Chapitre 67 : Septième jour des fêtes de la « double lune » (Rencontre émouvante à plus d’un titre) (fin)

4 minutes de lecture

Chapitre 67 : Septième jour des fêtes de la « double lune » (Rencontre émouvante à plus d’un titre) (fin)

« Pendant ce temps-là au-dehors, poursuite de la conversation. »

Loup détache avec peine son regard de celui de Gaétan, sentant bien l’attirance qu’il éprouve déjà pour ce garçon et son attention revient vers le premier des trois garçons avec qui il a eu une prise de bec, voulant encore une fois s’excuser du quiproquo qui a failli se transformer en pugilat.

- Alors comme ça, tu es un maître guerrier du temple de machin truc ?? Ça doit être cool !!
- On peut dire ça comme ça ! Hi ! Hi ! Et toi tu es l’apprenti magicien de Maître Ebbon ??
- Ça, c’est lui qui le dit !! Je n’ai absolument aucune aptitude pour ça bien qu’il prétende le contraire !! Ah !! Si en fait, j’ai appris un truc mais je ne sais pas si ça compte ! Hi ! Hi !
- Maistre Ebbon ne t’aurait pas choisi s’il n’avait pas détecté quelque chose en toi !!
- Il a dû voir en toi quelque chose qui t’échappe encore !!
- En fait c’est moi qui vois des choses que je ne devrais pas être censé voir, comme sa maison par exemple ou encore Tilbo son serviteur Gnome.
- Nous voyons aussi la maison tu sais ?
- C’est juste parce qu’il a levé le sortilège quand vous êtes arrivés !!
- C’est quoi sinon le truc que tu sais faire et qui ne compte soi-disant pas ?
- Vous voulez voir ?? Pas sûr que je vais réussir deux fois !!
- Allez !! Ne te fais pas prier !!
- OK !!

Loup se concentre sur le mot ancien qui est imprimé dans sa mémoire, le ciel s’assombrit soudainement, vite suivit d’un long vrombissement et les voilà tous bientôt noyés sous un épais manteau de feuilles, criant tout d’abord de surprise vite remplacer par un énorme fou rire en tentant de s’en dépêtrer pour revoir le jour.

Ebbon sort soudainement de la maison en balbutiant une incantation qui repousse les feuilles loin devant lui, faisant une espèce de tunnel à ciel ouvert qui bientôt arrive jusqu’aux quatre garçons morts de rire.

L’ampleur de ce que vient de réaliser Loup lui saute alors aux yeux, l’horizon à portée de vue n’étant plus qu’un amas de feuilles sur une épaisseur d’une fois et demie au moins la hauteur d’un homme.

Il cherche dans sa mémoire les mots à prononcer pour contrecarrer le sort, mettant de longues minutes à redonner à la nature sa vraie image et se tourne ensuite vers Loup qui semble toujours amusé de sa démonstration auprès de ses nouveaux amis.

- Pour quelqu’un qui prétend n’avoir aucun pouvoir magique, je trouve qu’il y a de quoi se poser des questions !! Bien !! N’en parlons plus pour le moment !! Je vois que vous avez tous trouvé ça très amusant et que finalement vous vous entendez bien, maintenant il est temps pour Eldarian et Conrad de poursuivre leur route, quant à toi Gaétan !! Tu peux profiter de mon hospitalité cette nuit, le chemin du retour t’amènerait près des murailles de la ville bien trop tard dans la soirée pour que je te laisse repartir seul !! Loup sera content d’avoir quelqu’un de son âge pour discuter et qui sait si comme pour Maistre Dogon et ton père, vous ne serez pas appelés tous les deux à un destin commun.
- J’aimerais bien !!

Le jeune prince rougit violemment, se rendant compte qu’il ne pensait pas vraiment au rapport seigneur, magicien en disant cela mais qu’il voyait tout autre chose qu’il soupçonne de plus en plus entre Dogon et son père, beaucoup moins avouable.

Déjà pour Eldarian son cœur s’était quelque peu emballé, ne serait-ce le mental de celui-ci pas vraiment en adéquation avec le sien qui a vite fait en sorte qu’il n’éprouve aucune jalousie quand il a compris que c’est avec Conrad que le maître guerrier s’est tout naturellement rapproché.

Par contre avec Loup c’est une autre paire de manches, non seulement il lui plaît physiquement ce qui ne l’étonne pas plus que ça vu qu’il ressemble trait pour trait jusqu’au timbre de voix à son jumeau, mais mentalement il sent bien que là aussi c’est très fort.

Loup étant exactement ce qu’il recherche dans celui qui pourrait devenir son âme sœur et en particulier cette approche directe envers les gens avec qui plus est cette pointe d’humour qui semble être sa marque de fabrique et qui depuis qu’il le connaît, remue l’estomac de Gaétan d’une crispation caractéristique que d’aucuns nommeraient un coup de foudre.

C’est donc avec une joie à peine retenue qu’il accepte l’invitation, faisant ses adieux pour la prochaine demie « double lune » à Conrad qui se surprend à une certaine pointe de jalousie en comprenant avec quel apparent détachement son prince et ami le serre contre lui.

- Faites attention à vous deux !!
- Idem pour toi !!

Les deux amis se fixent un instant, chacun comprenant l’autre et c’est avec un vrai sourire cette fois qu’ils se séparent en se tapant dans le dos, chacun ayant l’aval de l’autre sans aucune arrière-pensée.

Ce n’est que quand les deux garçons se sont suffisamment éloignés d’eux, que Loup s’approche de Gaétan pour lui demander avec son éternelle façon d’aller droit au but.

- Il voulait dire quoi par « idem pour toi » ??
- C’est un secret entre nous, peut-être qu’un jour les paroles de Conrad ne te paraîtront plus aussi mystérieuses !! Bien !! Puisque j’ai accepté l’invitation et qu’il est encore tôt, peut-être connais-tu un endroit où nous pourrions nous baigner, cette longue marche m’a donné chaud et je n’aime pas cette odeur de transpiration qui émane de moi !!

Loup dans un pur réflexe complètement irréfléchi se colle à Gaétan en plaquant son visage contre celui du jeune prince, reniflant à petits coups comme un jeune chiot.

- Humm !! Mais non, tu sens bon au contraire !!

Le contact de la joue de Loup contre la sienne amène le trouble à Gaétan qui ressent alors une forte émotion, éloignant doucement son visage pour rompre cette caresse qui lui amène un chamboulement affectif encore méconnu qu’il préfère pour l’instant garder pour lui en attendant d’en comprendre le sens.

- Tu dois avoir le nez bouché alors ! Hi ! Hi !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0