Chapitre 57 : Quatrième jour des fêtes de la « double lune » (Le retour d’Ebbon)

5 minutes de lecture

Chapitre 57 : Quatrième jour des fêtes de la « double lune » (Le retour d’Ebbon)

Tilbo avec Loup terminent à peine de débarrasser l’énorme amas de feuilles qui semblait ne jamais vouloir s’arrêter de remplir la masure, quand un halo lumineux arrivant vers eux vient perturber leur début de tranquillité.

Ebbon qui marche d’un bon pas, sourit de contentement malgré tout quand il reconnaît le toit de chaume de sa maison et avive son sortilège d’éclairement qui l’aide à avancer la nuit tombée, pour prévenir de son arrivée.

Ce n’est qu’arrivé à quelques mètres de sa demeure, qu’il aperçoit l’amoncellement de feuilles qui monte quasiment jusqu’au toit et couvre un mur complet sur plusieurs mètres d’épaisseur, se demandant bien d’où ça peut bien provenir surtout en début de printemps.

Tilbo court vers son maître pour l’accueillir alors que Loup reste en retrait près de la porte, craignant sans doute l’engueulade d’Ebbon suite à l’état dans lequel il a mis sa chambre.

- Quelque chose me dit que ces deux jours où je vous ai laissés seul ne se sont pas si bien passés, je me trompe ?
- Oui !! Enfin, non… Pas vraiment !!
- Je t’écoute, car je me doute que Loup y est pour beaucoup à voir la façon dont il se tient derrière le seuil !!
- C’est de ma faute maître, comme il ne savait pas lire je lui ai donné un de vos livres de plantes !! Vous savez, un de ceux avec des dessins ??
- Oui !! Continue !!

Tilbo raconte alors toute l’histoire en essayant de ne rien omettre, son maître l’écoutant avec un intérêt certain.

- Et voilà maître, ça s’est arrêté d’un seul coup en milieu d’après-midi et nous venons juste de terminer de tout sortir !!
- Hummm !!!

Ebbon reste songeur un long moment à se gratter le menton, troublé par cette histoire de migration de l’écriture de la page qui serait entrée dans la tête de Loup.

Une chose dont il n’a pas souvenir qu’elle ait pu déjà arriver et qui le trouble plus qu’il ne le voudrait, montrant combien il va lui falloir être particulièrement attentif à tout ce qui touche de près ou de loin au garçon.

- Bien !! Rentrons !! Mais dis-moi ?? Pourquoi fait-il cette tête-là ??
- Sans doute a-t-il crainte d’être sermonné par vous !!
- Il ne savait pas les conséquences que ça allait prendre, je ne comprends pas toutefois pourquoi tu ne lui as pas dit d’arrêter son incantation au lieu de passer votre journée à balayer ??
- Quelle incantation, maître ?? Ah !! Je comprends !! Il n’en a rien été et de cela je suis sûr, nous avons parlé toute la journée et jamais je ne l’ai entendu maintenir le sortilège, sans doute était-il si puissant qu’il fallait tout ce temps pour qu’il prenne fin tout seul ??

Ebbon fronce les sourcils car l’explication de son serviteur qui, si elle est exacte, signifie qu’il va lui falloir y aller avec précaution dans tout ce qu’il compte enseigner à son apprenti.

- Il n’ouvre plus de livres sans ma présence, c’est bien compris ??
- Oui maître !!
- Bien !! Rentrons cette fois, il est temps de préparer le repas !!

***/***

« Auberge du « loup affamé », pendant le service du soir »

Milon surveille discrètement depuis leur arrivée les trois hommes qui sont maintenant installés à une table, discutant à voix basse tout en dévorant son ragoût de cerf aux pois qu’ils semblent particulièrement apprécier.

Quelque chose en eux attire sa curiosité mais aussi sa méfiance, sentant bien un truc pas clair dans leur comportement et ne serait-ce la trêve qui le retient, il aurait déjà fait prévenir le prévôt pour qu’il s’enquière de leur identité.

Tout a commencé dès leur entrée dans son établissement par les questions qu’ils posaient aux autres clients avant qu’il n’y ait droit à son tour, comprenant vite qu’ils le noyaient sur un tas de demandes sans importance pour de temps en temps devenir soudain plus attentifs dès qu’elles concernaient le retour de Maistre Ebbon mais surtout sa décision de prendre un apprenti.

- D’où vient-il ? Comment s’appelle-t-il ? Comment est-il ? À quel endroit dors-t-il ? Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il les questionne à son tour sur le pourquoi de cette curiosité, les faisant soudainement devenir muets pour prendre place à la table qu’ils n’ont plus quittée depuis lors.

Milon se promet de l’en avertir lui ou un de ses amis dès que l’un d’entre eux franchira à nouveau la porte, sentant bien dans cette curiosité quelque chose de pas très net.

***/***

« Salle de repas au château »

Sire Childebert attend que tout le monde ait terminé son repas pour se lever de table en prenant la parole.

- J’aimerais m’entretenir avec mes fils en privé, je ne les retiendrai pas longtemps !! Voulez-vous bien ma mie, vous occuper de nos invités durant ce temps ?

Dame Christiane sourit à son époux, connaissant la raison qui le pousse à cet entretien en particulier et qu’elle-même lui a demandé d’organiser, ne supportant plus de voir son cadet triste des mensonges qu’il doit sans cesse tenir devant son frère.

Elle se lève donc à son tour en indiquant le chemin du grand salon où ils pourront tous attendre leur retour à Durin, Lorgan et Eldarian, celui-ci étant le seul avec bien entendu Gaétan à ne pas connaître le motif de l’entretien particulier entre père et fils.

Sire Childebert referme la lourde porte derrière eux avant de revenir à sa place à table sous les regards curieux des deux frères se demandant ce que leur père a de si important à leur dire en particulier et qui ne pouvait pas attendre.

- Qu’y a-t-il père ?
- Nous te devons la vérité sur Eldarian et le jeune Loup que tu ne connais pas encore au contraire de tes amis, mais dont tu as déjà entendu parler par eux !!

Gaétan regarde son frère qui semble revivre soudainement alors qu’il le trouvait bizarre voire triste depuis quelque temps.

- Nous ?? Qui ça nous ??
- Ton frère, ta mère, tes nouveaux amis, Maistre Dogon !! Enfin tous sauf toi et Eldarian !!
- Tu oublies Conrad père, lui aussi ignore encore tout !!
- Et il faudra qu’il continue à tout ignorer pour l’instant, tout comme pour Eldarian !! Je ne voulais pas t’en parler pour le moment pour des raisons que tu comprendras très vite, seulement ton frère ne supporte pas l’idée de te mentir plus longtemps et nous ne supportons pas à notre tour que son amour et sa loyauté envers toi le briment à ce point !!
- Ignorer quoi père ??
- Qu’Eldarian et le jeune Loup que Maistre Ebbon a pris en apprentissage sont jumeaux !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0