Chapitre 68 : Huitième jour des fêtes de la « double lune » (Un réveil pour le moins inattendu)

4 minutes de lecture

Chapitre 68 : Huitième jour des fêtes de la « double lune » (Un réveil pour le moins inattendu)

« Le lendemain matin »

Pendant que Tilbo s’active au fourneau, Ebbon quant à lui reste songeur devant la porte ouverte de la chambre de Loup, à observer les deux garçons dormant encore profondément.

La position protectrice de Gaétan, son corps collé dans le dos de Loup avec son bras lui enserrant la poitrine lui amène un sourire de compréhension, se rappelant avoir déjà eu à constater pareille position entre son ancien apprenti et celui qui depuis lors est devenu le seigneur du domaine.

La main de Loup recouvrant celle de Gaétan posée sur lui ainsi que leur visage serein, montrant combien cette position leur convient bien à tous les deux.

Ce n’est pourtant pas ce constat qui amène le plus la curiosité d’Ebbon sur les deux garçons, mais bien les effets commençant à être visibles du sevrage et qui laisse apparaître les petites taches de son sur le haut du visage angélique de Loup, sa chevelure commençant également à changer imperceptiblement de teinte au niveau des racines.

Tilbo arrive derrière son maître, curieux de connaître la raison de son immobilité.

- Est-il possible maître qu’il y ait autre chose qu’un début d’amitié entre eux deux ??
- Cela paraît évident !! Un problème de plus à prendre en compte et qui ne va pas faciliter les choses.
- Ce ne sera pas la première fois !!
- Je le sais bien mon ami, c’est à croire qu’il en sera toujours ainsi avec les seigneurs de ce domaine !!
- Comment ça maître ?? Vous et le père de sire Childebert n’aviez pas ce genre de lien pourtant ??
- Avec son père ?? Non bien sûr… Mais avec son grand-père nous étions également très proches !! Sans toutefois aller jusqu’à ce que vît encore Dogon avec Childebert !! Disons que c’était plus un sentiment platonique qu’une envie de passer à l’acte.
- Je ne m’en étais jamais rendu compte maître !!
- Évidemment puisqu’il n’y a jamais rien eu entre nous, la plupart du temps je me dis que c’était très bien ainsi quoique parfois je le regrette !! Nous étions jeunes et il est parti si vite !!

Un long moment de tristesse marque les dernières paroles d’Ebbon, Tilbo comprenant que la cicatrice de son maître est toujours restée vive de la perte de son ami malgré les nombreuses « doubles lunes » qui ont passé depuis le triste accident qui a ôté la vie du seigneur d’alors et qui lui a fait reporter sur le jeune seigneur qu’était son fils, toute l’attention qu’un père aurait pu lui apporter.

***/***

Loup se sent bien blotti contre Gaétan, un sourire éclaire son visage alors que sa main caresse doucement dans un demi-sommeil celle de son nouvel ami posée sur son torse.

Son geste amène Gaétan à se serrer encore plus fort contre son corps, lui amenant une bouffée de chaleur supplémentaire quand le membre en érection de son ami vient s’insérer plus profondément encore entre ses deux globes fessiers.

Heureusement qu’une épaisse couverture de laine recouvre les deux garçons, protégeant ainsi leur intimité de la vue d’Ebbon qui n’aurait certes pas vu d’un bon œil ce qui pourtant amène une forte onde de plaisir aux deux garçons toujours endormis, tout du moins pour l’un d’entre eux.

De sentir le sexe de Gaétan lové entre ses fesses amène une bandaison phénoménale à Loup qui bien qu’entièrement novice en la matière n’en comprend pas moins les choses de la vie et s’il n’a jamais été jusque-là avec Tancrède en se contentant de se faire plaisir chacun de son côté l’un devant l’autre, le feu brûlant que lui procure le contact intime du membre de Gaétan n’est pas de celui dont il ignore la raison.

***/***

Gaétan s’éveille à moitié à son tour l’esprit fortement embrumé par tous ses sens du plaisir en exergue, déjà d’avoir contre lui le corps nu de Loup qui lui amène des bouffées de chaleur dans ses reins.

Ensuite cette main caressante qui plaque la sienne encore plus fort sur la poitrine de son ami, mais surtout son sexe bien au chaud entre les fesses de Loup et qui palpite soudainement sans que Gaétan ne puisse rien faire d’autre que de se plaquer encore plus fort contre son ami tandis qu’un orgasme aussi fulgurant qu’incontrôlable lui saisit les reins, crachant sa gourme en longs jets puissants dans le sillon fessier d’une douceur incomparable.

***/***

Loup ressent alors les jets chauds qui lui inondent les fesses, n’ayant eu pour le prévenir qu’un durcissement subit de la hampe de Gaétan tandis que le même Gaétan écrasait son bassin un peu plus encore contre lui.

Le tremblement d’orgasme de son ami libère le sien qui envoie à son tour plusieurs jets blancs contre le bras du jeune prince toujours à lui enserrer la poitrine.

Le calme revient alors après une tempête qui laisse les deux garçons dans un maelstrom d’émotions toutes plus contradictoires les unes que les autres, allant de la honte de ce qui vient de se passer, jusqu’à la reconnaissance d’un plaisir hors du commun qui les a laissés exsangue à tenter de s’en remettre, tout en cherchant une échappatoire vis-à-vis de l’autre pour tenter d’expliquer ce qui vient de leur arriver.

***/***

Ebbon recule lentement pour ne pas se faire remarquer maintenant que les deux garçons sont à l’évidence bien réveillés, encore sous le coup de la surprise sur ce à quoi il vient d’assister et qui il le comprend bien, les a pris durant un demi-sommeil bien en dehors de leur volonté.

Une fois dans la pièce principale, il secoue la tête en fixant Tilbo et part d’un coup d’un rire restant suffisamment discret pour n’être perçu que d’eux deux.

- Et bien !! Maintenant, bonjour les explications ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0