314. Uta

3 minutes de lecture

Cela paru une éternité à l'hôpital, il voulait tellement rentrer, retrouver l'appartement et se blottir dans un vrai lit au creux de son amant. Et surtout boire une bière, il en avait vraiment envie. Ce qu'il redoutait c'était de se voir dans un miroir, il savait que ses cheveux était redevenus blanc, cette couleur qu'il détestait tant, et que du fait qu'ils aient été rasés il ne pourrait pas se les reteindre avant une bonne repousse pour repartir sur sa coupe d'avant. César était vraiment un chic type mais quand Uta vit le furet il ne savait pas trop ou se mettre, les animaux lui faisait un peu peur, il sourit alors un peu de façon gêné mais préféra ne rien dire. En arrivant à l'appartement la chose qui lui sauta à la figure ou plutôt au nez, c'est cette odeur de cigarette froide... Ah vraiment, c'était presque à lui donné la nausée, il regarda tristement son amant cacher la misère rapidement. Il s'approcha de son amant pour venir l'entourer de ses bras et poser sa tête dans le creux de son cou.

- Je suis content d'être enfin rentré ! Je vais pouvoir te refaire des petits plats, j'ai l'impression que tu t'es laissé aller ! J'aime pas cette idée !

Il fit glisser ses mains jusqu'aux hanches de son amant pour venir lui piquer son paquet de clopes et son briquet. Dans un petit gloussement il vint l'embrasser dans le cou et sorti sur le balcon, tournant le dos à la rue pour regarder Léo dans les yeux. Il alluma une clope les mains tremblantes, il n'avait pas fumé depuis le tribunal il n'en pouvait plus. Il tendit alors le paquet à son amant.

- Je vais accepter l'acte de propriété, mais je vais plus bosser dans ma pièce, le fait de... Me retrouver dans un lieu clos ça m'angoisse d'avance. Tu es toujours partant pour me faire mon tatouage dans le dos ? Je crois que j'en ai encore plus envie maintenant !

Il posa ses yeux sur la mèche brûlée de son amant, tout de suite ses yeux devinrent tristes, ce qui était arrivé les avait affecté tout les deux. Il s'approcha de Léo tendant le bras en arrière pour laisser sa clope derrière et il passa sa main derrière la nuque de son rouquin pour l'amener à l'embrasser tendrement, venant doucement jouer avec sa langue. Il ne savait pas vraiment s'il avait envie de lui sauter dessus ou de simplement se blottir contre lui. Sa libido avait légèrement prit un coup, mais il sentait ce besoin permanent de sentir Léo près de lui.

- Il va falloir qu'on rattrape tout notre retard à la fac ! J'imagine déjà les langues de pute jacter sur nous, en plus avec la tête que j’ai ça doit être quelque chose, ça me fait peur de me voir dans un miroir, donc t’inquiétes pas si tu m’entends hurler quand j’irai prendre ma douche c’est que je me serait regardé dans le miroir. Mais toi aussi va falloir que tu reprennes un peu soin de toi, tu sembles avoir maigri !

Il avait gloussé sur le début de sa phrase mais pour la suite son sourire était légèrement attristé et sa main glissa sur sa mèche brûlée. Il tira sur sa clope et se mis à tousser, le fait d’avoir arrêté quelques jours ne le réussissait pas et sa gorge lui faisait un peu mal depuis son séjour au centre. Il arrêta sa clope au milieu et la posa dans le coin du balcon pour venir la finir plus tard.

- Ah que j’ai envie d’une bière c’est atroce, ça ma presque autant manqué que toi !

Cette fois il taquinait son amant, il fila au frigo et sorti deux bières, il en tendit une à son amant.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0