plein de plusieurs jours qui commençait à obnubiler toutes ses pensées.

Aussi c’est avec un naturel désarmant qu’il baisse son haut-de-chausses pour prendre en main son sexe, ou plutôt celui de son frère dur comme du bois et commencer à l’astiquer lentement en reportant alors seulement un regard surpris sur son ami encore vêtu qui l’observe avec des yeux écarquillés de stupeur.

Loup sourit à Lorgan en lui faisant un geste de la tête vers son haut-de-chausses.

- Alors, tu attends quoi pour sortir la bête ?? Vas-y !! Ne te dégonfle pas, tu verras comme c’est bon !!

Loup à cause de la nuit assez profonde pour qu’il ne voie pas distinctement le visage empourpré de gêne de Lorgan qui descend timidement son vêtement, fixe le bas-ventre de son ami pour discerner au mieux ce qui lui apparaît bientôt comme un engin de bonne taille.

- Wouff !! Dis donc ce n’est pas du chiqué, je ne savais pas que les Elfes en avaient une si grande !! En plus elle est magnifique !! Remarque c’est normal, elle est à ton image !!

Lorgan est visiblement rassuré par les paroles de son ami, son corps se décrispe petit à petit alors que sa main part caresser sa hampe toute raide d’excitation qui laisserait à prouver que l’envie malgré tout était bien là et que ce n’était qu’un dernier moment de timidité qui lui avait amené le doute.

Lorgan palpe son sexe en semblant le découvrir pour la première fois.

- Tu as vu comme elle est dure ??
- Eh bien oui, quoi !! C’est normal pour ce qu’on est en train de faire !! Ne me dis pas que c’est la première fois que tu bandes ??
- Bah, non quand même !! Mais je n’y mettais jamais la main dessus quand elle était dans cet état, c’était souvent la nuit pendant que je dormais ou le matin en me réveillant !! J’attendais alors qu’elle redescende pour aller faire mes besoins.
- Pauvre garçon ! Hi ! Hi ! Il était grand temps que nous arrivions dans ta vie !! Bon, ce n’est pas le tout mais il va falloir commencer ton premier cours !! Je ne suis peut-être pas un maître guerrier de Linn comme mon frère, mais crois-moi sur parole je le bats sûrement haut la main sur le maniement du bâton !! Allez garçon !! Fais exactement comme moi et tu vas connaître l’expression humaine d’avoir les doigts de pieds en éventail ! Hi ! Hi !

Loup reprend alors ses mouvements de va-et-vient imités en tout point par Lorgan, tout d’abord tout en douceur pour laisser le temps au jeune Elfe d’en ressentir ses propres impressions, puis de plus en plus rapide jusqu’à le voir devenir tout rouge du plaisir qui monte en lui et qui bientôt jaillit devant ses yeux dans un râle d’orgasme qui met Loup dans tous ses états en expulsant à son tour le trop-plein de ces derniers jours.

Il faut quelques secondes à Lorgan pour rouvrir ses yeux, fixant alors son ami avec une telle intensité que celui-ci ne peut s’empêcher de le prendre dans ses bras pour l’embrasser tendrement en faisant fi cette fois du fait que ce ne soit pas son corps.

Une pensée jaillit soudainement qui le ramène les pieds sur terre bien trop vite à son goût, celle de Gaétan et de ce qu’il pensait ressentir pour lui, comment peut-on changer à ce point en si peu de temps ? Comment peut-on passer d’un amour à un autre aussi rapidement ? Est-ce là le propre de ceux qui aiment les hommes ou est-ce sa jeunesse fougueuse qui avait envie d’y croire afin de connaître enfin ce qu’est faire l’amour ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0