14. Insultes

2 minutes de lecture

Un jour comme un autre dans cette prison dorée et hors du temps…

Le rire cristallin de Vermeil émerveilla l’atmosphère.

— Mais quelle pathétique larve ! Regardez-le dandiner du cul comme une autruche.

L’amusement des deux autres déesses répondirent en écho à celui de la rousse. Jack baissa humblement la tête, conscient de sa situation. Ses maîtresses étaient rassemblées dans leur salon favori – celui avec les divans en velours bleu nuit – et le serviteur leur apportait leur apéritif préféré. Bourbon.

— Te voilà bien misérable, encombré telle une chienne en cloque, renchérit Violet.

Jack pouvait difficilement la contredire. Le plug volumineux qu’elle avait introduit entre ses fesses gênait chacun de ses mouvements. Dire qu’il y a quelques mois, Jack n’aurait jamais cru possible de loger un si gros objet en lui…

Alors que l’esclave zélé s’apprêtait à verser le liquide ambré dans les verres, la main griffue Velvet comprima la chair de ses fesses. D’un sursaut, la victime manqua de peu de renverser l’alcool. Il en rougit furieusement.

— Je suis sûre que ce porc lubrique banderait comme un âne s’il le pouvait, se moqua Velvet en avisant sa figure perturbée.

— Mais il ne peut pas. Qu’est-ce que ça fait d’être privé de ta ridicule virilité comme un hongre ?

Penaud Jack baissa les yeux sur son sexe emprisonné dans une cage de métal. Il récoltait cette délicate attention pour avoir joui sans permission. Finie la petite branlette qu’il s’octroyait discrètement dans sa cellule, avant le coucher. Mais c’était un sacrifice bien maigre pour tous les nouveaux plaisirs qu’il en tirait.

— Je crois que j’aime bien ça, Maîtresse, admit Jack en s’efforçant de paraître le plus détaché possible.

Il servit son verre à Velvet et celle-ci le porta à ses lèvres avec une délectation qui fit mourir Jack d’envie.

— Bien sûr que tu aimes ça ! Je suis sûre que même si on te coupait tes répugnantes couilles de chimpanzé, tu continuerais à aimer ça, pauvre bousier libidineux.

L’idée fit se redresser Vermeil de son confortable avachissement.

— Oh non ! Laisse-lui ses bourses, Velvet. J’aime bien jouer avec. Il pousse des couinements de cochon quand je les écrase. C’est beaucoup trop excitant !

— Je te sens d’humeur joueuse ce soir…

Violet le lui fit remarquer laconiquement en tournant le contenu ocre de son verre sans y tremper ses lèvres délicates. Les regards entendus que les déesses échangèrent sous l’arc de leurs sourcils ne laissaient présager rien de bon pour Jack. Quoique, la définition du « bon » dépendait de la perspective, et de celle de l’esclave déshumanisé, tout ce que pouvait lui réserver ses maîtresses était « bon » par essence.

— En effet Violet. Je pense d’ailleurs à une autre partie de son corps de crevette avec laquelle j’adore m’amuser.

Son sourire vermeil, érigé de perversion, suffisait à électriser les nerfs de Jack.

#

Pardon à tous les animaux pour ce chapitre...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3730
1034
2074
1260
LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
175
164
364
183
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
787
216
553
475

Vous aimez lire LuizEsc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0