8. Dentelle

Une minute de lecture

— Vraiment ? Peut-être que ceci te ravivera la mémoire… Sens !

Une main glissa sous sa cagoule ; un tissu délicat imprégna son nez et sa bouche. Jack frémit d’extase en reconnaissant sur ses lèvres la texture d’un bas. Il n’avait jamais qu’osé les effleurer du bout des lèvres avant de les laver. Toujours discrètement, subrepticement, il n’avait alors guère pu profiter de la soyeuse texture du nylon ou du relief de la dentelle, mais il les avait suffisamment sentis pour pouvoir mémoriser l’odeur caractéristique de chacune de ces déesses. Aussi, se risqua-t-il :

— C’est un bas de Maîtresse Velvet ? peina-t-il à articuler, étouffé de la sorte.

— Et comment se fait-il que tu reconnaisses son odeur ? cingla Violet.

Jack déglutit. On y était. Ainsi donc, ses maîtresses avaient découvert son attirance fétichiste pour leurs dentelles délicates, peut-être l’avaient-elles surpris en train de les renifler lorsqu’il se croyait seul ? Imbécile de Jack ! Comme si quoi que ce soit pouvait échapper à leur vigilance démiurgique…

Mais avant que Jack n’ait le temps de bafouiller de vaines explications, Violet lui arracha la cagoule d’un geste sec. Velvet attrapa la preuve de son crime et l’agita devant ses yeux, si proche que Jack ne discernait que les floues ondulations des motifs brodés.

— Tu reconnais mon odeur parce que tu ne l’as pas lavé, misérable esclave inutile !

Jack trembla à la fréquence des vibrations que provoquait le hurlement de Velvet. Il ne l’avait jamais vue sortir de ses gonds de cette manière. Il savait la grâce d’ébène stricte et impitoyable, mais elle n'avait pas encore usé de cette sévérité contre lui.

Face à cette accusation, Jack afficha le visage de l’incompréhension. Non, il ne saisissait pas comment ce vil accessoire avait pu échapper à sa vigilance. Et pourtant, il distinguait nettement – une fois que Velvet eut cessé de secouer l’objet devant son nez – les traces de cyprine qui souillaient la dentelle.

— Je ne peux pas laisser passer un tel manquement, asséna Velvet, vindicative. Tu mérites une correction, chien.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3730
1034
2074
1260
LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
175
164
364
183
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
787
216
553
475

Vous aimez lire LuizEsc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0