Chapitre 16 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Ada)

4 minutes de lecture

Chapitre 16 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Ada)

C’est à l’intersection du sentier qu’ils parcourent avec celui qui mène au hameau, que leurs chemins se séparent et alors que Tancrède avec Loup s’engage vers le groupe de bâtisses qui forment la petite localité, Durin pour sa part rejoint la caverne qui seule le rassurera suffisamment pour qu’il passe une nuit sereine alors que Lorgan s’engage sous la frondaison pour atteindre un lieu connu que de son peuple et où lui aussi pourra trouver le sommeil avant la longue marche qui demain les attend.

Ils n’ont pas disparu du croisement depuis cinq minutes, que le fameux « petit être fort laid » que Loup a remarqué au pas de la demeure embusquée dans la forêt, apparaît à son tour.

Un bref regard dans les trois directions différentes qu’ont prises les nouveaux amis, puis il reprend sa route vers le hameau confiant du sortilège qui le protège normalement à la vue du commun des mortels et qui pourtant ne semble pas avoir fonctionné avec le jeune humain blond, le doute de ce qu’il pourrait être lui faisant les suivre pour en avoir le cœur net.

***/***

« Quelques centaines de mètres plus loin. »

Les deux frères continuent leur marche d’un bon pas, ne semblant pas fatigués outre mesure du chemin parcouru depuis leur départ de la ferme.

- Ils sont sympathiques nos deux nouveaux amis, tu ne trouves pas ??
- C’est vrai !! Maintenant qu’eux soient amis me surprend quelque peu, ils sont tellement différents et là je ne parle pas du physique, mais du caractère !! Durin est franc du collier à dire tout ce qu’il lui passe par l’esprit, alors que Lorgan est beaucoup plus réservé !!
- Cette histoire d’âge sans doute !!
- J’avais entendu parler de ça par les anciens, il paraît qu’ils ont une vie pouvant largement dépasser les quatre cents « doubles lunes » !! Tu te rends compte un peu ?? Il paraît qu’il n’y avait que les hauts mages qui vivaient encore plus longtemps qu’eux, pour ce que ça leur a servi au final !!
- Bah !! Tant mieux pour eux !! En attendant je suis drôlement content d’en avoir rencontré un, avoue que Lorgan est d’une beauté sans pareille !! J’en ai encore des frissons dans le dos de quand il nous a souri, tu imagines ??
- Je comprends surtout mieux la raison de leurs isolements !! Imagine les problèmes occasionnés s’ils vivaient au milieu des humains, j’espère juste que Lorgan a bien réfléchi quand il a pris la décision de rester avec nous !! Je sais bien que c’est la trêve mais quand même, les risques n’en sont pas nuls pour autant !!
- Nous serons là pour le protéger au besoin !!
- Nous ?? Qui ça nous ?? Tu veux sûrement parler de nous deux Durin ?? Toi tu es gaulé comme Lorgan en encore plus petit alors je te vois mal en prise avec quelques marauds ou pire quelques dépravés ayant des intentions malsaines ! Hi ! Hi !
- Donc pour toi Lorgan ou pas, le problème reste le même !! C’est sûr que je n’ai pas ta force, j’en conviens sans honte !! Maintenant j’ai d’autres qualités comme la rapidité, l’intelligence et l’endurance, faudrait déjà qu’on m’attrape avant de vouloir me faire quoi que ce soit !! Pareil pour Lorgan !! Si tu l’as eu tout à l’heure c’est par surprise, sinon jamais tu n’aurais pu mettre la main sur lui !!

Tancrède préfère s’abstenir de répondre que si lui y est arrivé, d’autres pourraient également y parvenir et il accélère le pas pour ne pas montrer à Loup l’inquiétude qui vient de le prendre à la prise de conscience que pour son frère aussi le danger risque d’être bien présent.

Sa beauté n’étant pas loin de valoir celle de Lorgan, ce qui le protégeait jusque-là n’était rien moins que le cocon « familial » que représente le hameau où ils ont toujours vécu.

***/***

« Ferme où habite Taurin et sa famille. »

Éliette sourit à son mari qui rentre un bref instant de son labeur de préparation des semailles pour se désaltérer, épouse aimante d’un mari robuste qui lui donne une vie somme toute confortable.

Près d’elle, sa fille Ada file la laine fraîchement tondue qu’ils iront revendre au marché pendant les fêtes et son sourire disparaît un bref instant quand elle songe que le lendemain elle en sera séparée et qu’il lui faudra remédier autant au manque de sa présence, qu’au manque de revenus de son travail qui depuis deux « doubles lunes » leur permet d’améliorer le quotidien.

Ada sent le regard de sa mère porter sur elle, elle lève alors les yeux pour lui envoyer un sourire se voulant réconfortant et qui démontre bien que la jeune fille est parfaitement consciente des affres qu’occasionnera son départ.

- Ils ne devraient plus tarder mère, ils ont dû beaucoup changé depuis la dernière fois que nous les avons vus !!

Taurin écoute les paroles de sa fille avec un petit sourire en coin, lui-même ayant rencontré son ami Foulque il y a peu et ayant pu constater de visu le « quelque peu changé » des deux garçons qui il doit bien l’avouer, feraient l’un comme l’autre un très bon prétendant pour sa petite Ada.

- Ce sont presque des hommes faits maintenant !! Tu devras te comporter comme une damoiselle bien élevée et non plus comme une enfant jouant avec d’autres enfants !!
- Père !! Que me prêtes-tu là de bizarres intentions !! Je saurais me tenir devant ces deux garçons qui sont tout de même mes meilleurs amis, ne l’oublie pas !! Je n’ai aucune prétention d’épousailles avec l’un ou l’autre !!
- Il ne faut jamais dire jamais ma fille, les deux dernières « doubles lunes » ont beaucoup changé ces deux garçons comme elles t’ont également beaucoup changée toi aussi !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0