371. Léo

3 minutes de lecture

Léo se laissa entouré des bras de son démon, en souriant. Il se sentait beaucoup mieux et même si les phases de négativités d’Uta étaient contraignantes, au moins, ils avaient pu communiquer. Se dire tout ce qui n’allait pas. Et même si il y avait encore beaucoup de cette pression sur les épaules de Léo par rapport à cette crise, il se sentait plus léger. Il savait ce qu’il devait faire. Ce qu’il avait prévu depuis le début. Rester auprès de lui. Et le câliner, le rassurer, lui dire qu’il l’aime, et surtout le surveiller en silence, au cas ou il est envie de faire une connerie. Il se laissa embrasser en gémissant de bonheur.

- Oui, tu ne vas pas réussir tout de suite, mais ça veut dire que tu essaye. Y aller petit à petit. C’est ça que ça veut dire. Tu ne m’a pas dit non, donc je considère que tu essaye en me confessant tout ça.

L’embrassant de nouveau, il le regarda, pour le prendre dans ses bras et le faire glisser avec lui sur le lit, pour s’allonger, l’un en face de l’autre. Prenant ses mains pour y joindre les siennes.

- Alors je détournerais les yeux le moins possible, je te lâcherais que si c’est vraiment nécessaire. Après tout, moi aussi, mon coeur se déchire dès que je n’ai plus les yeux posé sur toi, ou qu’on n’est pas dans la même pièce… Je sens mon coeur se serrer et la crise d’hyperventilation arriver.

Il le serra contre lui. L’embrassant à plusieurs reprises. Finalement, ils finirent par s’endormir l’un contre l’autre. En tout les cas, pour ce qui était de notre punk qui manquait affreusement de sommeil. Mais sa torpeur était si légère qu’il se réveillait au moindre mouvement brusque ou gémissement d’Uta, ainsi qu’au mouvement du matelas. On ne sait jamais. Il ne voulait pas que son démon fasse une connerie alors que lui dormait. – Trois jours plus tard, tout allait un peu mieux. Ce n’était pas encore ça, mais notre punk s’y habituait. Il avait amené Uta s’acheter un nouveau portable, libération pour le petit démon. Sauf qu’une heure après être rentré, alors que Léo mangeait un fruit coupé en lamelles, sur le canapé tout près de son démon, quelqu’un frappa à la porte. Tout deux se levèrent, allant ouvrir ensemble, main dans la main. Léo tomba nez à nez avec des jumeaux, aussi roux que lui mais d’une teinte bien plus orangée. Il les laissa entrés, se méfiant un peu. Sans rien dire. Les jumeaux entrèrent, l’air vraiment, vraiment gênés. Ils n’avaient pas leur ton joyeux habituel. S’avançant, se tenant eux aussi la main, pour venir parler à Uta, toujours dans l’entrée, une fois la porte fermée derrière eux.

[Kaoru & Hikaru] « Hey salut... »

Finalement, Hikaru prit sa respiration, en se grattant l’arrière de la tête pour dire ce qu’il avait à dire.

[Hikaru] « Écoute Uta… On va pas te mentir. C’est le vieux pervers qui nous à passer ton adresse et qui nous à dit venir te voir. »

[Kaoru] « On avait passé un marché avec lui, pour aider Absynthe qui allait… très mal. Et en échange, pour clore la « dette » de mon frère, il nous a demandé de te « convaincre » de l’appeler. »

[Hikaru] « Mais on n’aime pas se mêler des affaires des autres comme ça. Surtout de ses affaires à lui. Donc voilà. On était juste venir te dire qu’il veut que tu l’appel. Après, on n’a pas envie de t’en convaincre, comme on devait le faire parce que bah… C’est pas notre problème. Et pour ton adresse, de toute façon, on va l’oublier et ne plus jamais repasser te voir. On l’a simplement parce qu’il nous l’a donné. »

[Kaoru] « On va repartir hein. Ne t’en fais pas. On ne voulait pas vous déranger, te… Déranger toi… Parce que tu n’as rien demandé… Ne nous en veux pas s’il te plaît… On devait absolument passer par lui pour ce qui s’est passer… Mais c’est la dernière fois de toute façon. Maintenant, c’est plus facile de régler nos problèmes de… « famille »… Aller… On y va… »

Ils attendaient néanmoins, une réaction du démon avant de filer.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0