347. Léo

2 minutes de lecture

Léo fit un sourire gêné à Prompto pour le remercier, il se doutait que c’était lui qui avait amené le sac en papier. Il se mit à rire doucement quand Uta parla de son « mode marmotte », il l’imaginait avec des oreilles et un museau de marmotte dans le lit. Ils entrèrent dans la salle de tatouage. Quelqu’un avait gentiment ramasser la machine qui avait volée au milieu de la salle, et même nettoyé la tache d’encre qu’elle avait laissée sur le carrelage. Il nettoya avec Uta méticuleusement puis saluèrent les autres et rentra en moto. Le trajet avait était dur pour lui, il n’en pouvait plus. Sa crise l’avait rendu un peu « tout mou », il ne rêvait que d’une chose, se coucher auprès de son amant et dormir. Arrivé à l’appartement, il ria doucement au comportement du démon. Allant vers le frigo pour se prendre du jus d’orange, il avait besoin d’un petit coup de boost. Buvant son verre, il alla ensuite chercher une petite bassine d’eau froide, un rouleau de sopalin, du savon PH neutre et la crème de cicatrisation. Revenant alors avec le tout qu’il posa sur la table de salon. S’asseyant sur le sol, entre la table et le canapé.

- Tu peux rester allongé si tu veux, ça ne me gêne pas.

Il commença alors les soins. Mouillant un sopalin d’eau, pour le passer doucement sur le tatouage, retirant les reste de la crème d’hier soir. Ensuite, il mouilla ses mains pour les savonner, et passer ses mains sur le tatouage, tout doucement pour le savonner. Ensuite, il se rinça en allant sous le robinet de la cuisine pour ne pas souiller l’eau de la bassine. Prenant un nouveau morceau de sopalin, le mouillant bien pour rincer le savon sur le tatouage. Enfin, il passa la crème tranquillement avec avoir bien tamponner le tatouage pour le sécher. Il sourit tendrement quand Uta parla de sa crise.

- Oui, mais j’aurais sûrement péter un câble même sans qu’il me touche. Je ne t’avais plus dans mon champs de vision, je me suis mis à angoissé, mais j’essayais de l’endiguer pour bien travailler. J’y suis arrivé, jusqu’à ce que ce con me touche. Oui, j’ai… Un peu beaucoup vidé mon sac. J’avais trop de choses dans la tête à ce moment-la. Même si après j’ai hyperventilé… Parce que je me suis rappelé que tu n’étais toujours pas près de moi. Mais ça a été. Et devine quoi, j’ai… Réussi à toucher Glad’ et lui pareil… Je crois que j’ai enfin assimilé ça pour lui. Même si je vais y aller doucement, on sait jamais.

Il alla ranger le reste, et jeter les sopalins sales. Venant sur le canapé, contre Uta, passa ses bras autours des épaules de son démon. Se blottissant dans son cou.

- Glad’ m’a dit de prendre ma semaine. Pour vraiment me reposer, et… Qu’on se retrouve tranquillement. Tu veux bien dis ?… Qu’on se parle… Ou pas… Qu’on reste l’un contre l’autre… Tranquillement… Qu’on rattrape tout ce sommeil… Et qu’on mange aussi… On a des kilos à reprendre.

Annotations

Recommandations

Mweerie Mwee
Une jeune princesse doit faire face à une régence qui perdure. Unique Héritière elle se bat afin d'instaurer son règne. Aidée d'un conseillé farfelue ancien premier ministre elle va devoir faire face à de nombreuses trahison et des complots. Une seule question la tourmente: Va-t-elle pouvoir reprendre sa place?
14
4
2
150
Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
41
5
22
63
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
120

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0