199. Léo

3 minutes de lecture

Le rouquin eut un sourire amusé et compréhensif.

- Alors je continuerais à te rassurer, encore et toujours.

Chaque déplacement du corps d’Uta faisait frémir le rouquin. Le contact de sa peau était trop addictive. Qu’est-ce qu’il allait pouvoir faire jusqu’à samedi. D’ailleurs, c’est vrai qu’il avait sa séance pour colorer son iris. Léo n’avait pas pensé à lui redemander le jour. Bon, en soit, ce n’était pas trop grave, ils pourraient se rattraper bien des jours après, une fois qu’il aurait retrouvé sa vision complète. Léo rougissant doucement en entendant ce qui pouvait l’attendre ce samedi. La langue de son démon envoûtant parcourant toute sa peau meurtrie. Oh que ça lui faisait envie. Mais qu’allait-il penser de toutes ces cicatrices en les frôlant avec sa langue humide ? L’envie le prenait déjà, mais il se réfrénait, il voyait bien qu’Uta voulait le frustrer, c’était aussi l’intention de Léo. Mais d’un côté il se sentait coupable. Coupable de ne pas avoir autant envie de sexe que lui. Il aimait ça, mais était beaucoup plus câlin, plus calme. Il ne connaissait pas ça depuis très longtemps, mais sentait bien qu’à chaque fois son envie augmentait un peu plus.

- Un… Jouet ?… Comment ça ?

Oui, inculte qu’était Léo. Il ne savait pas ce qu’était un sex-toy… Haha. Uta allait pouvoir s’amuser. Cette réaction fit rougir tomate le rouquin, qui s’imaginait des trucs invraisemblables puisqu’il ne connaissait pas l’objet. Puis serra son homme contre lui.

- C’était pour te faire languir, mais si tu veux, on peut le faire tout de suite ! Je m’excuse, je suis pas du genre à demander, même si j’ai envie. C’est encore nouveau pour moi… Mais mon envie est plus en plus forte chaque jour… Je te demanderais sûrement de moi-même bientôt…

Le punk rougissait encore, mais de gêne extrême. Il avait honte de demander. Comme quelqu’un qui n’assumait pas aimer quelque chose. Il adorait ça, mais, c’était tellement gênant de venir demander à son amant de le… Prendre ?… Oui, de le prendre. Il devait dompter les mots, et pour certains, il avait encore du mal.

Quelques jours plus tard, mercredi. On était en début d’après-midi, Léo laissa Uta à l’appartement, pour aller faire deux-trois courses, notamment racheter des bières, des fruits… Pour une fois, Léo avait fait un petit écart à son alimentation habituelle. Arrivant à mieux manger des aliments durs, il avait acheté une boite de Mikado pour en manger avec Uta. Chose enfantine. Il avait pris un petit gâteau long qu’il avait dans la bouche en chemin. Arrivé devant l’appartement, quelqu’un semblait attendre. L’homme se retourna, pour voir le visage de Léo. Lâchant le sac, qui tomba à terre, les bouteilles de bières éclatèrent, dans un bruit abominable de fracas. Le liquide se déversant dans la ruelle. Le mec en face du punk était un de ses anciens geôliers. Un des connards de gardiens du centre. Son corps se mit soudainement à trembler. Ses yeux se voilèrent, il baissa automatiquement le regard. L’homme s’approcha très doucement de lui, un sourire triomphant aux lèvres. Le regard perçant.

[?] « Hey Léo… On voit que tu n’as pas perdus les bonnes habitudes… »

Dans la tête de Léo tout allait très vite. Il se contrôlait pour ne pas paniquer, ni péter un câble. Lançant un appel sourd à Uta. Bien sûr, qu’il ne pourrait pas l’entendre. Mais il espérait qu’il soit dans le salon. Il savait que la porte-fenêtre du balcon était ouverte, faites que les bruits l’ait alertés...

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0