Chapitre 71 : Huitième jour des fêtes de la « double lune » (Quelque part dans la zone inconnue)

5 minutes de lecture

Chapitre 71 : Huitième jour des fêtes de la « double lune » (Quelque part dans la zone inconnue)

« Village Gnome »

La corne de brume envoie un son lancinant appelant la population du village à rejoindre la place principale, interrompant toute activité quelle qu’elle soit et c’est le visage marqué par une grande curiosité, que les villageois s’y rassemblent dans un silence total dénotant bien ce qu’ils ressentent tous à cet appel inhabituel.

Le chef du village à la barbe blanche hirsute lui arrivant jusqu’aux pieds, les attend pour monter sur une estrade en tenant près de lui son plus jeune fils et ce n’est que quand tous semblent rassemblés autour de lui, qu’il prend la parole d’une voix étonnamment forte au vu de son âge vénérable.

- Kazbo mon cadet, vient de ressentir l’appel !!

Un brouhaha de voix dénotant de la surprise la plus totale se répand comme une traînée de feu sur la place, un geste de la main de leur chef fait revenir instantanément le silence.

- Pour moi comme pour vous mes amis la surprise a été totale, mais il ne fait aucun doute qu’un nouveau mage commence à prendre conscience de ses pouvoirs !! Une magie puissante a créé l’appel, vous savez tous qu’à ce moment-là rien n’est plus important pour celui qui le reçoit que de quitter notre village pour rejoindre son nouveau maître !!

Un petit être difforme semblant également très âgé, s’avance d’un pas ferme pour prendre la parole.

- Plus personne n’a quitté le village depuis Tilbo et il y a de cela si longtemps que beaucoup parmi nous ne l’ont pas connu, comment se peut-il qu’après tant de temps l’appel résonne à nouveau dans l’esprit d’un de nos jeunes Nous étions tous à penser que la vraie magie supérieure, celle tout du moins assez puissante pour générer l’appel avait disparue à son tour de Penn !!
- J’en suis le premier étonné sache-le, pourtant c’est un fait et nous devons ouvrir la « porte » des anciens pour envoyer mon fils dans les domaines !! Pour cela il va nous falloir sortir le « maître » de son long sommeil !!

Un long frisson parcourt le peuple Gnome à cette pensée, le personnage déjà intervenu une première fois reprend alors la parole.

- Pourquoi est-ce le plus jeune du village qui est appelé, n’y avait-il pas suffisamment des nôtres plus matures pour un tel voyage dans les domaines ??
- Le « maître » seul pourrait te répondre, n’oublie pas que c’est grâce à lui si notre peuple a survécu à la grande fracture en conduisant nos aïeux jusqu’ici, loin des guerres d’exterminations de l’église des humains et surtout à l’abri des autres peuples de Goth tout aussi cruels !! Sans maître nous ne sommes rien, nous avons été créés pour les servir et je pense maintenant que c’est à dessein si notre village existe, l’appel n’est sûrement que le premier d’une longue liste à venir !!
- Nous sommes coupés depuis si longtemps de la vie sur Goth que nous ignorons tout de ce qui s’y passe, comment peux-tu prédire qu’une telle chose puisse se produire ??
- C’est plus un immense espoir qu’une prédiction je me dois bien de l’admettre, l’espoir que notre peuple prospère de nouveau en servant de puissants maîtres !! L’espoir de retrouver cette grandeur que nous ont contée nos parents et que leur avaient contée déjà leurs parents avant eux et ce depuis presque bientôt un millier de « doubles lunes » !!

Le Gnome se tourne alors vers Kazbo.

- Es-tu certain que ce que tu ressens est bien l’appel ??
- Comment peux-tu oser me poser une telle question ?? Tu sais très bien qu’il ne peut y avoir aucune erreur possible !! Déjà mon âme est torturée de ne pas être en route, veux-tu que je meure en restant ici faute d’y répondre pour en avoir la preuve ??
- Bien sûr que non !! Mais c’est tellement…surprenant…enfin, tu comprends ??
- J’emmène mon fils jusqu’à la montagne où mon « maître » sommeille !! Le temps est désormais compté maintenant que l’appel a été reçu et nous n’avons plus le pouvoir suffisant pour activer notre « porte » seuls, mon fils doit se mettre en route rapidement et seul le passage par une des « portes » lui fera rejoindre son nouveau maître dans les temps impartis avant qu’il ne lui arrive malheur et qu’un autre d’entre vous ne reçoive l’appel !!

***/***

« Quelques jours plus tard, en vue des hautes montagnes protégeant les terres inconnues. »

Kazbo et son père arrivent enfin non loin de la muraille que sont les hautes montagnes qui les isolent du reste du monde, impénétrables aussi bien de l’intérieur que par l’extérieur car les falaises abruptes d’une hauteur phénoménale sont impossibles à escalader et la personne qui oserait s’y aventurer, n’y trouverait aucunes prises suffisantes pour s’y risquer.

Une journée de marche leur est encore nécessaire pour atteindre la « porte » des anciens, près de laquelle se trouve la profonde caverne où le « maître » trouve refuge lors de ses longs sommeils.

- Es-tu sûr de vouloir réveiller le « maître » avant la date prévue ??
- Nous n’avons pas le choix tu le sais bien !! Il comprendra que ce n’est que la nécessité et rien d’autre qui nous amène à lui, le « maître » a toujours été juste !!
- Ce n’est pas sa colère que je crains père, c’est sa faiblesse qui me fait peur et j’ai crainte que nous le rendions encore plus faible en lui faisant utiliser la magie des « portes » !! Il est si vieux maintenant, cela va faire quinze « doubles lunes » qu’il n’est plus sorti de sa montagne !!
- S’il lui était arrivé malheur, je serai le premier à le savoir et tu le sais bien mon fils !! Je suis son serviteur depuis que la magie est en lui et je mourrai avec lui, j’ai vécu si longtemps que plus personne ne compte les « doubles lunes » et ne se rappelle que je suis né du temps des grands-parents de leurs parents, non mon fils !! S’il lui était arrivé malheur je ne serai pas là avec toi !!

Kazbo voit son père pénétrer dans la caverne, décrochant une lanterne sur une paroi, qu’il allume avec son briquet à mèche afin que leurs yeux puissent voir à quelques mètres autour d’eux.

Une main ferme le stoppe net alors qu’il allait entrer dans une sorte d’alcôve.

- Pas un pas de plus mon fils, une puissante magie protège l’entrée et te serait fatale, seul mon lien de servitude d’avec mon maître me permet de la traverser !! Attends-moi ici !!

Kazbo voit son père tracer une ligne au sol avec sa canne qui ne le quitte jamais.

- N’’essaie pas de franchir cette limite, quoi qu’il arrive !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0