Prune, Prunelle, ma fille que j'aime

de Image de profil de FrancescaCalviasFrancescaCalvias

Apprécié par 4 lecteurs
Image de couverture de Prune, Prunelle, ma fille que j'aime
Laetitia, la prunelle de mes yeux, j'écris ce que je ne sais pas s'il faut l'appeler une lettre ou un livre, tellement j'ai peur qu'il soit long. Je ne sais pas si tu le liras. Je ne sais pas si tu apprécieras ma démarche. Mais tu as perdu la mémoire sur tant de moments de ta vie, bons et mauvais.
On arrive aujourd'hui à la croisée des chemins.
En aucun cas je ne chercherai à te faire changer d'avis pour des raisons que j'écrirai dans le livre/dans la lettre.
Mais je suis ta mère et je dois te faire savoir qui tu es, ce que tu es, te rappeler ce que tu as oublié, t'expliquer ce que tu ne peux pas savoir soit à cause de ton jeune âge à l'époque, soit pour te préserver.
Aujourd'hui tu es une belle jeune femme, tu as une petite fille aussi merveilleuse que toi et qui te ressemble aussi fort que tu me ressemblais.
On arrive à la croisée des chemins.
Et tu arrives aussi à la croisée d'un chemin.
Ta vie n'a pas été aussi rose que ne laisse présager les premiers chapitres.
Tous tes frères et soeurs ont souffert, mais même si je ne veux en rien faire une compétition entre vos souffrances mutuelles et les miennes et celle de papa et de ceux qui nous aiment, tu es l'une de mes enfants qui a le plus souffert.
La haine dans une famille peut causer un mal immense.
On me répète de ne pas "ressasser" mais comment faire autrement lorsque je remarque que je paie encore pour ceux qui ont mis le feu aux poudres et disloqué notre famille pour en arriver là?
Aussi, j'ai décidé d'écrire une lettre/un livre à chacun de mes 5 enfants et à ma petite-fille, ta fille, Flora qui a fait fondre mon coeur de tendresse.
J'ai décidé de t'écrire à la fois pour t'expliquer ce que tu ignores, ce que tu as oublié, ce qui, peut-être t'aidera à retrouver la mémoire sur certaines choses que tu as vécues et qui ne peuvent être que des traumatismes.
Pour essayer aussi de te faire comprendre qui est ta mère et à quel point elle t'aime et t'a toujours aimé, même si elle n'a pas toujours su voir ce que l'on te faisait, car cela provenait de trop de côtés à la fois.
La haine, la famille, l'école.
Et on ne parlait pas encore de harcèlement scolaire ni de phobie scolaire.
Trop de choses se téléscopaient pour pouvoir les gérer et en même temps découvrir des choses que tu cachais.
Gérer 5 enfants hyperactifs, TDAH, autistes, TED, plus plusieurs harcèlements à la fois, en étant soi même autiste, ce n'est tout simplement pas possible. Surtout seule, sans aide, sans pouvoir se confier, demander de l'aide, appeler à l'aide, recevoir des conseils réellement avisés.
Tu as été une enfant merveilleuse, une adolescente merveilleuse, une adulte merveilleuse, dans tous les cas et malgré ce que tu vivais, pleine d'amour, courageuse, pleine d'empathie, pensant aux autres avant de penser à elle, n'oubliant aucune fête, aucun anniversaire, protectrice, généreuse.
Oui tout cela malgré tout ce que j'ai appris au fil du temps que tu subissais, et je ne sais peut-être encore pas tout.
Je t'aime.
ContemporainAutobiographieAmourfamilleamourabsolutendresseenfants
Tous droits réservés
3 chapitres de 4 minutes en moyenne
Commencer la lecture

Commentaires & Discussions

Bonheur absoluChapitre2 messages | 6 mois
Le même jour que BelmondoChapitre0 message
DéménagementChapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0