365. Léo

2 minutes de lecture

Léo ne s’attendait pas à ce que Uta fuit comme ça, d’un coup. Mais il se sentait déjà mal alors qu’il n’était plus dans la pièce, sentant son coeur se serrer. Écoutant d’une oreille attentive ce que venait de dire son parrain. Il ne connaissait pas son démon assez longtemps pour savoir ce genre de chose. Heureusement qu’il était la, sinon il aurait été un peu paumé. Se relevant très vite, il se précipita d’un pas pressé vers le balcon. On ne sait jamais. Sans forcément avoir l’air de lui serrer le train. Il arriva au niveau de la rambarde pour s’y accouder, aux côtés du brun.

- Tu sais Uta, je suis « gentil » parce que c’est ma personnalité, et parce que je t’aime. J’ai beau l’être, je ne suis pas crédule pour autant. Le seul qui a pu me manipuler c’est Edgar, et personne d’autre jusqu’à maintenant.

Il sorti à son tour son paquet de clopes, presque vide. Prenant une cigarette noir, il l’alluma et un fuma une taffe en soupira d’aise. Sa sensation d’étroitesse disparaissait progressivement. Ce n’est pas tout de suite qu’il ferait à nouveau de l’hyperventilation. Enfin, il l’espérait. Il faudrait qu’il se balade avec un sac en papier dans le sac, au cas ou. Regardant au loin, alors qu’il avait vu que son démon faisait tourner son téléphone dans ses mains.

- Ne va pas croire que mes sentiments ne sont pas réels parce que tu es un hypersexuel et moi pas. D’accord ? Oui, je peux m’en passer, mais ce n’est pas pour autant que je me force. J’aime ça. Tout comme toi tu aimes ça. J’ai découvert une autre partie de moi, que je ne connaissait pas grâce à ça, grâce à toi.

Léo avait sortie ça comme ça. Après qu’il lui dise que son démon le dégoûtait sûrement, il avait pensé qu’il se disait qu’il l’avait forcer à faire l’amour, ou ce genre de chose. Il fallait qu’il rétablisse les choses tranquillement. Ou comme le disait Glad’, en le bousculant.

- Dis-moi ce que tu penses, aller. Dis-le moi. On se sent toujours mieux quand on a sur le coeur. Même si tu veux crier, tu peux. Je ne m’en irait pas pour autant. Ça s’appelle la communication.

Annotations

Recommandations

Mweerie Mwee
Une jeune princesse doit faire face à une régence qui perdure. Unique Héritière elle se bat afin d'instaurer son règne. Aidée d'un conseillé farfelue ancien premier ministre elle va devoir faire face à de nombreuses trahison et des complots. Une seule question la tourmente: Va-t-elle pouvoir reprendre sa place?
14
4
2
150
Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
41
5
22
63
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
120

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0