Chapitre 15 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Un petit signe qui va changer un destin)

4 minutes de lecture

Chapitre 15 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Un petit signe qui va changer un destin)

L’Elfe sourit devant la surprise de celui qu’il considère comme un ami, son visage devient alors d’une véritable beauté sculpturale qui ajoutée à la grâce naturelle de son physique ne laisse pas indifférent les deux garçons ne connaissant du peuple Elfe que ce que racontent les rares personnes ayant eu l’occasion d’en rencontrer un au moins une fois dans leur vie.

C’est Tancrède qui décidément semble le plus à l’aise des deux frères, qui cette fois encore est le premier à prendre la parole.

- Tu le connais ??
- Je ne connais que lui ! Ha ! Ha ! C’est en l’occurrence mon meilleur ami Elfe ce qui n’est pas vraiment difficile à comprendre puisque c’est aussi le seul, je ne suis d’ailleurs qu’à moitié étonné de le trouver là !! Viendrais-tu toi aussi aux fêtes de la « double lune » ou n’était-ce encore ta curiosité à épier les humains qui t’a amené jusqu’ici ?

Lorgan fixe avec attention la main lui semblant énorme du jeune humain qui le retient toujours fermement par le poignet.

- Suis-je ton prisonnier ??

Tancrède surpris d’entendre cette voix douce et flûtée qui s’adresse à lui, met un certain temps à réagir avant de relâcher son étreinte.

- Bien sûr que non !! …Pourquoi nous suivais-tu ?
- Comme l’a si bien dit mon ami, je suis plutôt curieux et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu envie d’en apprendre plus sur vous deux quand je vous ai observés et j’ai alors décidé de vous suivre dès que j’ai compris que vous vous apprêtiez à rejoindre le gué.
- Tu t’es surtout bien rincé l’œil mon cochon ! Ha ! Ha ! J’ai eu connaissance du petit moment de soulagement qu’ils se sont octroyé après le repas ce tantôt, ta connaissance des mœurs humaines a dû monter d’un cran après ça, pas vrai ?? Peut-être même n’y a-t-il pas eu que ça qui a monté d’un cran ! Ha ! Ha !

Loup qui jusque-là écoutait sans rien dire, prend subitement la défense de Lorgan quand il voit son visage d’ange perdre son sourire devant l’immense gêne que lui occasionnent les paroles de son ami nain, ami qui manque un tant soit peu et c’est le moins de le dire, de finesse dans ses propos.

- Oublions ça voulez-vous ?? Il sera toujours temps d’y revenir quand nous pourrons en rire tous ensemble !! Je ne pensais pas en prenant la route ce matin, que je pourrais m’y faire deux nouveaux camarades et encore moins que l’un soit un jeune nain, ma foi fort sympathique au demeurant mais qui mériterait d’avoir un peu plus sa langue dans sa poche et l’autre un jeune Elfe qui caractérise bien tout ce qu’on entend dire sur son peuple, à savoir un physique à tomber les filles sur un seul regard ! Hi ! Hi ! Tu dois avoir l’embarras du choix pas vrai le tombeur ?? Faudra qu’à l’occasion tu nous racontes ça !! J’adore les histoires un peu… croustillantes !!
- Tu resteras sur ta faim avec lui alors !!
- Pourquoi donc je te prie ??
- Parce qu’il est encore bien trop jeune pour s’intéresser un tant soit peu à ce genre de chose ! Ha ! Ha !
- Quel âge as-tu donc ??
- J’ai eu vingt-huit « doubles lunes » il y a quelques jours !!

Loup se retourne alors vers Durin, son visage montrant bien l’incompréhension qui l’habite.

- Trop jeune, tu disais ?? Mais il est quasiment deux fois plus vieux que nous !!
- Le temps ne se mesure pas de la même façon pour un Elfe, il lui faudra encore plusieurs fois cet âge pour être admis comme adulte et pouvoir prendre une épouse.
- Pourtant à le voir on ne le croirait pas ??
- Physiquement, hum… peut-être, mais… (Durin se tapote la tête) …. Là-dedans c’est encore un gamin prépubère ! Ha ! Ha !

Chacun observe les autres pendant un long moment avant que tous éclatent de rire, marquant ainsi les prémisses d’une amitié qu’ils ressentent déjà fortement dans leur for intérieur les uns envers les autres.

Ils décident donc de continuer la route ensemble, Lorgan n’éprouvant pas l’envie de déjà devoir les quitter au risque de ne jamais les revoir et c’est donc toujours en apprenant à mieux se connaître, qu’ils marchent d’un bon pas vers l’étape qui marquera cette fin de journée.

Loup ferme la marche quand ils passent devant une étrange bâtisse au toit de chaume cachée presque entièrement par des bosquets denses, un étrange petit être fort laid au demeurant s’y tient debout devant la porte, qui les regarde passer avec curiosité et qui sursaute de stupeur quand Loup lui fait un petit signe amical de la main, semblant plus que surpris que quelqu’un se soit aperçu de sa présence.

Son regard suit alors le jeune blondinet jusqu’à ce que celui-ci disparaisse à sa vue, Loup pour sa part oubliant presque cet intermède en poursuivant encore une heure durant sa marche jusqu’à ce que se dessinent au loin les contours du hameau où son frère et lui doivent passer la nuit.

Les quatre jeunes s’arrêtent alors pour se dire au revoir et se donner rendez-vous au petit matin dans le but de reprendre le chemin ensemble, car Lorgan se trouvant décidément en bonne compagnie leur a appris sa décision de profiter de la trêve pour rester avec eux durant toute ou partie de la durée des festivités.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0