Chapitre 55 : Quatrième jour des fêtes de la « double lune » (Une visite des plus instructives)

4 minutes de lecture

Chapitre 55 : Quatrième jour des fêtes de la « double lune » (Une visite des plus instructives)

Ebbon est déjà réveillé depuis un bon moment et ce malgré la fatigue occasionnée par la journée de marche de la veille, suivie de la recherche de la ferme qu’il voulait visiter pour enfin la nuit tombante frappé à la porte de la masure.

Il sourit malgré tout en revivant la scène, un solide gaillard se campant devant lui une fois la porte ouverte et l’extrême stupeur due à la vision qu’il lui a donné, tout ridé avec sa chevelure rousse restée flamboyante malgré son âge plus qu’avancé.

***/***

« Retour à la veille au soir. »

Morin ne s’est pas laissé démonter bien longtemps, tournant la tête vers la salle pour s’adresser à l’une des personnes attablées.

- Père !! Nous avons un visiteur qui semble bien épuisé !!
- Et bien, qu’il soit le bienvenu et vienne se restaurer à notre table, il sera temps ensuite de connaître le but de sa visite !!

Étiennette est déjà debout pour prendre une écuelle et une cuillère, qu’elle plonge ensuite dans le ragoût à plusieurs reprises pour servir de quoi rassasier cet homme âgé qui semble pourtant plus las qu’affamé.

Ebbon sourit à Morin, qui le laisse passer et referme derrière lui, lui faisant signe ensuite d’aller s’installer à table, faisant au passage les présentations des membres de sa famille.

- Et enfin mon père, Foulque fils d’Euric !!
- Enchanté de tous vous connaître et de m’inviter aussi chaleureusement à partager votre repas, je me nomme Maistre Ebbon !!
- Maistre ?? Vous êtes donc un magicien des châteaux ??
- Je l’ai été en effet, durant le règne du grand-père et du père de sire Childebert, laissant à Maistre Dogon la charge de protéger le domaine à la fin de son apprentissage.

Foulque va pour poser une nouvelle question quand son épouse lui coupe la parole.

- Laisse donc notre invité manger pendant que le ragoût est chaud !! Vous aurez bien le temps ensuite pour converser sur les affaires qui amènent Maistre Ebbon dans notre région.

Autant dire que le repas fut vite mené à son terme, tous curieux d’en savoir plus sur ce personnage représentant pour eux plus un mythe qu’une personne réelle.

Les derniers restes à peine déposés dans le bac à eaux grasses qui nourrissent les cochons, que toute la famille attend maintenant avec impatience que le père reprenne ses questions là où il s’était arrêté.

- Vous êtes maintenant ce que nous pourrions définir comme une sorte d’ermite ??
- C’était un peu cela durant un temps assez long !! Quoiqu’un ermite par nature soit censé rester enfermé le reste de sa vie dans un même lieu réputé vide de toute communauté humaine !! Je me suis considéré longtemps plutôt comme un explorateur, jusqu’à ce que la conscience me vienne de la nécessité de trouver un nouvel apprenti avant qu’il ne soit trop tard pour moi de transmettre mon savoir sur la magie majeure !!
- J’ai beaucoup entendu parler de vous lors de mes quatre « doubles lunes » d’apprentissage au domaine, pourtant tous vous considèrent comme mort depuis bien longtemps !!
- Déjà de mon temps lors de mon propre apprentissage, on vous donnait pour déjà très vieux !! Quel âge avez-vous donc ??
- Je fête mes cent vingt-huit « doubles lunes » !! Et comme vous le voyez, j’ai encore bon pied, bon œil !!
- J’espère que vous allez trouver rapidement, quoique je sois consciente que de nos jours ce ne soit pas évident.

Ebbon observe attentivement les expressions du visage de la brave femme, comprenant qu’elle garde un secret et que ce secret est justement celui qu’il est venu chercher ici.

- Vous avez deviné le pourquoi de ma visite chez vous n’est-il pas ??
- Je… Ne compr… ends pas !!
- Alors laissez-moi vous donner le but de ma présence chez vous, je pense qu’ensuite votre… mémoire ?? Reviendra intacte !!
- Il est arrivé quelque chose à l’un de mes fils ??
- Non, rassurez-vous !! Votre vrai fils, enfin je voulais dire celui qui vous ressemble est maintenant apprenti forgeron !!
- Et bien !! Il y aura mis le temps !! Je sais père que tu aurais voulu qu’il reprenne la ferme, mais c’est un très bon métier aussi et puis tu auras peut-être la chance d’avoir un gendre qui sera fermier !! Rien n’est encore perdu tu sais, il te reste mes deux sœurs !!
- Et pour L… celui qui ne ressemble pas à mon époux ??
- Il a lui aussi trouvé un maître d’apprentissage, cette même personne qui est présentement devant vous comme vous l’aurez certainement deviné et qui aimerait en savoir plus sur l’enfance de Loup !!
- Loup !! Apprenti magicien !!! Mais c’est la meilleure de la « double lune » celle-là !!! C’est une plaisanterie j’espère ?

Morin voit bien l’expression de ses parents qui n’ont pas autant l’air stupéfait qu’ils le sont lui et ses deux sœurs.

- Mais allons… voyons !! Loup n’a rien d’un magicien !! Réponds père !!...Père !!!…. Père ???

Foulque ressent pour la première fois depuis qu’il a recueilli le bébé à sa porte, la sensation d’être enfin libéré d’un terrible étau qui lui enserrait la poitrine et lui faisait passer de mauvaises nuits à s’attendre qu’un jour ou l’autre, l’inquisition frappe à sa demeure pour lui enlever son enfant.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0