285. Léo

2 minutes de lecture

Léo regardait tendrement son démon, pouffant même gentiment de rire à l’évocation des crampes qui pourrait l’attendre samedi au retour de soirée. Écoutant son démon, pourtant, il s’inquiétait un peu pour lui à cause de ce procès qui pouvait évoquer de mauvais souvenirs à son amant. Il ne voulait pas qu’il traverse ça seul. Heureusement que son frère était la. Le souvenir de sa mère… Il en frémissait rien qu’en y repensant. Cette femme lui faisait penser à un Venom. Il était tombé sur la bande-dessinée à la fac’ dans un détour des couloirs de la bibliothèque. Des nerds qui en lisaient sur une table. Depuis, il avait fait un tour dans un magasin de comics pour s’en prendre quelques uns. S’en inspirant pour de prochains flashs. Après tout, les lignes étaient super classe et la colorimétrie attirait l’oeil. Et puis, se faire une petite communauté de fans de son travail parmi des nerds, geek et autres otaku pouvait lui être favorable. Ne se cachant plus pour dessiner. Quand il avait un moment de libre, avec ou sans Uta, il se posait, soit pour écrire, soit pour dessiner des futurs flashs ou travaillant sur des futurs demandes de clients du bar. Il fini par sortir de la salle en souriant.

Revenant pour confirmer à Glad’ pour samedi. Ensuite il s’attela à son client suivant. Sauf qu’après, il avait au moins une demi-heure de libre avant son dernier de la soirée. Il en profita pour sortir son carnet à dessin de son sac, avec sa trousse pour commencer à esquisser les idées qui lui avaient traversés la tête pour Uta. Dessinant frénétiquement, comme si sa vie en dépendait. Tellement concentré qu’il n’entendit pas Glad’ quand il lui demanda sur quoi il bossait. Relevant la tête quand son téléphone vibra dans son jean. Réveil qu’il avait mis pour arrêter de dessiner et préparer son plan de travail avec un peu d’avance pour son dernier client. D’ailleurs en rentrant il ne faudra pas qu’il oublie de dire à son démon qu’il ne travaille pas au bar la semaine prochaine. Le soir venu, ils rentrèrent tranquillement, Léo rallongeant un peu le trajet pour profiter de la nuit silencieuse. Une fois arrivé à la maison, il se prit une bière dans le frigo, et en sortie une pour Uta, allant sur le balcon, s’allumant une cigarette bien méritée par la même occasion.

- Au fait, la semaine prochaine, je travaille pas au bar… Glad’ m’amène ailleurs, à l’autre bout de la ville.

Le ton du rouquin était un peu triste, le regard lointain sur la rue. Comme perdu dans ses pensées. Ça lui déchirait le coeur de se séparer de son démon comme ça. Mais bon, au moins, ils se verraient en journée et après la débauche du taff. Soudain… Léo écarquilla les yeux, et regarda son démon, comme interloqué.

- Ah mais putain ! C’est demain samedi, en fait ! J’avais pas calculé !

Il se mit à rire d’un coup. La soirée avec Glad’, c’était demain, il allait bien reposer son estomac dans la journée alors. S’asseyant à terre, il attrapa son sac qu’il avait posé tout près pour prendre à nouveau son calepin et son crayon pour à nouveau griffonner ses idées. Il fallait qu’il mette tout les croquis sur papier avant le couché sinon tout aura disparut de sa mémoire. C’était un projet bien trop important pour lui.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0