325. Léo

3 minutes de lecture

Le rouquin se mit à rire doucement, se moquant presque d’Uta, avec son rire un peu enfantin, presque incontrôlé. Se mettant le coude sur la bouche pour ne pas trop avoir un rire sonore.

- En soit, je t’ai pas forcé à t’y mettre. J’avais même proposé de fumer dans ma chambre pour t’aider. Mais il faut croire que je contamine tout le monde. César aussi s’y est mis quand je l’ai rencontré ! Reste plus que Glad’ et Prompto, haha !

Ensuite, dans la salle de bain, le tatouage tout frais, la peau à vif, rouge tout autour du motif, et ces couleurs vibrantes d’intensités toucha au coeur le petit punk. Tatouer son démon lui avait fait quelque chose. Il était toute chose, mais tellement content. C’est alors, que regardant son amant à travers le miroir, il lui lança, le plus naturellement et sérieux du monde :

- Prochain objectif : Tatouer un de mes dessins sur Glad’.

Quelques secondes de blancs, avant que le rouquin éclate de rire. En soit oui, ce serait génial, mais jamais Léo arriverait à se persuader que son « parrain » aurait l’envie d’un de ses motifs. Comme toujours, il ne croyait pas vraiment en son talent.

- Arrête… Je suis pas le plus doué de la région, j’en suis sûr. Je ne pense pas être aussi doué que tu le dis. Et puis… Le plus doué à tes yeux… M’okay, si tu veux.

Léo avait le regard un peu fuyant à ce compliment, il n’aimait pas vraiment pas en recevoir. Entendre que les deux s’aimaient d’un énorme amour, d’accord, mais sur son travail, ou sur son permis… Enfin, sur ses accomplissements, il avait encore du mal. Pour lui, la vie suivait son coup comme elle le devait. Que ce soit positif ou négatif. Il prenait la vie comme elle venait. Et puis… Vu qu’il n’avait pas confiance en lui sur certains poings, ça n’aidait pas. Sauf que quand Uta parla de sous et de… Remerciement, de n’importe quelle sorte, le rouquin rougit tomate. Son esprit avait fait poper une idée à la con. Un genre de « Et si on se pacsait ? ». Mais il se retint de le dire. Il avait vu ça dans un téléfilm de l’après-midi à la con. Ils avaient la télé dans le salon mais elle était rarement allumée. Sauf un jour ou il était seul. Alors qu’il se remettait de sa grippe. Il avait allumé la télévision pour un truc niais. Plus jamais il n’allumerait la télévision. D’un côté, cette idée ne lui déplaisait pas mais… Ce n’était pas un peu tôt ?

- Je m’en fiche de l’argent, j’ai bien assez sur mon compte avec l’aide que je reçois et les payements des tatouages au bar. Je te rappelle que basiquement… Bah niveau thunes j’ai pas besoin de coloc’ en fait.

Il vint alors l’embrasser sur le front, en lui souriant. Juste après, il parti chercher quelque chose, puis revint en deux secondes avec le rouleau de cellophane pour en appliquer sur le tatouage tout frais. À garder au moins trois heures avant un petit lavage et crémage ! Mais en y réfléchissant, il n’y avait que le vide, Léo n’avait envie de rien, il avait tout ce qu’il voulait. Uta.

- Écoute… J’avoue que j’en sais rien. Alors… On verra plus tard, d’accord ? La seule chose que je veux, c’est que tu restes auprès de moi…

Soudainement, une nouvelle idée de tatouage lui vint. Mais une idée pour lui cette fois. Il se mit alors à regarder les chaînes qu’il avait de tatoué sur ses bras. Souriant.

- Rah… Un mois sans te toucher le dos… C’est trop dur !…

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0