Chapitre 11 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Complicité)

4 minutes de lecture

Chapitre 11 : Le jour du départ (En route pour le château) (Premier jour) (Complicité)

Le château de sire Childebert n’est pas très éloigné du hameau où vivent les « Foulque » et ne serait-ce la rivière à traverser, il ne faudrait guère qu’une petite journée à pied pour le rejoindre.

Seulement voilà, les deux ponts les plus proches sont pour l’un situé dans la forêt des Elfes, à une demi-journée de détour pour l’atteindre et autant pour rejoindre leur objectif final, l’autre pont étant encore plus éloigné et même si le trajet semble plus sûr avec ce dernier, beaucoup préfèrent prendre le chemin le plus court en prenant le risque d’une rencontre fortuite pas forcément agréable.

C’est donc par ce chemin que les deux garçons partent d’un bon pas, décidés d’arriver suffisamment tôt chez leurs hôtes de la nuit afin de pouvoir les aider quelques heures aux champs en remerciement de leur hospitalité.

Le soleil est au zénith quand ils décident de la première pause, sortant le pain noir et la viande fumée qu’ils ont emportés pour le repas, s’abreuvant directement de l’eau pure et fraîche d’un bras de la rivière toute proche.

Ce n’est qu’une fois le frugal repas terminé, qu’ils s’octroient une petite sieste avant de reprendre la route et Loup surveille avec amusement la bandaison de son « frère » qui ne va pas manquer d’arriver, comme à chaque fois quand il est en position de détente.

Encore cette fois, il ne s’est pas trompé et le haut-de-chausses de grosse toile prend vite une ampleur caractéristique qui ne laisse aucun doute sur l’objet soudainement mis en valeur se trouvant à l’intérieur, objet qui somme toute est assez impressionnant en soi car Tancrède tout comme son géniteur a été plutôt bien pourvu par mère nature en ce point comme dans beaucoup d’autres.

- Hi ! Hi !
- Qu’est ce qui te fait marrer ??
- Arrête d’avoir des pensées lubriques « Tanc » !! Tes hauts-de-chausses ne vont pas y résister sinon !!
- C’est certain que ça ne risque pas de t’arriver avorton ! Hi ! Hi !

Le silence s’instaure un instant alors que les deux garçons s’observent avec le sourire grivois de ceux qui savent très bien comment ce petit jeu pour lequel ils sont passés maître va se terminer, pour la très simple et toute aussi bonne raison qu’ils s’y adonnent depuis qu’ils se sont rendu compte de l’effet de pâmoison supplémentaire que cela leur occasionne à chaque fois.

Ils pourraient donc sans aucune pudeur s’atteler à la tâche sans que l’autre ait quoi que ce soit à y redire, mais ils préfèrent depuis toujours se faire languir en jouant les damoiseaux timides jusqu’à ce que l’excitation ne leur soit plus supportable et qu’ils prennent en main l’objet alors d’une raideur sans pareille, ayant bien remarqué que ce n’en était que meilleur ensuite au moment de la délivrance quand leur semence bien souvent dans un ensemble parfait, s’échappera de leur méat purpurin en de longs jets crémeux.

C’est Loup qui cette fois est le premier à céder, baissant d’un coup en soupirant son vêtement pour libérer la bête en plein émoi afin de la prendre en main pour commencer à la secouer avec vigueur sous le regard vainqueur mais aussi fortement intéressé de Tancrède qui ne lâche pas des yeux le sexe fièrement redressé à la blancheur laiteuse qui s’offre à sa vue.

- J’en peux plus « Tanc » !! Tu as gagné !!
- Le gage sera pour toi cette fois ! Hi ! Hi ! Attends deux secondes que je me mette à l’aise, j’aime bien quand on jute ensemble !!
- Dépêche-toi alors parce que là le serpent est déjà prêt à cracher son venin, j’ai déjà le plaisir au bord des lèvres !!
- Pffttt !! Toi alors, il ne faut jamais t’en promettre !!

Loup voit alors apparaître la matraque impressionnante qu’il ne se rassasie jamais d’admirer, gorgée de sang et déjà vibrante du plaisir qu’elle va prendre sous la pogne nerveuse à souhait de son heureux propriétaire.

Rien que de voir le corps tout en muscles saillants de Tancrède se tendre de bien-être, suffit presque à Loup pour qu’il atteigne le point de non-retour et il ne lui reste plus qu’à effectuer une dernière pression virile sur le gland décalotté, pour qu’il envoie son jus en poussant un gémissement d’orgasme.

- Arrhhh !!!

Tancrède qui pourtant ne venait que de commencer sa masturbation, lâche son jus à son tour, ne pouvant résister à la vue du blondinet en pleine pâmoison, les joues rouges, le regard exorbité et les lèvres entrouvertes laissant échapper avec volupté son râle de plaisir.

- Arrhhh !!!

Les sons de jouissances emplissent la forêt, donnant une ampleur bestiale à ce petit moment de délivrance que s’octroient les deux garçons avant de reprendre la route.

***/***

Ils sont tellement pris par le plaisir, qu’ils ne voient ni n’entendent le jeune Elfe qui les épiait depuis qu’ils sont entrés dans la forêt et qui lui aussi s’est retrouvé bien surpris de les voir se donner du plaisir, troublé plus qu’il ne l’aurait cru par le corps à moitié nu des deux garçons humains.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0