Chapitre 22 : Procès (3)

4 minutes de lecture

Declan fut poussé dans les bras de Djima qui eut du mal à le rattraper. Elle lui offrit son épaule en guise de support. Ensemble, ils se dirigèrent vers Alteryx. Les premiers pas de Declan furent hésitants. Le jeune mage s'appuyait de tout son poids sur Djima qui peinait à avancer. Après un énième pas laborieux, le mage tendit le bras et l'une de ses bagues s'illumina. Il en sortit une petite créature reptilienne. Elle s'enroula autour du poignet du Sage vagabond et se teinta d'une lumière violacée, plus son contact perdurait avec son invocateur. Vyrian observa Declan se détendre, son expression se fit plus sereine. Bientôt, il fut en mesure d'avancer.

Intrigué, le scientifique s'intéressa de plus près à la créature. Il découvrit qu'il s’agissait d’un Psyco. L’étymologie de ce nom venait de psy pour psychologique et co pour connaissance. "Créatures de type symbiote, naïves et fondamentalement bonnes. Elles sont incapables d’éprouver de mauvaises intentions. Par cet aspect, elles se sentent incomplètes. Dans ce cadre, s’organise une symbiose avec un autre individu. Les humains constituent des partenaires de choix, en raison de leur complexité émotionnelle. Lors d’une symbiose, elles se nourrissent de ses émotions et renvoient leurs antagonistes. Pour cela, elles absorbent les sentiments d’une personne qui pourraient lui nuire. Elles transforment la peur en courage, tempèrent la folie en témérité, convertissent le stress en sang-froid, inhibent la rage en colère, la jalousie en sérénité et l’avarice en bonté. Elles peuvent aussi semer le trouble lors de combat en déstabilisant émotionnellement leurs adversaires.

La teinte que prend leur peau correspond au prélèvement d'une émotion. A chaque émotion est associée une couleur, lorsqu'il y a plusieurs émotions, les couleurs se mélangent."

Le biologiste comprenait mieux le soudain regain d'énergie du mage. Sa douleur ayant disparu, il se déplaçait avec plus de facilité. Ainsi, ils atteignirent rapidement Alteryx. Leur arrivée fit grand bruit. Ywan les accueillit armes aux poings accompagnés par d’autres fanatiques de Faric. Les Miliciens ne se laissèrent intimider et furent conduit au pied d’une petite estrade. Faric se tenait à son bord, Dallan, Fara, Dungal ainsi que Feyna au centre. L’hybride se trouvait en avant du groupe, dans l’attente de son jugement. Les habitants étaient disposés tout autour et arboraient les mêmes traces de cœur magique corrompue de Faric. Vyrian comprit qu’en se liant à eux, il les avait contaminés.

Lorsque Faric vit le groupe arriver, il s’offusqua de leur présence.

— Que faîtes-vous ici ?

La voix autoritaire de la Milicienne lui répondit.

— Nous venons récupérer l’une des nôtres !

Des murmures s’élevèrent de la foule. Vyrian entendit les villageois s’interroger sur la situation. Certains se rappelèrent des derniers événements et mirent à jour certaines incohérences. Rapidement, l’attaque des pierres de bénédiction fut sur toutes les lèvres.

Le maire se tourna vers la foule.

— Silence ! Quant à vous, vous n’avez rien à faire ici ! Vous êtes connu pour vôtre anonymat. Comment pouvez-vous affirmer qu’il s’agit de l’une des vôtres ?

— Nous n’avons pas à nous justifier. Remettez-la nous !

Sans plus attendre les Miliciens dégainèrent leurs armes, prêt à se battre. Mais, contre toute attente, Faric temporisa la situation.

— Allons, allons. Il n’est pas nécessaire d’en arriver à de telles extrémités ! Donnez-moi une preuve qu’elle est des vôtres et je vous la remets.

La Milicienne rangea ses armes et sortit un morceau de papier sur lequel on pouvait apercevoir le sceau déchiré de la Milice. Il s’agissait d’un document officiel, lorsque Vyrian comprit que Faric ne pourrait aller contre, un intense sentiment de joie l’envahi. Dallan et Fara avaient réussi, Feyna était libre !

Lorsque Faric prit connaissance du document son expression se durcit. Vyrian craignait qu’il ne tienne pas compte du document, mais il se détendit lorsqu’il vit les miliciens, suivit de Djima qui supportait toujours Declan s’approcher de Feyna. Pitchi réagit à l’approche de l’hybride. Le scientifique devina qu’elle ressentait le pouvoir qu’elle lui avait donné. La petite créature ouvrit les yeux, voleta maladroitement jusqu’à Feyna et se lova dans le creux de son cou.

Vyrian fut ému par cette scène. La Textys se sentait si seule qu’un simple contact suffisait à lui redonner de l’énergie. Declan la suivit avec l’aide de Djima. Dungal l’appela.

— Mon fils …

Declan se tourna brusquement à l’évocation du lien qui l’unissait à son père.

— Ne m’appelle pas comme ça !

Faric intervint à ce stade de la conversation. Il s’adressa au mage et à l’artisane.

— Que faîtes-vous ici ?

Les deux jeunes gens n’eurent pas à répondre, la Milicienne les devança.

— Ils sont avec nous.

— Mais, visiblement pas logé à la même enseigne. Que lui reprochez-vous ?

— Nous le soupçonnons d’avoir téléporté quelqu’un.

A ces paroles, Dungal intervint.

— Mais qu'as-tu fais ?

— Tu n’as pas le droit de me juger.

Faric interrompit la dispute naissante et s'adressa à la Milicienne.

— Intéressant. Trois de mes concitoyens ont disparu et j’apprends qu’un Téléporteur sévit. Que savez-vous à ce sujet ?

Vyrian vit le corps de la Milcienne se raidir.

— Notre enquête n’en est encore qu’à ses débuts. Artisane, ta proposition est toujours d’actualité ?

La jeune femme se retrouva face à un Declan démuni, un père intrigué et un maire intéressé. Vyrian attendit la réponse de la jeune femme. Elle ouvrit la bouche, mais le scientifique ne parvint pas à saisir ses paroles. Une voix extérieure interférait. Il n’arrivait pas à se concentrer. Peu à peu l’image du Monde Mythique se dissipa, il ne resta plus que l’obscurité.

La voix insista de plus belle, Vyrian se força à ouvrir les yeux. Sa vision était trouble. Il eut du mal à reconnaitre le visage du jeune homme qui se tenait au-dessus de lui. Il resta ainsi quelques instants à observer le visage tuméfié avant de pouvoir y associer un nom : Nick.

L'Historien reprit de plus belle.

— Je vous ai entendu murmurer le nom de Feyna. Que lui arrive-t-il ? Est-ce qu’elle va bien ?

Annotations

Recommandations

Seigneur chihuahua !
Je vous ai manqué ? Seigneur Chihuahua is back et revient de ses vacances avec pleins de nouveaux textes, qui j'espère, vous plairont !
34
21
11
7
Kirsten Reeves
Les secrets enfin dévoilés...
30
66
51
13
Vivian Roof
Quand vous êtes place d'Italie, Vérone n'est plus très loin. Mais il y a encore de la route !
15
26
10
2

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0