17. Masque et bâillon

2 minutes de lecture

Jack haletait. La puissance de l’orgasme l’avait secoué plus sûrement qu’un château de cartes après le passage d’un ouragan. Son visage était maculé de sperme et de cyprine, mais cette souillure ne le dérangeait pas. Au contraire, elle imprimait sur ses traits la preuve satisfaisante qu’il avait pris autant que donné du plaisir.

Encore hagard, le soumis toujours ligoté ne réalisa pas que Violet était partie chercher de nouveaux accessoires. Il ne réagit que lorsqu’un voile noir se déposa devant sa vision.

Sa maîtresse s’attelait à fixer une cagoule en latex épais sur sa tête. La matière épousa parfaitement les angles de son visage, asphyxiant ses pores et masquant intégralement sa vue. Le contact entre ce masque moulant et sa peau encore visqueuse lui donnait une impression de macération poisseuse.

Jack n’avait plus que deux trous pour le nez et sa bouche pour respirer. Bouche par laquelle il aspira une grande goulée d’air et dans laquelle se logea aussi sec une boule en caoutchouc. Non contente de l’encagouler, Violet s’était aussi mise en tête de la bâillonner. Et à en juger par sa queue qui se dressait à nouveau, le chien n’était guère réfractaire à ces nouveaux traitements.

Jack frétilla dans ses liens en ressentant ces nouvelles sangles se serrer autour de son crâne, scellant la cagoule et le bâillon. Dans cette situation, le soumis se retrouvait en dépendance total de ses maîtresses. Il ne pouvait aller nulle part, ne pouvait plus compter sur sa vision et encore moins sur la parole. Il sursautait lorsqu’une main ou un objet le touchait, incapable d’anticiper le contact ni d’en déterminer la responsable. Ce qu’il prit pour des lèvres se posèrent en un tendre baiser sur le sommet de son crâne moulé de latex. Seule la voix langoureuse lui permit d’identifier Vermeil.

— Puisque tu aimes tant mon jus, tu vas pouvoir en garder le goût dans ta bouche toute la nuit. Ça te plaît, chien ?

Jack s’empressa de hocher la tête, malgré la gêne que procurait l’entrave autour de son cou. Vermeil détacha d’ailleurs cette dernière de l’accoudoir et la victime bondagée suivit docilement. Aveugle, il accordait toute sa confiance à sa guide.

Il reconnut le sol crayeux et l’odeur rance de sa cellule. Sa niche familière. Il s’ébroua sur la surface froide de la pierre, heureux de pouvoir y quérir un peu de repos.

Hélas, malgré son état de fatigue, ses liens et le plug imposant toujours niché dans son orifice l’excitaient beaucoup trop. Ses maîtresses ne lui avaient même pas remis sa cage de chasteté, il n’était pourtant pas en mesure de se soulager, saucissonné de la sorte.

Il passa une nuit éprouvante, alternant entre désagrément, frustration et excitation.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3730
1034
2074
1260
LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
175
164
364
183
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
787
216
553
475

Vous aimez lire LuizEsc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0